Skip to main content

Hockey: la formation du Canada pour les Jeux sera bientôt connue

LNH.com @NHL

SASKATOON - L'attente interminable sera bientôt chose du passé pour la bonne trentaine de joueurs de la LNH qui aspirent à faire partie de l'équipe olympique canadienne de hockey.

Le directeur général Steve Yzerman et son personnel se sont réunis pour une dernière fois, mardi, afin d'établir la liste finale des 23 joueurs qui revêtiront l'uniforme canadien aux Jeux olympiques de Vancouver en février.

L'annonce officielle sera faite mercredi à midi (heure de l'Est) en marge du championnat mondial de hockey junior.

Ce sera l'euphorie pour ceux qui entendront leur nom et toute une déception pour ceux qui seront laissés de côté, et qui rateront ainsi une rare chance de batailler pour l'or dans leur propre pays.

Aucun pays ne s'intéresse plus au hockey que le Canada et aucun pays n'a plus de choix parmi les joueurs élites pour composer sa formation. Des joueurs vedettes seront ignorés, et des débats éclateront à savoir qui aurait dû ou pas être choisi.

Comme Martin Brodeur l'a récemment décrit: "C'est l'honneur ultime au hockey."

Alors que la plupart des joueurs sont des choix évidents, il n'y en a vraiment qu'un ou deux qui ne sont pas discutables - la vedette des Penguins de Pittsburgh Sidney Crosby et Brodeur, le gardien des Devils du New Jersey qui est le meneur de tous les temps dans la LNH au chapitre des victoires et des jeux blancs, et qui est toujours au sommet de sa forme.

Si l'équipe est écartée du podium comme ce fut le cas à Turin en 2006, Yzerman sera pointé du doigt, lui qui a remporté l'or en 2002 et trois coupes Stanley avec les Red Wings de Detroit. On en voudra également au personnel qui l'a aidé à composer son équipe.

Ses assistants sont le d.g. des Red Wings Ken Holland, les anciens directeurs généraux Kevin Lowe et Doug Armstrong, l'entraîneur-chef des Wings Mike Babcock et les président et vice-président de Hockey Canada, Bob Nicholson et Johnny Misley.

Ensemble, ils ont assisté à des centaines de matchs au cours des deux dernières saisons, suivant de près tout joueur ayant un mince espoir de faire l'équipe. Ils se sont rassemblés tous les mois pour comparer leurs notes et analyser les performances. D'autres experts, dont le légendaire entraîneur Scotty Bowman, ont participé aux discussions et ont eux aussi observé les joueurs.

Des valeurs sûres

Jusqu'à maintenant, les joueurs qui semblent être assurés de faire partie de l'équipe sont:

-Les gardiens Brodeur, Roberto Luongo des Canucks de Vancouver et, grâce à ses exploits du printemps dernier en séries de la Coupe Stanley, Marc-André Fleury des Penguins.

-Les défenseurs Scott Niedermayer (Anaheim), Chris Pronger (Philadelphie), Shea Weber (Nashville), Duncan Keith (Chicago) et Dan Boyle (San Jose).

-Les attaquants Crosby, le premier trio des Sharks de San Jose trio composé de Joe Thornton, Dany Heatley et de Patrick Marleau, Rick Nash (Columbus), les deux joueurs des Ducks d'Anaheim Ryan Getzlaf et Corey Perry, et Jarome Iginla (Calgary).

Beaucoup de choix

Il y a un petit débat entourant les gardiens de but, la sensation Steve Mason, qui a remporté le titre de recrue de l'année la saison dernière et Cam Ward des Hurricanes de la Caroline ont tous les deux assez bien joué pour être dans la course.

La défensive est une autre affaire, puisqu'il semble n'y avoir que deux postes disponibles pour environ sept autres candidats.

Quelques-uns aimeraient bien que Brent Seabrook joigne Keith, son partenaire régulier à la ligne bleue et ainsi avoir une chimie instantanée. Mike Green (Washington) est un défenseur offensif dynamique et il fait partie du top 25 des pointeurs de la ligue, en plus de présenter un différentiel de plus 15 (au sixième rang de la ligue), mais on dit de lui qu'il a des lacunes en défensive.

Robyn Regehr (Calgary) est une puissance dans sa propre zone, alors que Jay Bouwmeester (Calgary) a beaucoup d'expérience internationale. Un autre joueur des Flames, Dion Phaneuf, n'a pas connu une bonne année.

Quelques noms ont été entendus entre les branches comme candidats potentiels, dont Drew Doughty, le talentueux jeune arrière-garde des Kings de Los Angeles, qui devrait être une valeur sûre pour les jeux de 2014, si la LNH envoie ses joueurs en Russie, et le vétéran des Stars de Dallas, Stéphane Robidas.

Sélectionner cinq autres attaquants ne sera pas non plus une tâche facile.

Martin Saint-Louis fait partie des 10 meilleurs pointeurs de la LNH et devrait encore une fois faire l'équipe - son coéquipier du Lightning Vincent Lecavalier retrouve enfin le fond du filet, mais ce dernier semble être hors de la course.

Jeff Carter et Mike Richards des Flyers de Philadelphie étaient de solides candidats l'été dernier, mais le sont moins en ce moment. Richards a toujours des chances en raison de son bon boulot en désavantage numérique et ses 16 buts cette saison.

Eric Staal (Caroline) a tout le talent pour percer la formation et son jeune frère Jordan (Pittsburgh) pourrait être exactement l'attaquant physique qu'ils recherchent pour le trio défensif.

Brendan Morrow (Dallas) est solide dans les deux sens de la patinoire, le vétéran de l'Equipe Canada Ryan Smyth (Los Angeles) est de retour d'une blessure qui a interrompu son grand retour en force cette saison et Brad Richards (Dallas), qui connaît aussi un bon retour, est dans le top 15 des pointeurs de la ligue.

Un jeune joueur comme Jonathan Toews (Chicago) pourrait être choisi pour son habileté, sa fiabilité et son brillant avenir.

Mais il pourrait y avoir des surprises.

Le gros ailier gauche Milan Lucic (Boston) avait été invité au camp d'été de l'équipe et il se remet d'une entorse à la cheville. Il devrait être prêt pour les Jeux, qui seront disputés sur une surface aux dimensions de la LNH, où son style rude et intimidant pourrait avoir un impact. De plus, il est originaire de Vancouver.

Son coéquipier Patrice Bergeron, un spécialiste des mises en jeu avec un talent de marqueur naturel, est un autre candidat, tout comme Mike Fisher des Sénateurs d'Ottawa.

Et il ne faut pas oublier que Mike Cammalleri (Montréal) et Dustin Penner (Edmonton) connaissent tous les deux d'excellentes saisons avec 19 buts chacun. Cammalleri, un ailier gauche, est troisième dans la ligue avec 16 buts marqués à forces égales et il présente un différentiel de plus 12.

En voir plus