Skip to main content

Hull raconte ses moments passés avec Gordie Howe

L'histoire préférée de Brett est celle où son père, Bobby, rencontre la légende des Red Wings

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste principal NHL.com

En rétrospective, Brett Hull ne peut affirmer avec certitude qu'il aurait connu la carrière qui l'a mené au Temple de la renommée, ou que son père aurait connu une carrière qui l'a mené au Temple de la renommée, si Gordie Howe n'avait pas connu la carrière qui l'a mené au Temple de la renommée.

« Selon moi, [Howe] personnifiait le hockey, a affirmé Brett Hull vendredi. Il aimait tellement ce sport qu'il l'a pratiqué jusqu'à l'âge de 52 ans. Il était l'idole de mon père. Il était l'idole de Wayne Gretzky. Il a touché tellement de générations de joueurs de hockey. Il était surnommé "M. Hockey", et je crois que c'était très approprié pour lui, car c'est exactement ce qu'il était.

« Je crois que [le propriétaire des Red Wings de Detroit] M. [Mike] Ilitch a parfaitement résumé la situation en disant aujourd'hui que la la LNH ne serait pas là où elle est aujourd'hui sans lui. »
 
La famille Howe et le monde du hockey ont perdu « M. Hockey » vendredi. Howe est décédé à l'âge de 88 ans.

La période de deuil a aussi été l'occasion de célébrer sa vie et de raconter des histoires. Pour Hull, la meilleure histoire concernant Howe est l'une de celles que son père lui a contées.

« L'histoire que j'aime le plus est celle où mon père le rencontre pour la première fois », a raconté Hull.

C'était au Maple Leaf Gardens.
 
« Mon grand-père l'a emmené voir un match, et il souhaitait obtenir un autographe, alors mon grand-père a déchiré un morceau de son paquet de cigarettes Export 'A' et lui remis avec un crayon en lui disant "Eh bien vas-y, il ne va pas te mordre", a expliqué Hull. Il s'est donc dirigé vers lui et a reçu l'autographe de M. Howe. Il lui a ébouriffé les cheveux et lorsqu'il est revenu, mon père se disait "Wow, ce gars-là est encore plus imposant en personne". Ce moment a évidemment eu une grande influence sur mon père. »
 
Bobby Hull, maintenant âgé de 77 ans, est par la suite devenu l'un des meilleurs joueurs de l'histoire du hockey. Il a inscrit 610 buts en 1 063 matchs dans la LNH, ainsi que 303 buts en 411 rencontres dans l'Association mondiale de hockey. Il a disputé ses neuf derniers matchs professionnels avec Howe au sein des Whalers de Hartford en 1979-80.

Brett Hull a fait ses débuts dans la LNH six ans plus tard, et a marqué 741 buts en 1 269 parties. Il a remporté la Coupe Stanley avec les Red Wings en 2002.

« Pour moi, d'avoir été en mesure de jouer et de remporter une Coupe Stanley pour les Red Wings de Detroit, l'une des six équipes originales, et de voir Gordie Howe et Ted Lindsay aller et venir dans le vestiaire et de pouvoir m'asseoir avec eux et leur parler, ce fut complètement surréel, a mentionné Hull. Ce fut un peu différent pour moi parce que j'ai grandi avec quelqu'un comme mon père, alors je tenais pour acquis que je pouvais rencontrer toutes ces personnes et tous ces athlètes exceptionnels. Je sentais presque que je les connaissais auparavant, mais je ne peux imaginer comme un jeune joueur dans ce vestiaire se sentait de non seulement côtoyer Steve Yzerman, Chris Chelios, Brendan Shanahan, Sergei Fedorov et Igor Larionov, mais en plus de voir apparaître Gordie Howe, qui s'assoit à côté de lui et qui commence à lui parler comme s'il l'avait connu toute sa vie. C'était vraiment spécial. »

 

En voir plus