Skip to main content

Indisciplinés samedi, les Penguins ne s'y feront plus reprendre

LNH.com @NHL

PITTSBURGH - Les joueurs des Penguins assurent qu'on ne les y reprendrait plus à pécher d'indiscipline, comme ils l'ont fait dans le cinquième match à Detroit.

"On a en parlé entre les deuxième et troisième périodes, samedi, a confié Marc-André Fleury. On a dérogé de nos stratégies et on a commencé à jouer 'cochon' pour essayer de leur faire mal. Mais c'était pas mieux d'écoper plusieurs pénalités et d'être continuellement en infériorité numérique. On a clarifié les choses."

Le gardien réserviste Mathieu Garon a souligné que les Red Wings sont frustrants à affronter parce qu'ils ne répliquent pas aux coups qu'on leur donne.

"Ils n'embarquent pas dans le jeu et ça frustre davantage leurs adversaires."

Les Wings sont effectivement passés maîtres dans l'art de présenter l'autre joue. Ils évitent aussi systématiquement les déclarations controversées. C'est sûrement un mot d'ordre qu'ils ont reçu des dirigeants.

Quand Maxime Talbot a donné un coup de bâton au gardien Chris Osgood vers la fin du deuxième match et qu'Evgeni Malkin s'en est pris à Henrik Zetterberg, on n'a rien dit. Quand Sidney Crosby et Talbot ont donné des coups de bâton à Zetterberg et à Pavel Datsyuk dans le cinquième match, on a encaissé sans dire un mot. Le coup de Talbot sur les patins de Datsyuk, qui était de retour au jeu après avoir été blessé à un pied, aurait sûrement mérité une réprimande d'un rival.

(...)

A Detroit, advenant la victoire des Red Wings mardi, on suppute quant aux chances de Chris Osgood de mettre la main sur le trophée Conn Smythe à titre de joueur par excellence des séries éliminatoires. On mentionne également les noms des Henrik Zetterberg, Dan Cleary et Johan Franzen ainsi que ceux d'Evgeni Malkin et de Sidney Crosby, chez les Penguins. Zetterberg serait le premier à remporter le trophée deux années de suite depuis que Mario Lemieux a réalisé le doublé en 1991 et en 1992.

(...)

Les Penguins ont mis l'accent sur le jeu de puissance à l'entraînement, lundi. L'entraîneur Dan Bylsma a noté que l'équipe qui a remporté la bataille des unités spécialisées est sortie gagnante de chacun des affrontements.

Questionné au sujet des problèmes qu'éprouvent à l'attaque Chris Kunitz, Bill Guerin et Ruslan Fetodenko, Bylsma n'a pas écarté la possibilité de réintégrer Petr Sykora dans la formation, mardi. Simple tentative de diversion de sa part? L'ailier droit tchèque n'a pas vu d'action dans les 14 derniers matchs de l'équipe, soit depuis le deuxième de la série contre les Capitals de Washington.

(...)

Mathieu Garon n'avait pas vu d'action depuis le 9 avril, avant d'être envoyé dans la mêlée samedi. Le gardien natif de Chandler, en Gaspésie, a ainsi pu participer à la finale de la Coupe Stanley pour la première fois. En 24 minutes, il a repoussé huit tirs des Red Wings.

"Ce ne sont jamais de bonnes circonstances pour un gardien réserviste, mais étonnamment je me sentais bien, a-t-il commenté. C'était le 'fun' d'être impliqué dans l'action. Je n'avais pas joué en séries depuis cinq ans. La dernière fois, c'était avec le Canadien en 2004 contre le Lightning de Tampa Bay."

(...)

Le vétéran Tomas Holstrom est en panne sèche chez les Wings, n'ayant pas fait mouche dans ses 17 derniers matchs. La disette de Jiri Hudler, elle, a atteint la dizaine de matches.

(...)

Dan Cleary n'a pas pris part à la séance d'entraînement des Red Wings, lundi, à Detroit. Mike Babcock a assuré que Cleary serait à son poste, mardi. Grippé, le jeune Justin Abdelkader s'est absenté. Le défenseur Brian Rafalski, qui ne revêtait l'uniforme que pour les matchs, depuis belle lurette, s'est entraîné avec l'équipe.

En voir plus