Skip to main content

Holtby sauve les Capitals à nouveau

Le gardien accumule les victoires derrière une défensive revampée à Washington

par Tom Gulitti @tomgulittinhl / Journaliste NHL.com

ARLINGTON, Virginie - Le gardien des Capitals de Washington Braden Holtby savait que son travail changerait légèrement en entamant la saison.

Lors des deux dernières saisons, Holtby a brillé derrière l'une des défenses les plus constantes de la LNH, remportant le trophée Vézina en 2015-16 et terminant deuxième derrière Sergei Bobrovsky des Blue Jackets de Columbus dans les votes pour le Vézina l'an dernier.

Mais à la suite des départs des défenseurs Karl Alzner, Nate Schmidt et Kevin Shattenkirk, les Capitals ont débuté la saison en tant que formation en transition.

Tout en intégrant les défenseurs recrues Christian Djoos et Madison Bowey et en tentant de se trouver une identité d'équipe, les Capitals se sont fiés à Holtby pour les aider à traverser les séquences difficiles.

Avec Holtby qui s'impose devant le filet, les Capitals sont à nouveau en première place de la section Métropolitaine avec un dossier de 21-12-1 et 43 points. Ils quittent Washington pour un voyage de trois parties sur la route qui commence contre les Stars de Dallas mardi (20 h 30 HE, FS-SW, NBCSWA+, NHL.TV).

« Tu es aussi bon que les performances de tes gardiens, a soumis l'entraîneur-chef des Capitals Barry Trotz, lundi. Nous avons eu de bonnes sorties de nos gardiens la plupart du temps cette année, alors je ne peux pas vraiment me plaindre. Regardez les duos de gardiens de chaque équipe à travers la Ligue. Les nôtres sont aussi bons que n'importe où dans la Ligue. »

Certains pourraient analyser les chiffres de Holtby et dire qu'il n'a pas joué aussi bien que lors des saisons passées. Même si le gardien de 28 ans est deuxième dans la LNH avec 19 victoires (deux derrière Andrei Vasilevskiy du Lightning de Tampa Bay), son pourcentage d'arrêts de ,919 et sa moyenne de buts alloués de 2,63 ne le placent pas au sein du top 10 des cerbères et il n'a toujours pas réussi de jeu blanc.

La saison dernière, Holtby était à égalité avec Cam Talbot des Oilers d'Edmonton au sommet de la Ligue avec 42 victoires. Il menait également la LNH avec neuf blanchissages, venait au deuxième rang avec une moyenne de 2,07 et en quatrième position avec un pourcentage de ,925.

« Les chiffres ne disent pas toujours tout, a affirmé le centre Jay Beagle. Parfois, ils expliquent une partie de l'histoire, mais pas tout. Holtby a joué de manière incroyable pour nous. »

Cette saison, la différence réside dans le nombre et la qualité des chances de marquer auxquelles Holtby a fait face. La saison dernière, les Capitals se sont classés au quatrième rang de la LNH en accordant 27,83 tirs par match. Cette année, ils donnent environ quatre lancers de plus par rencontre à 31,82, bon pour le 18e rang de la Ligue.

« Il a fait des arrêts de grande qualité, a mentionné le défenseur Matt Niskanen. On donne un peu plus de tirs cette saison et beaucoup lors de certaines rencontres. »

Holtby est donc passé d'un gardien qui gérait simplement son match derrière une défensive solide en faisant des arrêts clés au bon moment à un gardien qui doit tenir le coup à certaines occasions avec des séries d'arrêts.

Ce fut le cas dans la victoire de 4-3 face aux Blue Jackets de Columbus, le 2 décembre, quand les Capitals ont accordé 17 lancers contre seulement trois au troisième engagement, mais conclu la période à 1-1 au chapitre des buts.

La même chose est survenue au cours d'une victoire de 6-2 contre les Blackhawks de Chicago, le 6 décembre. Les Blackhawks ont obtenu les 12 premiers tirs de la période en ayant le dessus 16-6 au final, mais les Capitals ont tout de même marqué le seul filet de la première.

En deuxième période de la victoire de 5-3 contre les Bruins de Boston, le 14 décembre, les Capitals ont donné 13 tirs contre seulement 3, mais ils n'ont donné qu'un but à Boston en plus de marquer pour prendre les devants 2-1 au terme de l'engagement.

« Les bons gardiens camouflent beaucoup d'erreurs, a expliqué Niskanen. C'est plus facile d'être patient avec de jeunes joueurs et ça n'affecte pas le jeu de l'équipe. Si tu te brûles chaque fois que tu fais une erreur, ça affecte le reste du jeu. Holtby nous donne une chance de simplement jouer. Évidemment, on veut mieux performer défensivement et donner moins de chances de qualité, mais tu ne penses pas à changer ce que tu dois faire. »

De nature très compétitive, Holtby croit qu'il peut mieux faire à ce chapitre. Il croit avoir échappé des matchs lorsqu'un ou deux arrêts auraient pu changer la dynamique du match. Par exemple, lors de la défaite de 6-3 contre les Predators de Nashville, le 14 novembre, les Capitals ont mal joué devant Holtby et il a alloué quatre buts en deuxième période.

« La plupart du temps, les choses ont tourné en notre faveur, mais il y a eu quelques moments où j'ai joué un plus grand rôle dans une défaite que je n'aurais voulu, a analysé Holtby. Ce sont des choses qui arrivent. Tu apprends de cela pour aller de l'avant. »

Justement, Holtby a été bon pour rebondir. Dans ses sept départs à la suite de défaites cette saison, il affiche un dossier de 7-0-0 avec une moyenne de 2,14 et un pourcentage de ,932.

« La plus grande force du jeu de Holtby, c'est quand il a connu un mauvais match. Le soir suivant, il est excellent », a dit Trotz.

Les victoires ont toujours été la statistique la plus importante aux yeux de Holtby, qui a récolté sa 200e en carrière le 10 novembre contre les Penguins de Pittsburgh à son 319e match. Il est ainsi devenu le deuxième gardien le plus rapide dans l'histoire de la LNH à atteindre ce plateau derrière Ken Dryden des Canadiens de Montréal (309 matchs).

Après avoir atteint les 40 victoires dans chacune de ses trois plus récentes saisons, dont en 2015-16 lorsqu'il a égalé le record de la LNH avec 48, Holtby est en route vers une campagne de 46 gains. Cela ferait de lui le premier gardien dans l'histoire de la Ligue à récolter 40 victoires dans quatre saisons consécutives.

Martin Brodeur des Devils du New Jersey (2005-06 à 2007-08) et Evgeni Nabokov des Sharks de San Jose (2007-08 à 2009-10) sont les seuls autres gardiens avec 40 victoires dans trois campagnes d'affilée.

« Le plateau des 40 victoires est mon objectif principal à chaque début de saison régulière, a avoué Holtby. Jamais un gardien avec 40 victoires n'a raté les séries, donc c'est mon but. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.