Skip to main content

Il n'y a aucune limite pour la recrue John Tavares chez les Islanders

LNH.com @NHL

MONTREAL - Toutes les questions au sujet de l'acclimatation de John Tavares à la LNH à la suite de sa sélection au premier rang général de la dernière séance de repêchage ont été dissipées par ses excellentes performances au cours des premières semaines d'activités du calendrier régulier.

Le centre originaire d'Oakville, en Ontario, a présenté une moyenne d'un point par match au cours des sept premiers affrontements, et a inscrit le but victorieux en fusillade lors du premier triomphe de la saison des Islanders de New York, mercredi, face aux Hurricanes de la Caroline.

"C'est certainement une adaptation, mais chaque jour je m'améliore et je me sens plus confortable, a commenté Tavares jeudi à l'issue d'un entraînement avant le match face au Canadien de Montréal. J'apprends de nouvelles choses chaque jour, et comment les maîtriser.

"C'est le plus haut niveau au monde et vous devez parfois apprendre sur le tas comment les maîtriser, mais jusqu'à présent les choses se déroulent bien. C'était bien de récolter notre première victoire, mais maintenant nous voulons faire boule de neige."

Il s'agissait de la première visite de Tavares au Centre Bell depuis la séance de repêchage du circuit Bettman, en juin dernier, lorsque le directeur général Garth Snow a appelé son nom au micro après des semaines de rumeurs voulant qu'il choisisse plutôt le défenseur format géant Victor Hedman, qui a été sélectionné au deuxième rang par le Lightning de Tampa Bay, ou le centre Matt Duchene, le troisième choix de l'Avalanche du Colorado.

Jusqu'à présent, le joueur de six pieds, 198 livres, n'a pas déçu. Il a touché la cible à son premier match en carrière dans la LNH face aux Penguins de Pittsburgh, et a formé un excellent trio en compagnie de l'attaquant âgé de 21 ans Kyle Okposo et de Matt Moulson, un joueur autonome issu des Kings de Los Angeles qui s'est entraîné durant la saison estivale en compagnie de Tavares, à Mississauga, en Ontario.

Tavares est devenu la nouvelle figure de proue des Islanders, une formation qui a bouclé la dernière campagne au dernier rang de la LNH et a raté les séries éliminatoires pour une troisième fois en quatre ans.

La jeune vedette a attiré l'attention médiatique lors de la séance d'entraînement matinale de l'équipe, jeudi, mais ce n'est pas une révélation pour celui qui suscitait le même genre de réaction alors qu'il évoluait pour les Generals d'Oshawa, puis pour les Knights de London de la Ontario Hockey League.

"Je comprends l'attention, et ça fait longtemps que c'est comme ça, a confié celui qui a remporté l'or en 2008 et 2009 avec Equipe Canada junior. J'essaie de faire de mon mieux, mais je me préoccupe davantage de mon jeu sur la patinoire."

Afin de faciliter la transition vers la LNH, Tavares a emménagé au domicile du vétéran Doug Weight, un peu comme l'a fait Sidney Crosby avec Mario Lemieux à son arrivée dans la ligue. Ce n'est d'ailleurs pas une coïncience si les deux phénomènes ont le même agent, Pat Brisson, qui gère également les carrières des attaquants des Blackhawks de Chicago Jonathan Toews et Patrick Kane.

Tavares a déjà indiqué que d'habiter avec Weight lui a permis de "se concentrer sur le hockey et d'éviter les pièges, comme ceux qui pourraient se présenter à un jeune qui arrive dans une grande ville et dans un nouvel environnement."

"Il (Weight) se souvient de son arrivée avec les Rangers et de toutes les choses avec lesquelles il devait composer, et il ne voulait pas que j'aie à passer au travers des mêmes épreuves, a-t-il ajouté. Lui et sa famille ont été très bons pour moi."

En voir plus