Skip to main content

Ian Cole s'illustre au bon moment pour les Penguins

Le défenseur contribue également offensivement

par Nicholas J. Cotsonika @cotsonika / Chroniqueur NHL.com

WASHINGTON - Pour apprécier ce que le défenseur des Penguins de Pittsburgh Ian Cole peut faire, vous n'avez qu'à regarder une présence du match de jeudi, une victoire de 3-2 des Penguins face aux Capitals lors du premier match de la série de deuxième ronde.

 

Cole et son partenaire Justin Schult affrontaient le meilleur trio des Capitals composé d'Alex Ovechkin, Nicklas Backstrom et T.J. Oshie alors que la marque était égale 2-2 en troisième période.

Les Penguins partagent le temps de glace de manière assez équivalente à la ligne bleue en raison de la blessure à Kris Letang. Cole a joué durant 17:01 jeudi, majoritairement contre les attaquants du top-6 de l'adversaire: Ovechkin (6:03), Backstrom (6:01), Oshie (7:28), Marcus Johansson (5:01), Evgeny Kuznetsov (6:46) et Justin Williams (6:46). 

Cole était posté dans l'enclave alors que les Capitals s'amenaient en contre-attaque. Ovechkin a envoyé une passe du revers transversale et Backstrom a décoché un tir. Cole a mis un genou au sol, s'est retourné vers la gauche et a bloqué la rondelle.

Il a établi un record pour le nombre de tirs bloqués en saison régulière avec 194 - 78 de plus que n'importe qui - et mène à ce chapitre en séries avec 22. Il a bloqué huit lancers jeudi pour établir un sommet personnel et égalé le deuxième plus haut total pour un joueur des Penguins dans un match de séries. Brooks Orpik en avait bloqué 10 contre les Red Wings de Detroit, le 2 juin 2008.

« Je crois que c'est super quand tu es sur le banc et que tu le vois se sacrifier pour l'équipe, a déclaré le défenseur Olli Maata. Ça te donne de l'énergie. »

Cole est assez intelligent pour savoir qu'il y a du bon et du mauvais dans cet aspect du jeu. C'est bon parce ça démontre du courage et du dévouement. C'est mauvais parce que si vous bloquez des tirs, cela signifie que vous n'avez pas la rondelle, que votre adversaire a une chance de marquer et que vous avez une chance de vous blesser. Il aimerait mieux couper une passe ou mettre fin au jeu en zone neutre et amorcer la transition.

« C'est en dernier recours, a dit Cole. Ce n'est pas comme si j'essayais seulement de bloquer des tirs. C'est quelque chose qui se produit quand je suis désespéré et qu'il n'y a rien d'autre à faire. »

Même si Cole n'est pas Bobby Orr, il a élevé son jeu d'un cran depuis que le directeur général des Penguins Jim Rutherford a fait son acquisition des Blues de St. Louis, le 2 mars 2015. Cole a disputé 23 matchs en séries l'année dernière et a inscrit le premier but lors du quatrième match de la finale contre les Sharks de San Jose. Il a égalé un sommet en carrière avec cinq buts et a établi un sommet avec 26 points cette saison.

« De la manière dont il joue maintenant, c'est ce à quoi je m'attendais, a dit Rutherford. Il n'avait besoin que d'une chance pour élever son jeu et il l'a fait. »

Après que Cole eut bloqué le tir de Backstrom, les équipes ont effectué un changement. Schultz a repris la rondelle derrière le filet et Cole a reçu sa passe dans le coin de la zone. Il a repéré l'attaquant Scott Wilson en zone neutre et lui a servi sans hésitation une passe par la rampe. Wilson a ensuite refilé la rondelle à Nick Bonino, qui s'est échappé avant d'inscrire le but de la victoire.

Cole a récolté quatre points en six matchs de séries, un sommet personnel. Le deuxième match aura lieu samedi (20h HE; TVA Sports, CBC, NBC).

« Maintenant, tout le monde doit être capable de jouer défensivement et de contribuer offensivement, a dit Cole. Il n'y a pas que des joueurs offensifs ou que des joueurs défensifs. Tout le monde doit être en mesure de tout faire. »

En voir plus