Skip to main content

Iginla veut une dernière chance de gagner la Coupe Stanley

L'attaquant de 40 ans s'entraîne avec une équipe des ligues mineures et espère obtenir une autre occasion d'évoluer dans la LNH

par Amalie Benjamin @AmalieBenjamin / Journaliste NHL.com

PROVIDENCE, Rhode Island - Jarome Iginla veut une dernière chance de remporter la Coupe Stanley.

C'est pour cette raison que jeudi, comme lors des deux jours précédents, l'attaquant de 40 ans était sur la glace du Dunkin Donuts Center en train de s'entraîner avec le club-école des Bruins de Boston dans la Ligue américaine, dans l'espoir de faire un retour dans la LNH plus de 10 mois après son plus récent match.

« Je ne veux pas juste jouer au hockey, a dit Iginla. Je veux tenter de participer aux séries éliminatoires et obtenir la chance de gagner. C'est mon objectif. Nous verrons que ça donnera. Je ne sais pas ce qui se produira. »

Mais il veut essayer. C'est pourquoi il était sur la glace en train de patiner, de tirer et de prendre des répétitions, alors que le reste des joueurs se préparaient pour les matchs de la fin de semaine dans la Ligue américaine.

Iginla ne sait pas quand il sautera sur la glace à nouveau, mais il espère que ce sera bientôt.

Un seul coup d'œil vers Iginla en dit long sur son parcours depuis le 28 mars 2013, quand il a été échangé des Flames de Calgary, où il a passé les 16 premières saisons de sa carrière, aux Penguins de Pittsburgh. Il portait le casque numéro 12 de l'Avalanche du Colorado et les culottes des Kings de Los Angeles, en souvenir d'une carrière qui l'a mené au sein de cinq concessions et lors de laquelle il a joué 1554 matchs de saison régulière, obtenant 625 buts et 1300 points.

La seule place où sa carrière ne l'a pas conduit : une formation gagnante de la Coupe Stanley.

C'est l'objectif d'Iginla, alors qu'il tente de revenir au jeu pour une autre participation aux séries éliminatoires. Iginla n'a pas pensé à ce qui pourrait l'attendre après cela. Pour l'instant, il se concentre sur cette année, ces séries éliminatoires et ce qui pourrait survenir dans les prochains mois.

« Je ne sais pas si on peut dire "au jour le jour", mais je ne pense pas à long terme, a-t-il expliqué. J'aimerais prendre part aux séries, trouver une façon de jouer avec une équipe au sein de laquelle je peux contribuer et avoir le sentiment que je peux gagner. »

« J'adorerais gagner et je sauterais sur toutes les occasions pour obtenir une chance de le faire. C'est toujours agréable de jouer au hockey, c'est génial comme travail, mais les séries éliminatoires sont ce qu'il y a de plus amusant, et de loin. N'importe quel joueur vous dirait qu'il est emballé à l'idée d'obtenir une autre chance de gagner. »

Pense-t-il qu'il serait prêt à jouer dans un match de la LNH dans une semaine?

« Je le pense, oui », a mentionné Iginla, qui a subi une opération à la hanche il y a quatre mois. « Nous travaillons fort depuis un bout de temps. Pour ce qui est de la condition physique, je suis prêt. J'ai seulement besoin de quelques pratiques pour retrouver mes mains. »

Iginla a commencé à patiner il y a environ un mois dans la région de Boston, là où sa famille et lui se sont établis depuis le printemps dernier. Sa hanche et son genou l'ennuyaient la saison dernière avec Kings, qui l'ont acquis de l'Avalanche le 1er mars, et il prenait des anti-inflammatoires pour masquer la douleur.

Mais lorsqu'il a recommencé à s'entraîner en septembre, il est devenu clair qu'il avait besoin d'une opération.

Iginla s'entraînait avec un entraîneur des habiletés, mais il avait besoin de tester sa hanche et sa condition physique dans un véritable environnement de hockey. Son agent, Don Meehan, a contacté les Bruins et le directeur général Don Sweeney pour savoir s'il pouvait pratiquer avec Providence et s'il pouvait correspondre aux besoins des Bruins, avec qui il a passé la saison 2013-14, amassant 61 points (31 buts, 30 passes) en 78 matchs.

« Tu n'as aucune idée de comment tu vas te sentir », a avoué Iginla à propos de son retour à l'entraînement. « Je voulais m'assurer que je me sentais bien sur la glace et physiquement, car c'est difficile à évaluer quand tu ne fais que de simples exercices. »

Meehan a également contacté d'autres équipes à propos d'un essai. Iginla sait que si quelque chose doit se produire, ça se produira cette fin de semaine. Il doit signer un contrat d'ici la date limite des transactions de la LNH, lundi à 15 h, pour être admissible à participer aux séries éliminatoires.

« J'aurais besoin d'aller pratiquer avec une équipe plutôt rapidement, a dit Iginla. Il reste quatre jours. J'ai parlé à différentes équipes afin de sonder les occasions. Il va se passer plusieurs choses au cours de la fin de semaine. Les équipes travaillent sur plusieurs dossiers différents. Je vais parler à mon agent aujourd'hui pour voir ce qu'il en est. »

Il ne serait pas prêt à jouer des matchs la semaine prochaine, c'est un peu trop tôt. Mais c'était important pour lui de sauter sur la glace et de prendre part à un véritable entraînement. Il ne sait pas trop ce que l'avenir lui réserve, mais il espère que des matchs de la LNH l'attendent, peut-être même une chance de remporter les grands honneurs.

« C'est un échéancier serré, c'est certain », a conclu Iginla.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.