Skip to main content

CMH: Henrik Sedin nommé capitaine d'Équipe Suède

Le capitaine des Canucks prend les rênes de Henrik Zetterberg, qui ratera la Coupe du monde à cause d'une blessure

par LNH.com @NHL / LNH.com

GÖTEBORG, Suède -- Le joueur de centre des Canucks de Vancouver Henrik Sedin n'a pas pu l'appeler un rêve devenu réalité parce qu'il n'avait jamais osé de rêver de l'honneur qu'il a officiellement reçu lundi.

Sedin a été nommé capitaine d'Équipe Suède à la Coupe du monde de hockey 2016. L'ailier gauche des Canucks Daniel Sedin et le défenseur des Sénateurs d'Ottawa Erik Karlsson ont été nommés des capitaines adjoints.

Henrik Sedin remplace l'attaquant blessé des Red Wings de Detroit Henrik Zetterberg, qui avait accepté le capitanat d'Équipe Suède le 11 août, mais qui a dû se retirer du tournoi la semaine dernière à cause de la blessure au genou.

« Je n'aurais jamais imaginé que j'aurais le "C" sur mon chandail pour l'équipe nationale, surtout dans un tournoi comme ceci », a déclaré Sedin après son premier entraînement à titre de capitaine au Scandinavium. « Pendant mon enfance, je rêvais que jouer pour MODO, l'équipe de ma ville natale. Une fois ce rêve réalisé, je pensais sûrement à l'équipe nationale, mais nous ne nous sommes jamais considérés comme étant de grandes vedettes. »

Mais Sedin est une vedette dans la LNH, bien qu'il soit modeste et calme. Il est le capitaine des Canucks depuis 2010 et un joueur dans l'équipe nationale de la Suède depuis 1999. La Coupe du monde sera le huitième tournoi international pour Sedin. Il a disputé 70 matchs pour la Suède, aidant son pays à remporter la médaille d'or aux Jeux olympiques de 2006 à Turin.

Sedin, son frère jumeau Daniel et le gardien Henrik Lundqvist sont les trois joueurs au sein d'Équipe Suède qui restent de l'équipe olympique il y a une décennie.

« Son expérience est inestimable dans un tel tournoi, a noté l'entraîneur d'Équipe Suède Rikard Gronborg. Il est expérimenté et il a connu des succès tant sur la scène internationale que dans la Ligue nationale de hockey. Pour moi et le reste du personnel, c'était pas mal évident qu'il est l'homme. »

Sedin ne se considère toutefois pas comme étant « l'homme » pour Équipe Suède.

« Il va s'agir, je suppose, d'un capitanat en comité, a expliqué Sedin. Il y a beaucoup de joueurs qui peuvent saisir l'occasion. »

Gronborg compte sur cela.

« Nous sommes suédois, nous préférons avoir du leadership en comité, a lancé l'entraîneur. Il y a beaucoup de joueurs dans ce vestiaire qui peuvent pousser tout le monde et qui seront autorisés de le faire. Nous encourageons tout le monde à tenir ses coéquipiers responsables. C'est un gros avantage pour nous. »

Ça signifie également que Sedin n'est pas pressé de tenter d'être quelqu'un qu'il n'est pas afin de mettre vite tout le monde au diapason, une nécessité dans un court tournoi tel que la Coupe du monde.

Il se souvient d'observer la manière dont les anciens capitaines suédois Mats Sundin (Jeux d'hiver 2006) et Nicklas Lidstrom (Jeux de 2010 à Vancouver) ont géré la situation. Ce qu'ils ont fait a influencé son approche du rôle de capitaine à Vancouver, et il espère répliquer ce modèle chez Équipe Suède.

« Je crois que beaucoup de personnes comprennent à tort le rôle de capitaine, même dans la LNH, a dit Sedin. Ce n'est pas une question d'un homme qui se fait entendre pour rallier les soldats, il y a un engagement considérable partout dans l'équipe. En côtoyant Lidstrom et [Daniel] Alfredsson, et Sundin aux Jeux olympiques en 2006, j'ai observé comment ils se préparaient. Ils n'étaient pas vraiment des meneurs de claque. Ils y sont allés et ils ont travaillé avec acharnement. Ils sont arrivés tôt à l'entraînement. Ils se sont préparés. »

Ils ont également gagné, ce qui explique pourquoi ils sont encore célébrés en Suède aujourd'hui.

Sedin est bien respecté, mais un championnat de la Coupe du monde à titre de capitaine de son pays pourrait l'élever à l'échelon de Sundin, Alfredsson et Lidstrom dans le panthéon du hockey suédois.

« J'ai grandi en regardant les équipes nationales et les joueurs vedettes qui étaient le capitaine à cette époque, ce sont les joueurs que j'ai admirés, a déclaré Sedin. C'est un honneur. »

En voir plus