Skip to main content

Innovations technologiques à la Coupe du monde

La LNH va mettre à l'essai un système de suivi des joueurs et de la rondelle au cours du tournoi

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste senior NHL.com

TORONTO - Des innovations technologiques seront mises de l'avant pour les téléspectateurs à l'occasion de la Coupe du monde de hockey 2016.

La LNH a annoncé, mercredi, un partenariat avec Sportvision qui offrira un système de suivi des joueurs et de la rondelle pendant la télédiffusion des matchs du tournoi à huit équipes, qui va se dérouler au Air Canada Centre de Toronto, du 17 septembre au 1er octobre.

« Ça fournira aux gens une autre façon de voir le sport, a déclaré le commissaire de la LNH Gary Bettman. Si vous êtes un amateur, vous pourrez avoir une meilleure compréhension du jeu Si vous êtes un amateur occasionnel ou que vous n'êtes pas un amateur du tout, ça peut vous donner une raison de s'intéresser au sport. »

Grâce à de la technologie intégrée dans la rondelle et de petits appareils insérés à l'endos des chandails et des caméras infrarouges seront disposées à travers l'amphithéâtre, Sportvision sera en mesure de capter des informations en temps réel, que les diffuseurs hôtes, ESPN, Sportsnet et TVA Sports pourront présenter en temps réel.

Les données captées seront la vitesse de la rondelle et des joueurs, la trajectoire de la rondelle, la distance parcourue par les joueurs et la rondelle, le temps de jeu des joueurs, le temps passé dans les zones, les tirs, la distance des lancers, la direction des tirs ainsi que des informations quant au temps de possession de la rondelle.

SAP, commanditaire corporatif de la LNH, facilitera la transmission des données vers les diffuseurs. La LNH et SAP vont les inclure dans les informations d'après-match que les amateurs vont retrouver sur le site Internet de la Coupe du monde.

Sportvision travaille à l'élaboration de technologies avec d'autres grandes ligues professionnelles comme la NFL et le Baseball majeur.

La LNH a eu une première collaboration avec Sportvision au cours de la fin de semaine du Match des étoiles 2015 à Columbus. La relation

L'expansion de ses relations dans le cadre de la Coupe du monde permettra à la ligue de tester la technologie avant d'envisager de l'implanter sur une base permanente, a indiqué le commissaire Bettman.

« Ce qui est très bien dans l'utilisation de la technologie pendant le tournoi, c'est que c'est pour une durée de deux semaines et que l'événement se déroule à un seul endroit. Ça nous donne l'occasion de faire des expérimentations avant de décider d'aller de l'avant pour les 1230 matchs de la saison régulière qui se déroulent dans plus de 30 amphithéâtres, en incluant les matchs présentés à l'extérieur », a continué Bettman.

Steve McArdle, vice-président exécutif des médias numériques et de la planification stratégique dans la LNH, a dit que le système de suivi des joueurs et de la rondelle disponible à la Coupe du monde sera semblable à celui du Match des étoiles de Columbus.

Cependant, il estime que la mesure de la Coupe du monde donnera à la ligue une meilleure lecture des aspects positifs et négatifs.

« Ce sont des occasions qui nous permettent de mieux saisir le fonctionnement du système et les implications de son déploiement à tous les soirs ou même plusieurs fois par jour », a-t-il dit.

McArdle a indiqué que la ligue travaille de concert avec une entreprise qui va fabriquer 750 rondelles en vue de la Coupe du monde. Il a précisé que la rondelle sera identique à celles utilisées dans les matchs de la LNH, en plus d'avoir le même poids et d'offrir la même sensation aux joueurs.

McArdle a également noté que la ligue avait reçu « un grand niveau d'intérêt » de la part de différentes équipes en ce qui a trait à l'information qui allait devenir disponible. 

« Nous allons travailler avec nos groupes des opérations hockey ainsi qu'avec SAP, et nous allons bien cerner ce que ces données peuvent révéler, a expliqué McArdle. Les données qui ont été colligées au Match des étoiles l'ont été à la vitesse et au niveau de robustesse affichés à un Match des étoiles. C'était différent. Nous avons donc reçu beaucoup de questions de la part des opérations hockey, des groupes de dépisteurs et des équipes. Nous allons observer attentivement ces données et nous allons adopter une approche mesurée dans la manière dont nous allons les utiliser, les distribuer, etc. »

Le directeur général de l'Association des joueurs de la LNH, Donald Fehr, affirme que les joueurs saississent bien la motivation derrière la technologie de suivi. Il a néanmoins mentionné qu'il existait une certaine inquiétude concernant la manière dont la nouvelle information allait être utilisée dans le cadre de négociations de futurs contrats.

« Il y a deux volets à la question, a évoqué Fehr. D'abord, je crois que la majorité des joueurs comprennent qu'il s'agit de l'avenir du sport, qu'il est possible de définir les choses de manière plus complète et précise à mesure que le temps passe. Chacun affiche des inquiétudes par rapport à une statistique en particulier, ou à savoir si l'information transmise sera positive ou négative pour lui. Mais nous croyons être en mesure de faire fonctionner tout ça et de faire la part des choses entre ce qui peut avoir une incidence sur les négociations de contrat et les données qui seront dévoilées pendant la diffusion des matchs. »

McArdle a de plus révélé que les entraîneurs présents à la Coupe du monde seront équipés de tablettes sur le banc qui vont leur permettre d'avoir accès à des diffusions du match en direct et à des reprises afin de leur donner un avantage sur le plan stratégique et dans les situations de contestations officielles.

« Vous avez pu voir que certains entraîneurs et certaines équipes utilisent déjà ce système sur le banc, a souligné McArdle. Nous adoptons une approche uniforme pour le tournoi alors que nous allons fournir les mêmes faits saillants et diffusions des matchs en direct à tout le monde afin de voir ce que les personnels d'entraîneurs trouvent utile ou non pertinent. »

 

 

En voir plus