Skip to main content

Hossa et Crosby sont en train de développer un belle complicité

LNH.com @NHL

PHILADELPHIE - Marian Hossa a la réputation de trop souvent disparaître en séries. Les Flyers de Philadelphie n'en sont pas convaincus.

Hossa a offert une solide performance dans la troisième rencontre de la série, inscrivant deux buts, ses septième et huitième. Il a aussi dirigé quatre tirs en plus d'exceller en défense. Sa complicité avec Sidney Crosby est de plus en plus évidente.

"Je pense avoir disputé un bon match comme tous mes coéquipiers, a déclaré le Slovaque. Ce premier but a été très important. A Philadelphie, le public représente un sixième joueur. Ce soir, on a été en mesure de le neutraliser. Nous aurons du succès si on se concentre sur notre jeu défensif. On sait que nous avons les éléments pour marquer."

Et Crosby?

"J'ai peu joué avec lui à mon arrivée à Pittsburgh parce qu'il était blessé. Mais on reprend le temps perdu, a fait valoir Hossa. On se parle beaucoup durant les entraînements. On travaille aussi très fort."

Crosby a enregistré deux passes dans cette victoire, la première des Penguins à Philadelphie cette saison.

"C'est valorisant de l'emporter ici, a noté le capitaine des Penguins. On a toujours l'impression d'affronter plus qu'une simple équipe."

Crosby a pris la peine de louer le travail de Marc-André Fleury. Le gardien des Penguins a fait face à 18 lancers dont huit seulement au cours des deux premières périodes.

"C'est jamais facile pour un gardien de rester alerte et bien concentré lorsqu'il est si peu occupé. Mais "Flower" s'est montré solide mentalement. Il a beaucoup de mérite."

Le mot de la fin appartient à Michel Therrien.

"J'avais demandé à tous les joueurs de jouer un bon match. Je leur ai dit que certains d'entre eux allaient peut-être disputer un grand match mais que je ne pouvais leur demander ça. Par contre, je n'allais pas accepter un match ordinaire. Tout ce que je voulais, c'était un bon match."

Chez les Flyers, John Stevens était certes déçu de la performance de ses joueurs.

"On se doit de jouer du meilleur hockey, a dit l'entraîneur des Flyers. On doit exercer une meilleure pression sur le porteur du disque tout en évitant les revirements."

Le jeune Steve Downie s'est rendu coupable d'un revirement qui a mené au troisième but des Penguins marqué par Ryan Malone.

"On ne peut tenter une passe en diagonale en territoire offensif lorsqu'un joueur comme (Evgeni) Malkin est sur la glace. Downie devrait savoir ça", a ajouté Stevens dont le commentaire résumait bien le match de son équipe.

En voir plus