Skip to main content

Hamilton occupe un rôle de premier plan avec les Hurricanes

Le défenseur connaît un excellent début de saison avec 25 points en 24 matchs

par Tracey Myers @Tramyers_NHL / Journaliste NHL.com

Dougie Hamilton a toujours contribué offensivement durant sa carrière dans la LNH.

Mais le défenseur des Hurricanes de la Caroline produit à un rythme effréné cette saison. 

Hamilton a amassé 25 points (10 buts, 15 passes) en 24 matchs. Il domine la colonne des buts pour les défenseurs et pointe au deuxième rang à égalité avec Cale Makar de l'Avalanche du Colorado pour les points. John Carlson est devant avec 36.

À LIRE AUSSI : Sur le radar : si on parlait du repêchage de 2017Lehner ne serait pas fâché si on ne l'utilisait pas en tirs de barrage

« Cette saison, je saisis l'occasion que j'ai toujours rêvé d'avoir », a dit Hamilton, qui est utilisé sur la première paire de défense en compagnie de Jaccob Slavin et sur la première unité d'avantage numérique, et qui joue en moyenne 23:10 par rencontre, un sommet pour lui en carrière.

« Je fais de mon mieux pour maintenir la cadence. Ça fonctionne en ce moment, je joue avec de bons joueurs. C'est beaucoup plus facile de faire le travail quand tu joues avec des bons joueurs. »

Il est une des grandes raisons pourquoi les Hurricanes affichent un dossier de 15-8-1 et ont gagné six de leurs sept dernières parties, eux qui affronteront les Rangers de New York au Madison Square Garden mercredi (19 h HE; MSG+, FS-CR, NHL.TV).

Hamilton, qui a connu sa meilleure saison avec 50 points (13 buts, 37 passes) en 2017-18 dans l'uniforme des Flames de Calgary, est le troisième meilleur marqueur des Hurricanes derrière les attaquants Andrei Svechnikov (27 points; 11 buts, 16 passes) et Teuvo Teravainen (26 points; sept buts, 19 passes). Il est également le deuxième plus productif en avantage numérique avec 10 points, un point seulement derrière Teravainen. Puis, son différentiel de plus-15 est le meilleur de l'équipe.

Video: FLA@CAR: Hamilton bat Bobrovsky entre les jambières

« J'essaie de lui donner la rondelle le plus souvent possible, a mentionné Slavin. C'est un joueur offensif et il aime tirer au filet. Alors, je tente de le repérer afin qu'il fasse ce qu'il fait de mieux.
 
« Évidemment, tout le monde connaît son talent offensif. Cette année, son jeu défensif s'est tellement amélioré, a continué Slavin. Il est probablement plus à l'aise avec le système de jeu, mais il a aussi pris plus de responsabilités et veut élever son jeu d'un cran, ça paraît. Nous sommes bien meilleurs dans notre zone cette année, et notre duo se porte bien. »

Le défenseur des Flames Mark Giordano, coéquipier de Hamilton de 2015 à 2018, n'est pas surpris de voir ces chiffres.

« Il est habile pour diriger des rondelles au filet et il a un très bon tir, a dit Giordano. Il a probablement plus l'occasion de se faire valoir à sa deuxième année là-bas; [jouer] sur la première vague de l'avantage numérique lui permet vraisemblablement de s'attirer les regards. Rien ne me surprend. Il a toujours fait partie des meilleurs buteurs chez les défenseurs. Et on dirait bien qu'il connaît un très bon début de saison. »

En plus de son temps de glace qui est à la hausse, Hamilton est beaucoup plus à l'aise à sa deuxième saison en Caroline. Les Hurricanes l'avaient acquis en compagnie du défenseur Adam Fox et de l'attaquant Micheal Ferland des Flames en retour de Noah Hanifin et d'Elias Lindholm le 23 juin 2018. 

« Je crois que ça lui a pris du temps pour s'habituer à nos façons de faire, a dit l'entraîneur Rod Brind'amour. C'est ce qui arrive souvent lorsque des joueurs arrivent au sein de nouvelles formations. Ils prennent un pas de recul pour s'adapter. Maintenant, on sait qu'il est confortable dans son rôle avec nous. »

Hamilton avait cependant connu sa part de difficultés en raison d'une fracture à l'auriculaire droit qu'il avait subie le 3 novembre 2018 face aux Golden Knights de Vegas. Il a tout de même joué les 82 matchs et a obtenu 39 points (18 buts, 21 passes), mais c'était la première fois qu'il récoltait moins de 40 points depuis la saison 2013-14, alors qu'il avait amassé 25 points en 64 rencontres avec les Bruins de Boston à l'âge de 20 ans.

Video: CAR@BUF: Hamilton donne la victoire aux Hurricanes

Le défenseur des Islanders Johnny Boychuk a joué avec Hamilton de 2012 à 2015 avec les Bruins. Pour lui, il était évident que Hamilton était un joueur spécial.

« Tu le constates avec ce genre de joueurs; ce qu'ils apportent ne peut être apporté par n'importe qui. Il fait partie de ce groupe », a mentionné Boychuk.

« Il tentait d'être plus défensif à l'époque, car il devait le faire. Mais aujourd'hui, il se porte à l'attaque, crée des jeux, et est fidèle à son style. Il fait un bon travail en utilisant ses habiletés défensives dans certains aspects de son jeu offensif. » 

Hamilton a atteint un niveau de confort avec la Caroline et ça transparaît dans son jeu.

« Il a un très bon tir, c'est évident, a conclu Giordano. Il est très rapide, il est imposant et il a plusieurs outils dans son coffre. Lorsqu'il joue avec confiance, il peut rivaliser avec qui que ce soit. »

Le journaliste Brian Compton et le correspondant indépendant Aaron Vickers de NHL.com ont contribué à ce reportage.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.