Skip to main content

Jack Campbell, recordman

Le gardien signe une 10e victoire de suite dans le gain de 3-2 des Maple Leafs contre les Canadiens

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

Jack Campbell est imbattable quand les Maple Leafs de Toronto lui confient le filet. Les Canadiens de Montréal n'ont pas pu l'empêcher d'établir une marque d'équipe de 10 victoires d'affilée, les Maple Leafs l'emportant 3-2 au Scotiabank Arena, mercredi.

Campbell a été solide en repoussant 32 lancers, tandis qu'Auston Matthews a réussi son 28e but cette saison - un sommet dans la LNH - en plus d'amasser une aide.

À LIRE AUSSI : Une disette qui pèse lourd sur Drouin | Tour d'horizon des matchs du 7 avril

TJ Brodie, avec son premier dans l'uniforme de Toronto, a rompu l'égalité tôt au troisième tiers, avant que Zach Hyman n'ajoute un but d'assurance.

Corey Perry a été le seul qui a résolu l'énigme Campbell, avec ses huitième et neuvième buts cette saison.

En plus de noircir le livre des records des Maple Leafs, Campbell a fait inscrire son nom dans celui de la LNH en égalant la marque de 10 victoires d'affilée à partir du début d'une saison. Carey Price, des Canadiens, avait gagné ses 10 premières rencontres en 2016-17.

« L'équipe doit très bien jouer pour qu'on puisse gagner 10 matchs d'affilée, a commenté Campbell. Uniquement que gagner un match est une grosse affaire parce que c'est une ligue très compétitive. Vous avez besoin de la contribution de tout le monde et c'est ce que nous obtenons dernièrement. C'est super spécial et c'est un honneur, ces records. C'est quelque chose que je pourrai chérir après ma carrière. Dans le moment, je veux rester concentré sur ce que je dois faire et essayer de toujours être meilleur. »

Campbell effectue du boulot colossal en l'absence du gardien numéro 1 Frederik Andersen, qui s'est blessé le 19 mars.

Jake Allen a bien tenu son bout en remplacement de Price, blessé, avec 29 arrêts.

Les Maple Leafs (27-10-3, 57 points) ont refoulé les Canadiens (17-10-9, 43 points) à 14 points d'eux au classement de la section Nord Scotia.

« Nous étions à un but d'égaliser », a affirmé l'entraîneur par intérim Dominique Ducharme, en parlant de l'opposition fournie à l'équipe à battre dans la section. 

« Nous n'avons pas été suffisamment actifs en première période. Nous avons eu nos chances de marquer en deuxième période. Le scénario aurait été différent si nous avions pris les devants. Je n'estime pas que les Maple Leafs nous ont dominés pendant 60 minutes. Chacune des équipes a eu ses bons moments. Nous sommes proches d'eux et nous avons hâte de les affronter de nouveau. »

En attendant, les Canadiens sont de retour à domicile dès jeudi (19 h HE; RDS, TSN2, TSN3, NHL.TV). Ils retrouveront les Jets de Winnipeg, qui seront de passage au Centre Bell pour deux matchs.

Du froid au chaud

Le premier vingt avait été à l'avantage des Maple Leafs 13-7 dans les tirs, mais à la fin, c'était l'égalité 1-1 au score.

Ç'avait mal commencé pour les Canadiens. Le trio de Phillip Danault, avec son nouvel ailier Jesperi Kotkaniemi, a été incapable de contenir celui de Matthews dans sa zone. Matthews a surpris Allen en effectuant un tourniquet derrière le but, à la 54e seconde.

La riposte est rapidement venue du bâton de Perry, à 2:15. Après avoir reçu la passe de Nick Suzuki au haut du territoire offensif, le vétéran ailier a fait commettre le premier geste à Campbell, avant de glisser le disque entre ses jambières.

Les visiteurs ont par la suite résisté à une situation de double infériorité numérique d'une durée de 53 secondes.

Le score est resté inchangé en deuxième période, mais le scénario a été inversé. Les Canadiens ont battu la mesure en ayant le meilleur 17-4 dans les lancers. Campbell a été très vigilant.

La soirée toute en contraste s'est poursuivie en troisième période.

Les Maple Leafs ont repris l'ascendant ainsi que l'avance tôt, à 2:32. Brodie a vu la chance lui sourire. La rondelle a bifurqué sur un patin du défenseur Victor Mete pour lui parvenir directement dans l'enclave. Allen n'y pouvait rien.

Le jeu s'est animé, le Tricolore venant près de créer l'égalité.

Ce sont plutôt les Maple Leafs qui ont doublé leur avance, au terme d'une descente effrénée du trio de Matthews, à 10:21. Tout près d'Allen, Hyman a été le bénéficiaire du bel échange entre Mitchell Marner et Matthews. 

Video: Les Canadiens réagissent trop tard face aux Leafs

Les Canadiens ont pu déployer une attaque massive, mais ils ne se sont pas approchés du filet adverse.

Plus tard, avec 2:15 à jouer, Perry les a approchés à un but grâce à son acharnement, au moment où on attaquait à six joueurs. 

Les visiteurs ont cogné à la porte jusqu'au son final de la sirène, sans pouvoir la franchir.

« Pour vaincre les Maple Leafs, il faut offrir un rendement constant, a relevé Ducharme. Nous avons été un peu trop inconstants. Ils ont obtenu leur but gagnant grâce à un bond favorable de la rondelle. Mais quand tu donnes une descente à trois contre deux au trio de Matthews, ils vont te le faire payer. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.