Skip to main content

Gretzky se dit honoré et ravi qu'on ait pensé à lui

Le meilleur marqueur de l'histoire de la LNH agira comme ambassadeur pour le 100e anniversaire

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

TORONTO - Wayne Gretzky n'est jamais resté loin de la LNH depuis qu'il a quitté les Coyotes de Phoenix, en 2009.

Les festivités du 100e anniversaire de la ligue en 2017 vont ramener à l'avant-scène le plus grand joueur de l'histoire du hockey.

Le commissaire de la LNH Gary Bettman n'était pas peu fier, mardi, de présenter « La Merveille » à titre d'ambassadeur des événements entourant les célébrations du centenaire, l'an prochain.

« Wayne a toujours été un ambassadeur officieux de notre sport », a déclaré Bettman au cours d'une conférence de presse, au Air Canada Centre. « Aujourd'hui, c'est un pur plaisir et un véritable honneur de l'accueillir comme l'ambassadeur principal des festivités du 100e anniversaire de la Ligue nationale. »

Soulignant qu'il est toujours demeuré un mordu de hockey dans l'âme, Gretzky s'est dit tout autant honoré et ravi qu'on ait pensé à lui.

« J'ai dit au moins 1000 fois que tout ce que j'ai dans la vie, c'est grâce à la Ligue nationale de hockey, grâce au hockey, a-t-il affirmé. Quand Gary m'a approché il y a quelques mois afin de me demander si désirais m'impliquer, j'ai accepté volontiers.

« J'ai joué à St.Louis, j'adore la ville et les Blues seront les hôtes d'un match en plein air (2 janvier), a-t-il enchaîné. J'ai évolué à Los Angeles, où les Kings vont présenter le Match des étoiles (27-29 janvier). Je vais également prendre part au match des Anciens Oilers d'Edmonton à l'occasion de la Classique Héritage à Winnipeg (Oilers-Jets, le 23 octobre). J'aurais possiblement pris part à toutes les activités de toute façon », a lancé Gretzky à la blague.

La LNH ne pouvait pas trouver de meilleur ambassadeur que celui qui est le meilleur marqueur de l'histoire de la ligue, en plus d'être le détenteur de douzaines de records qui ne sont pas prêts d'être améliorés.

« Nous n'avons jamais eu le sentiment que Wayne avait rompu les liens avec la famille de la LNH, a mentionné l'adjoint au commissaire, Bill Daly. Il a été fantastique pour nous pendant plusieurs années. Je ne crois pas avoir déjà vu de meilleur ambassadeur pour la ligue et le hockey. »

Anecdote savoureuse

Gretzky a toujours entretenu de bons liens avec les amateurs et les journalistes. Mardi encore, il a répondu aux questions pendant une quinzaine de minutes avec la générosité qu'on lui connaît.

« Je suis un grand historien du sport, a-t-il raconté. Je vais souvent au Temple de la renommée du hockey. J'y passe des heures à regarder des photos, des chandails et des trophées. J'essaie de passer incognito. Je porte une casquette et des verres fumés. Personne ne sait qui je suis. »

Gretzky, âgé de 55 ans, a relaté une anecdote hilarante à cet égard.

« Il y a quelques années, j'y suis allé en compagnie d'un de mes fils. Vers la fin de notre visite, mon fils a pris part à un jeu interactif qui consistait à viser des cibles. Il a atteint quatre cibles à l'aide de cinq lancers. Il m'a mis au défi de faire mieux. J'ai raté mes trois premiers lancers. Le jeune homme qui s'occupait du jeu s'est approché  de moi : 'Monsieur, ça irait mieux si vous changiez la position de vos mains sur le bâton'.

« J'ai baissé mes lunettes et je lui ai dit : 'Va voir la rondelle sur laquelle le chiffre 802 est inscrit, c'est la mienne' », a relaté Gretzky, en faisant allusion au record de buts de Gordie Howe qu'il a amélioré. « Nous ne pouvions pas arrêté de rire et nous sommes partis. »  

Crosby le meilleur

Gretzky s'est dit fort impressionné par Équipe Canada au tournoi de la Coupe du monde.

« On dirait que nous sommes meilleurs que jamais. Les amateurs canadiens craignent que notre suprématie s'effrite. Ça n'arrivera jamais. Le hockey, c'est notre sport national, a avancé celui qui est natif de Brantford, en Ontario. Je suis impressionné par la qualité et la profondeur de joueurs que nous avons au pays. Nous nous améliorons et nous sommes plus forts, ce qui est tout de même incroyable. »

Il a affirmé que Sidney Crosby, capitaine d'Équipe Canada et des Penguins de Pittsburgh, demeure à ses yeux le meilleur joueur au monde parce qu'il est celui qui « travaille le plus fort ».

Il a dit voir en Connor McDavid des Oilers d'Edmonton le prochain joueur vedette de la LNH.

Gretzky, qui a marqué les décennies 1980 et 1990, a mentionné que le hockey ne cesse de s'améliorer à tous les 20 ans.

« La qualité du jeu est meilleure qu'il y a 20 ans et elle sera encore meilleure dans 20 ans. Les joueurs sont plus imposants physiquement et plus forts. À l'époque, les joueurs costauds étaient moins habiles sur patins. Aujourd'hui, ces joueurs sont rapides et agiles comme des joueurs de 5 pieds 9 pouces dans notre temps. »

Équipe d'étoiles

Il s'est prêté au jeu de former sa propre équipe d'étoiles du centenaire, sans s'inclure dans le groupe.

« Bobby Orr et Paul Coffey en défense, a-t-il répondu, avec Mark Messier, Jean Béliveau et Gordie Howe à l'attaque. Avec Grant Fuhr, devant le filet. Grant a été un grand gardien. Il aurait affiché de meilleures statistiques s'il n'avait pas joué pour nous (les Oilers). Nous gagnions à l'époque beaucoup de matchs par des scores élevés. »

Gretzky a porté les couleurs du pays dans plusieurs compétitions internationales. S'il avait pu, il a dit qu'il aurait voulu prendre part à la Série du siècle en 1972, entre le Canada et l'Union soviétique. À l'époque, il n'était âgé que de 11 ans, presque 12. Qui sait? Peut-être aurait-il pu même être utile…

En voir plus