Skip to main content

Gretzky: Howe représentait « tout pour moi »

Malgré la différence d'âge, « La Merveille » et « M. Hockey » ont créé un lien étroit

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste principal NHL.com

Wayne Gretzky a perdu son héros vendredi.

Gordie Howe, connu du monde entier sous le surnom de « M. Hockey » en plus d'être l'idole d'enfance de Gretzky avant de devenir un ami proche, est décédé à l'âge de 88 ans.

« Il signifiait tout pour moi », a confié Gretzky à LNH.com au cours d'une entrevue téléphonique. « J'ai été assez chanceux dans la vie pour avoir le meilleur père au monde, et je pourrais dire que j'ai probablement eu un beau-père en la personne de Gordie. Je l'ai idolâtré quand j'étais enfant, et j'ai été assez chanceux pour développer des liens d'amitié avec lui. Cela n'arrive pas très souvent que vous puissiez idolâtrer quelqu'un en grandissant avant que cette personne ne devienne un très bon ami par la suite. Il représentait tout pour moi. »

Bien avant qu'il ne batte ses records de la LNH pour le nombre de buts et de points, Gretzky avait créé un lien étroit avec Howe, qui était presque 33 ans son aîné.

Les deux hommes se sont rencontrés pour la première fois en 1972 à un Kinsmen Dinner à Brantford, en Ontario, la ville natale de Gretzky. Gretzky avait 10 ans et était en admiration devant Howe. Gretzky était également inspirant sur la glace, ce qui explique pourquoi le père d'un de ses coéquipiers qui organisait l'événement l'a invité en compagnie de ses parents à cette soirée.

Howe était présent. Tout comme le jockey canadien Sandy Hawley, le quart-arrière de la NFL Joe Theismann et la vedette de la Ligue canadienne de football devenue une vedette de la lutte Angelo Mosca.

« Ils m'ont demandé de participer à cette soirée et mon père a accepté, je ne savais rien de cet événement, a expliqué Gretzky. Ce matin-là, mon père et ma mère m'ont emmené acheter un nouveau costume. Un nouveau costume? Mon premier costume! J'allais rencontrer Gordie un peu plus tôt à l'hôtel et je crois que les médias allaient être là afin d'interviewer Gordie, Sandy Hawley et Theismann. J'étais simplement là, et c'est alors que la célèbre photo de moi et Gordie a été prise alors que j'avais 10 ans. »

Cette photo est celle de Gretzky qui se tient debout aux côtés de Howe à sa gauche, en se penchant vers lui. Howe, qui était assis sur une chaise, tenait un bâton de hockey dans sa main droite massive, et avait passé la lame du bâton autour du cou de Gretzky, juste sous son oreille gauche.

Tweet from @si_vault: Gordie Howe poses with 11-year-old Wayne Gretzky: pic.twitter.com/GN1ZuIjPWo

« Gordie a mis en scène cette photographie, a admis Gretzky. Nous étions simplement debout à cet endroit, et il a dit, "Attendez une seconde, donnez-moi un bâton". Gordie a placé ce bâton autour de moi. »

Plus tard ce soir-là, le père de Gretzky, Walter, lui a demandé ce que cela avait représenté pour lui de rencontrer Gordie Howe. Vous devez vous rappeler qu'à 10 ans, Gretzky idolâtrait tellement Howe qu'il avait demandé à son coiffeur de lui faire la même coupe de cheveux que celle de Howe.

« J'ai répondu à mon père, "J'avais plusieurs idées préconçues à propos de Gordie Howe, et il était encore plus gentil et imposant que je l'avais imaginé", a révélé Gretzky. J'ai été tellement chanceux que même après cette journée, au cours des années qui ont suivi, nos chemins se sont croisés. J'ai joué mon hockey junior avec son fils Murray à Toronto pendant un an. J'étais toujours assis à côté de Murray dans l'autobus et je crois qu'il était plus qu'ennuyé par mes questions, mais j'étais tellement intéressé par Gordie. »

Un peu plus de six ans plus tard, Gretzky, maintenant âgé de 17 ans, a été embauché par les Racers d'Indianapolis dans l'Association mondiale de hockey. Howe, qui évoluait avec les Whalers de la Nouvelle-Angleterre, l'a appelé.

« La journée où j'ai signé mon contrat, il m'a appelé et m'a dit, "Tu as travaillé tellement fort pour en arriver là, mais c'est maintenant que le travail le plus difficile commence", a évoqué Gretzky. Je me souviens qu'il m'ait dit cela. Je ne l'oublierai jamais. »

Peu après, les dirigeants de l'AMH ont demandé à Gretzky de prendre un vol pour New York afin de participer à une activité de promotion de la ligue avec Howe et Bobby Hull.

« Qui connaissait Wayne Gretzky lorsqu'il avait 17 ans?, a souligné Gretzky. J'ai répondu, "OK, je vais y aller". »

Ce qui a suivi, Gretzky ne l'oubliera jamais. Il s'agit d'un moment qui signifie encore plus pour lui en raison des événements des sept derniers jours.

« Je n'oublierai jamais, nous étions dans le lobby du Plaza Hotel, et Muhammad Ali se trouvait là et il est venu dire bonjour à Gordie et Bobby », a raconté Gretzky en parlant du grand boxeur récemment décédé, le 3 juin. « Je me souviens avoir pensé, "Oh, mon Dieu, Muhammad Ali est venu dire bonjour à Gordie Howe et Bobby Hull." Je me disais que c'était la chose la plus fascinante que je n'avais jamais vue. Ironiquement, c'était une semaine assez folle. C'était la première fois que je rencontrais Muhammad Ali, et c'est Gordie Howe qui m'a présenté à lui. »

Trois ans plus tard, le Match des étoiles a eu lieu à Landover, dans le Maryland, tout juste aux frontières de Washington. Gretzky et Howe ont été invités à souper par le regretté Bill Wirtz, le propriétaire de longue date des Blackhawks de Chicago. Ils se sont assis à la même table que le président Ronald Reagan.

« Je me souviens avoir demandé à Gordie, "Quelle fourchette doit-on utiliser?" Il y avait environ cinq fourchettes et trois couteaux ainsi que quelques cuillères. Gordie était vraiment drôle. Il disait, "Je vais faire comme le président, et tu feras comme moi". Je lui ai répondu, "C'est bon pour moi". »

Gretzky se souvient avoir observé l'interaction entre Howe et le président Reagan.

« Je me souviens avoir dit à mon père, "Le président Reagan parlait à Gordie Howe comme s'il était son meilleur ami", a noté Gretzky. C'était la chose la plus incroyable pour moi. Il était tellement à l'aise de parler à Gordie, et je me répétais sans cesse, "Wow, c'est vraiment cool". »

Mais c'était ainsi que cela fonctionnait avec Howe. C'est ce qu'il parvenait à faire. À mesure que les années passaient, Gretzky a apprécié de plus en plus la manière dont Howe parvenait à faire en sorte que tous ceux qui venaient lui parler se sentent spéciaux, incluant les membres des médias.

« Il s'agissait d'une époque différente, d'une ère différente, a admis Gretzky. Il allait pêcher avec des gars comme Red Fisher, Frank Orr et Stan Fischler. Il était ami avec ces gars-là. Ils ne faisaient pas qu'idolâtrer Gordie et écrire que Gordie était le meilleur joueur, ils étaient amis avec lui. Il faisait des pieds et des mains pour s'assurer que Danny Gallivan allait pouvoir passer du temps avec lui. C'est ainsi que les choses se passaient, et c'est ce que Gordie faisait, il faisait en sorte que tout le monde se sente spécial. Il possédait ce type de relation personnalisée avec les gens. Il était simplement une personne normale.

« Je me souviens de l'une des premières fois où j'ai marché dans un aéroport avec lui, et j'étais ébahi par le fait que tout le monde connaissait Gordie Howe. Il semblait que chaque personne l'arrêtait pour lui parler, et il s'arrêtait pour parler à tout le monde. Je me disais, "Oh mon Dieu, y a-t-il quelqu'un sur cette planète qui ne connaisse pas Gordie Howe?" »

Lorsqu'il lui a été mentionné qu'il recevait le même traitement aujourd'hui, Gretzky a répondu, « Oh, pas comme lui. Il était très spécial. Il représentait tout. »

 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.