Skip to main content

Jack Hughes a encore beaucoup de croûtes à manger

Le premier choix du Repêchage 2019 n'est pas satisfait de son jeu chez les Devils

par Mike G. Morreale @mikemorrealeNHL / Journaliste NHL.com

NEWARK, NJ -- Jack Hughes sait qu'il doit s'améliorer pour atteindre son plein potentiel avec les Devils du New Jersey.

« Oui, ç'a été une saison frustrante, mais j'apprends beaucoup et j'espère avoir assez appris pour être mieux préparé pour la prochaine saison », a déclaré le premier choix du repêchage 2019 de la LNH après la séance d'entraînement de jeudi. « Je ne suis pas encore un excellent joueur dans cette ligue, pas du tout, mais je n'ai que 18 ans et je peux encore beaucoup m'améliorer. »

L'arrivée de l'attaquant dans la ligue a été très publicisée après qu'il fut devenu le premier joueur de l'équipe des moins de 18 ans du Programme de développement de l'équipe nationale américaine (USNTDP) à faire le saut directement dans la LNH après avoir été repêché. (Ce programme a été inauguré en 1997-98.)

À LIRE : La saison de Will Butcher terminée | Poolers : Le top-100 des attaquants

Or, Hughes a vécu son lot d'épreuves cette année, lui qui a récolté 21 points (sept buts, 14 aides) en 58 parties et qui a été muté du centre, sa position naturelle, à l'aile gauche lors des neuf dernières rencontres. Il est en voie de conclure la saison avec 26 points. Le dernier premier choix à avoir obtenu moins de 30 points à sa première campagne dans la LNH est Patrik Stefan, qui en a récolté 25 (cinq buts, 20 aides) en 72 matchs avec les Thrashers d'Atlanta en 1999-2000. 

« Une des choses les plus importantes que j'ai apprises, c'est d'envoyer la rondelle vers le but sans essayer de faire un joli jeu, a indiqué Hughes. Quand la rondelle est dirigée vers le filet, de bonnes choses peuvent arriver. Donc, quand je décoche plus de lancers, on obtient plus de bonnes chances de marquer. Je crois que c'est ce qui m'a permis d'en apprendre le plus. »

Hughes n'a pas marqué à ses 11 derniers matchs et il n'a compté qu'une fois en 23 parties. À l'aube du match de ce soir contre les Blues de St. Louis au New Jersey (19 h HE; TVAS, SNE, SNO, SNP, MSG+, FS-MW, NHL.TV), il occupe le sixième rang chez les Devils (26-28-12) avec 119 tirs au but et le septième pour les tentatives de tir ratées (39).

« Je crois que je n'ai pas été chanceux. J'ai souvent touché le poteau et raté des cages béantes, alors mon total de points pourrait être plus élevé », a-t-il ajouté.

Video: FLA@NJD: Hughes marque d'un tir du cercle en A.N.

Hughes a déjà vécu un changement d'entraîneur (les Devils ont congédié John Hynes et embauché Alain Nasreddine le 3 décembre) et de directeur général (Tom Fitzgerald a remplacé Ray Shero le 12 janvier). Il a été utilisé sur plusieurs trios différents, mais il garde une attitude positive.

« Quand on joue à l'aile, on a moins souvent la rondelle et on attaque moins par le centre, mais j'aime ça et je veux continuer de m'améliorer. Je pourrais jouer à l'aile le reste de la saison, a mentionné Hughes. Que ce soit à l'aile ou au centre, c'est pareil pour moi… Je dois jouer du mieux que je peux et essayer d'aider l'équipe. »

« Est-ce qu'il va rester à l'aile? Pas du tout, a lancé Nasreddine. Mais je crois que pour l'instant, il n'y a rien de mal à faire jouer un jeune à l'aile. Il a un peu moins de responsabilités et il va pouvoir travailler sur les qualités requises pour devenir un bon joueur dans la LNH. On a déjà remarqué une belle amélioration chez lui. »

Nasreddine est particulièrement heureux de constater à quel point Hughes est déterminé à se rendre dans les zones plus difficiles sur la glace pour générer de l'attaque. Hughes croit s'être bien adapté à ses adversaires plus gros et plus âgés.

« Quand on affronte un joueur comme Jack, qui est très talentueux, il faut jouer l'homme, sinon il risque de vous faire mal paraître », a affirmé Nasreddine à propos de Hughes (5 pieds 11 pouces, 170 livres). « C'est sa réalité. Il le sait et dans les batailles à un contre un, il s'attend à ce que ça soit physique. Il a 18 ans et il va prendre encore du poids, mais c'est un fier compétiteur et si vous l'observez bien, vous constatez qu'il n'a pas peur d'aller (dans les endroits difficiles).

« À cette étape de son développement, il doit apprendre à mieux utiliser son corps pour contrer l'adversaire. Il y a différentes techniques pour y arriver et c'est là-dessus qu'on travaille avec lui. »

Hughes affirme vouloir élaborer un plan détaillé pour la saison morte afin d'être mieux préparé pour 2020-21. 

« À la fin de la saison, je vais me reposer un peu et je vais m'attarder à des détails à peaufiner, a-t-il expliqué. J'ai hâte à l'été pour pouvoir m'améliorer et continuer de progresser. C'était bien d'atteindre la LNH cette année, mais une fois qu'on y est, on a tendance à oublier le reste. 

« C'est important et c'est génial, mais quand on est dans le feu de l'action et qu'on joue tous les deux jours, on n'a pas le temps de s'arrêter pour réfléchir. Je sais maintenant ce qu'il faut faire et ce qu'il ne faut pas faire, ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Chaque jour, j'apprends quelque chose de nouveau et je suis convaincu que je vais continuer à m'améliorer. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.