Skip to main content

Guillaume Latendresse a compris qu'il doit imiter Matt D'Agostini

LNH.com @NHL

MONTREAL - Guillaume Latendresse ne peut pas avoir sous les yeux d'exemple plus frappant de ce qu'il doit faire. On n'a même pas besoin de lui faire remarquer, le jeune attaquant du Canadien a compris qu'il doit imiter Matt D'Agostini autour du filet adverse.

"Je sais que je dois être plus impliqué alentour du but, que je dois ressortir des coins de patinoire avec la rondelle et foncer vers le filet ou encore me placer devant le gardien, que ce soit à forces égales ou en avantage numérique", a avancé Latendresse, mercredi.

"C'est ce que fait Matt D'Agostini. C'est 'con' à dire, mais je le regarde jouer et il fait vraiment de bonnes choses autour du filet. Plusieurs joueurs peuvent s'en inspirer."

Latendresse a finalement pigé, après avoir affirmé dernièrement qu'il ne comprenait pas trop pour quelles raisons l'entraîneur Guy Carbonneau le tassait.

"Quand ça arrive, tu as le sentiment que tout le monde est contre toi, a-t-il confié. Tu es fâché, tu te demandes: 'pourquoi moi?' Mais je suis content de la façon que j'ai réagi. J'ai été fort mentalement. Je suis resté positif et je n'ai pas laissé paraître ma déception devant les gars.

"Si je me retrouve dans cette position, c'est que je ne jouais pas bien. Si je joue jeudi, je sais qu'il va falloir que je fasse quelque chose pour mettre en évidence.

"Dans les rangs juniors, je sortais des coins avec la rondelle, je la remettais à Derick Brassard qui me la redonnait et je marquais. Ce n'était pas compliqué. Avec la qualité de joueurs qu'on a ici, je n'ai qu'à faire la même chose."

Latendresse a répondu dans la négative quand on lui a demandé s'il pouvait s'inspirer de ses coéquipiers québécois - les Maxim Lapierre, Steve Bégin et Mathieu Dandenault - qui sont revenus plus fort après avoir dû composer avec une situation semblable au cours du dernier mois.

"On est tous dans des situations différentes. Moi, j'ai ma voie. Si j'avais joué mieux, je ne serais pas dans cette position. De me comparer aux autres, ça ne me fera pas avancer, ça va me faire reculer. C'est à moi de rester positif, de regarder vers l'avant et de redoubler d'ardeur."

Il a admis que peut-être inconsciemment, il a modifié son style de jeu en se disant qu'il devait débloquer à l'attaque à sa troisième saison dans la LNH.

"Peut-être que je me suis dit que je devais récolter des points à ma dernière année de contrat, que j'ai regardé trop loin devant."

Interrogé au sujet du rappel de son frère Olivier par les Bulldogs de Hamilton, équipe-école du CH, Latendresse a souligné que son frangin aîné représente une véritable source d'inspiration pour lui.

"Olivier a tellement une grande force de caractère. Il en a eu des claques dans la face depuis le début de sa carrière. Une récompense comme celle-là ça va lui faire du bien. Si on lui offre la chance de se faire valoir, il va en profiter."

O'Byrne: nouveau départ

O'Byrne, lui, ne craint pas de recevoir un accueil hostile à son premier match au Centre Bell depuis qu'il a marqué dans son propre but, le 24 novembre, dans la défaite de 4-3 contre les Islanders de New York.

"Les amateurs que j'ai croisés en ville depuis ce temps m'ont témoigné leur soutien. Les gens ont été corrects avec moi, je m'attends à la même chose du public au Centre Bell", a-t-il déclaré.

Le grand défenseur a dit qu'il n'est pas évident de renouer avec l'action après une dizaine de jours d'inactivités, mais qu'il sera prêt à relever le défi.

"Je viens de traverser une période très difficile. Il y a évidemment eu ce but dans mon filet, mais les matchs qui ont suivi ont aussi été laborieux. Rien ne fonctionnait. On aurait dit que dès que je commettais une erreur, la rondelle se retrouvait dans notre but. Tout cela est derrière moi, je veux revenir au jeu avec une attitude positive."

En voir plus