Skip to main content

Henrik Lundqvist fait taire ses détracteurs

Au moment où l'on s'y attendait le moins, le vétéran gardien a réussi à blanchir les Canadiens

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - Henrik Lundqvist était celui qui avait le plus de pression sur les épaules à l'aube du premier match de la série face aux Canadiens de Montréal. Mais les gardiens carburent habituellement à la pression, et il semble que Lundqvist ne fasse pas exception à la règle.

Après avoir connu trois départs atroces face au Tricolore en saison régulière, l'homme masqué des Rangers a exorcisé ses démons, mercredi, en repoussant les 31 tirs dirigés vers lui dans une victoire de 2-0 au Centre Bell.

Le gardien new-yorkais a ainsi signé son 10e jeu blanc en séries au moment où l'on s'y attendait le moins. Il a aussi pris un malin plaisir à faire taire la foule du Centre Bell qui a scandé son nom pendant une bonne partie de la soirée.

S'il a semblé chancelant en début de rencontre en accordant de longs retours dont les Canadiens n'ont pu profiter, le Suédois a pris confiance plus le match avançait. Il faut dire que les Montréalais ne lui ont pas donné beaucoup de fil à retordre en tirant davantage en périphérie que de l'enclave.

« Leur gardien a bien joué et la défensive l'a bien protégé aussi, a évalué l'entraîneur des Canadiens, Claude Julien. Ils ont fait du bon travail pour récupérer les rondelles libres autour du filet. »

Lundqvist s'est illustré quand il a volé un but certain à Shea Weber sur un tir sur réception au cours d'un avantage numérique en fin de deuxième, puis il s'est dressé devant Max Pacioretty et Artturi Lehkonen au cours du troisième vingt. 

« Il m'a surpris un peu en s'amenant de ce côté, a dit le no 30 des Rangers à propos de la tentative de Weber. C'était un bon tir. Je glissais à moitié et j'étais en demi-papillon. C'était un arrêt comme dans le temps! »

Au cours des derniers jours, les récentes performances du vétéran ont fait couler beaucoup d'encre - avec raison. À ses six départs précédents contre les Canadiens, il avait conservé un dossier de 0-5-1, une moyenne de buts alloués de 3,45 et un pourcentage d'arrêts de ,886. Rien pour écrire à sa mère.

« Je suis au courant de ces discussions, a déclaré Lundqvist avec un sourire en coin. Comme gardien, j'essaie de regarder le positif dans chaque situation. J'essaie d'aborder chaque match avec le bon état d'esprit pour faire le travail. 

« Quand la pression augmente, parfois c'est plus facile d'ignorer les choses qui n'ont pas vraiment d'importance. »

Devant lui, la défensive des Rangers a réussi à museler l'attaque des Canadiens. Elle n'a laissé que très peu d'espace dans son territoire, si bien que l'adversaire a rarement pu s'installer et n'a pu exploiter sa vitesse, sa marque de commerce.

Le Tricolore a longtemps eu l'avantage au chapitre des tirs au but, mais ces rondelles étaient décochées le plus souvent de la ligne bleue ou du haut des cercles.

« C'est l'un des meilleurs matchs que nous avons joués en tant qu'équipe depuis bien longtemps, a vanté Lundqvist. Nous avions un plan et nous l'avons exécuté à la perfection. Ils ont l'une des meilleures équipes en transition, mais nous avons joué de façon intelligente. »

Héros inattendu

Comme c'est souvent le cas en séries, c'est un acteur de soutien qui a réussi à inscrire le but de la victoire. Et celui-là, Tanner Glass s'en souviendra longtemps.

Après avoir passé la grande majorité de la saison dans la Ligue américaine avec le Wolf Pack d'Hartford, le vétéran attaquant a réussi à trouver le fond du filet pour la deuxième fois de sa carrière en 62 matchs de séries.

Et dire que l'entraîneur des Rangers Alain Vigneault avait hésité à l'intégrer dans la formation avant le début du match. Il a finalement passé 8:01 sur la patinoire et a distribué trois mises en échec.

« Il faut s'attendre à l'inattendu », a lancé d'entrée de jeu l'ailier gauche de 6 pieds 1 pouce et 213 livres.

« Le message de l'entraîneur était simple : je devais être difficile à affronter. Nous avons confiance que nous pouvons apporter une contribution défensivement, physiquement et offensivement. Nous avons beaucoup joué dans leur zone et c'est ce que nous voulions faire. »

Glass et les Rangers tenteront de poursuivre dans cette veine vendredi, eux qui peuvent maintenant espérer rentrer à New York avec les devants 2-0 dans la série.

En voir plus