Skip to main content

Incertitude en la demeure chez les Rangers

La pression continue de monter chez les New-Yorkais après l'échange de Michael Grabner

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - Une épée de Damoclès pendait au-dessus de la tête de plusieurs joueurs des Rangers depuis quelques semaines déjà et il semble bien qu'elle vienne de se décrocher.

Et elle pourrait bien faire des ravages.

Peu après avoir rencontré les membres des médias à la suite d'une défaite de 3-1 face aux Canadiens et avoir pris le chemin de l'aéroport, la formation new-yorkaise a annoncé avoir échangé le vétéran attaquant Michael Grabner aux Devils du New Jersey en retour d'un choix de deuxième ronde en 2018 et des droits de l'espoir Yegor Rykov.

À peine quelques heures avant la rencontre face au Tricolore, jeudi, l'entraîneur Alain Vigneault a rayé de sa formation Grabner et Rick Nash pour les remplacer par Paul Carey et Vinni Lettieri, rappelé plus tôt dans la journée.

Cette décision n'annonçait rien de positif dans leur cas.

« J'ai parlé (au directeur général) Jeff Gorton ce matin et il m'a dit qu'il allait leur lâcher un coup de fil en après-midi, a relaté Vigneault. Je le savais donc assez tôt. C'est comme ça. Au final, les joueurs doivent se concentrer sur ce qu'ils doivent faire sur la patinoire. C'est ce sur quoi les 20 joueurs que nous avons sous la main doivent se concentrer. »

Reste que la tâche peut s'avérer difficile lorsque l'état-major de l'équipe a annoncé publiquement vouloir amorcer une reconstruction, sous-entendant du même coup le début d'une possible vente de feu avant la date limite des transactions, lundi.

L'incertitude était palpable dans le vestiaire, surtout après le sort réservé à Grabner et à Nash. C'est dans cet état d'esprit que les ouailles de Vigneault ont amorcé le match et on ne peut pas dire que ça n'a pas paru.

Après deux périodes, les Rangers n'avaient dirigé que 14 tirs sur le filet d'Antti Niemi et tiraient de l'arrière par deux buts.

« Ça n'aide pas, a déclaré Mats Zuccarello. Je pense que tout le monde s'est bien battu et nous avons fait de notre mieux. Nous avions des nouveaux et de jeunes joueurs et je crois qu'ils ont fait du très bon travail. C'est l'équipe que nous avons en ce moment. Plusieurs éléments-clés manquent à l'appel.

« Nous avons fait de notre mieux, mais ce n'était pas assez. »

Les Rangers alignaient, jeudi, huit joueurs ayant disputé moins de 100 matchs dans la LNH, dont le gardien Alexandar Georgiev qui a repoussé 38 des 40 tirs dirigés vers lui à son tout premier départ dans la LNH. De ce nombre, le défenseur montréalais John Gilmour et son homologue Neal Pionk en étaient à leur septième rencontre dans la grande ligue. Le défenseur Rob O'Gara disputait son premier match dans l'uniforme des Rangers, un 12e dans la LNH, depuis qu'ils l'ont acquis des Bruins de Boston avec un choix de troisième ronde en retour de Nick Holden mardi.

Une équipe résignée?

Si Vigneault avait exprimé en matinée une certaine incompréhension envers la décision de ses patrons d'agiter le drapeau blanc alors que l'équipe ne se trouve pas très loin d'une place en séries, il semblait se faire à l'idée après le match face aux Canadiens.

Il risque de ne plus compter sur beaucoup de gros canons après la journée de lundi. Il devra vraisemblablement faire confiance à plusieurs jeunes joueurs d'ici la fin de la saison, comme il a dû le faire face au Tricolore.

Il a d'ailleurs soulevé à plusieurs reprises au cours de son point de presse qu'il retenait le fait que son équipe avait été meilleure plus le match avançait, plutôt que de broyer du noir en raison de la défaite.

Il l'a fait avec raison quand même puisque les Rangers ont décoché 18 tirs au but en troisième, s'approchant même à un but avec un peu plus d'une minute à faire à la rencontre.

« Nous avons mieux fait circuler la rondelle et nous avons mieux patiné en deuxième moitié de match, forçant leur gardien à se signaler, a-t-il expliqué. Pour le match de ce soir, ce sont les joueurs que nous avions sous la main. C'est important de s'améliorer au fur et à mesure et c'est ce qu'on a fait. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.