Skip to main content

Hitchcock ne sait pas encore qui sera devant le filet

L'entraîneur de St. Louis veut prendre son temps avant de décider de l'identité de son gardien en vue du match ultime

par Louie Korac / Correspondant LNH.com

ST. LOUIS - Le gardien des Blues de St. Louis Brian Elliott a été brillant pour son équipe tout au long de la saison, surtout au cours des trois derniers mois. Il semblait impensable qu'Elliott soit retiré d'une rencontre où son équipe a la chance de remporter une place au tour suivant des séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Ce fut toutefois le cas, alors qu'Elliott et les Blues ont subi un revers de 3-2 devant les Stars de Dallas dans le match no 6 de leur duel de deuxième ronde de l'Association de l'Ouest, ce qui a créé l'égalité 3-3 dans cette série quatre de sept. Le match ultime aura lieu mercredi à Dallas (20 h (HE); TVA Sports, NBCSN, SN).

 

Elliott, qui a amorcé la rencontre avec une moyenne de buts alloués de 2,20 et un pourcentage d'arrêts de ,932 en 12 rencontres au cours des présentes séries, a été chassé du match après le but de Jason Spezza en avantage numérique avec 3:11 à écouler au premier tiers qui donnait les devants aux Stars 3-0. Il avait fait face à sept lancers.

L'entraîneur des Blues Ken Hitchcock y est toutefois allé d'une déclaration qui en a pris plusieurs par surprise au cours de sa conférence de presse d'après-match.

« Je veux dormir là-dessus », a indiqué Hitchcock en parlant de l'identité de son gardien partant pour le match no 7. « Je vous le dirai le jour du match. »

Ce n'est pas nécessairement le rendement d'Elliott qui a poussé Hitchcock à le retirer de la rencontre, mais davantage celui des patineurs devant lui.

Et en ne jouant pas très bien dès le départ, les Blues ont vu leur fiche passer à 1-3 depuis le début des séries lorsqu'ils ont la chance d'éliminer leur adversaire.

« C'est de notre faute, a admis le défenseur des Blues Kevin Shattenkirk en parlant du retrait d'Elliott. Ce n'est pas de la sienne, ça, c'est certain. Nous devons mieux jouer devant lui pour le récompenser de ce qu'il a fait pour nous tout au long de la série. Il mérite mieux, et nous allons lui offrir une meilleure performance. »

Jake Allen, qui n'avait pas joué depuis le 3 avril contre l'Avalanche du Colorado, s'est amené en relève et a repoussé les sept tirs qu'il a affrontés. Allen n'a pas vu beaucoup d'action puisque les Blues ont dominé le reste de la rencontre.

« Je ne sais pas quelle sera la décision de [Hitchcock], mais je suis persuadé que Brian sera prêt à jouer mercredi soir, a noté Shattenkirk. Je ne vois pas pourquoi il ne serait pas devant le filet. »

Il a été demandé à Hitchcock s'il avait dit quelque chose à Elliott après la première période.

« Non. Ce gars-là nous a transportés jusqu'ici, a souligné Hitchcock. J'ai fait quelque chose pour aider l'équipe. Ce n'était rien contre Brian. C'était une décision pour aider l'équipe. Il nous transporte sur son dos depuis deux mois maintenant. Il a connu tout un mois de mars, puis tout un mois d'avril, suivi d'un excellent mois de mai. C'est une manière de voir les choses. »

L'attaquant des Stars Mattias Janmark a eu raison d'Elliott du cercle gauche d'un tir des poignets parfait dans la lucarne du côté de la mitaine sur le premier but. Shattenkirk a été battu par Vernon Fiddler devant le filet alors que ce dernier a redirigé la rondelle dans le filet sur le deuxième but, puis Spezza a inscrit ce qui s'est avéré être le but gagnant après une série de bonds malchanceux du côté des Blues, qui ont fait en sorte que Spezza s'est retrouvé seul dans l'enclave.

« Il est le professionnel ultime, a assuré Allen en parlant d'Elliott. Il va assurément être prêt. Il a été le meilleur joueur de notre équipe depuis le début des séries, et il sera prêt à jouer à nouveau… [Elliott] a été notre roc depuis le début des séries, et nous avons accordé beaucoup trop de chances de marquer de qualité au début de la rencontre. Nous savons qu'il va rebondir dans le prochain match. »

Mais si Allen devait obtenir le départ, il n'est pas certain de la réaction qu'aura son coéquipier.

« Je n'en ai aucune idée, a avoué Allen. [Elliott] a été notre homme de confiance tout au long des séries. Il a été notre meilleur joueur. Nous allons voir ce qui va se passer, mais peu importe le scénario, il va faire abstraction du passé et aller de l'avant. »

 

En voir plus