Skip to main content

Grâce au brio de Jaroslav Halak, le Canadien vole deux points à Atlanta

LNH.com @NHL

ATLANTA - Jaroslav Halak est en voie de faire la démonstration qu'il mériterait effectivement sa chance à titre de gardien numéro un, que ce soit à Montréal ou ailleurs dans la Ligue nationale. Il a encore une fois été très solide, lundi, pour permettre au Canadien de se sauver avec une victoire de 4-3 en prolongation contre les Thrashers d'Atlanta.

Les Thrashers ont pris les devants 3-2 en début de troisième, mais Marc-André Bergeron a réussi le filet égalisateur lors d'un jeu de puissance avec 1:45 à faire en temps réglementaire, puis le but vainqueur à 2:23 de la prolongation, pour remercier Halak pour ses efforts.

Bergeron s'est fait mal sur le jeu en fonçant sur le poteau, mais il n'a subi qu'une blessure mineure, a indiqué Jacques Martin après la rencontre.

"Je pense qu'il va être correct, a affirmé l'entraîneur du Tricolore. Il n'a pas subi de coupure. Il sera évalué (mardi) par mesure de précaution."

Nik Antropov avait donné les devants 3-2 aux Thrashers en marquant deux buts dans les deux premières minutes de la troisième période, dont un en avantage numérique. Chaque fois, c'était sur un retour de lancer dans la circulation lourde, si bien que Halak était impuissant.

Les Thrashers avaient ainsi effacé une priorité de 2-1 que le Canadien s'était forgé en deuxième, grâce aux filets de Tomas Plekanec, son septième, et Andrei Kostitsyn, son 10e, réussi en avantage numérique.

Plekanec a amassé trois aides au cours de la soirée et Michael Cammalleri, deux.

Plekanec a stoppé sa série de matchs sans but à 11. Il avait néanmoins amassé 11 aides durant cette période.

Ilya Kovalchuk, avec son 20e, a été l'autre marqueur des Thrashers.

Halak, qui obtenait des départs consécutifs pour la première fois depuis la fin du mois d'octobre, alors qu'il avait eu droit à cinq matchs d'affilée, a affronté pas moins de 50 tirs de la part des Thrashers, qui ont établi un record d'équipe à ce chapitre.

"C'était une autre de ces soirées avec beaucoup de tirs, mais nous avons remporté le match et c'est tout ce qui importe", a commenté l'adjoint de Carey Price.

Johan Hedberg, qui a notamment frustré Plekanec en échappée en deuxième alors que le Canadien menait 2-1, a affectué 19 arrêts.

"Nous avons fait exactement ce que nous visions de faire tout au long du match. C'était un de ces soirs où les dieux du hockey n'étaient pas avec nous", a commenté le pilote des Thrashers John Anderson.

Le Tricolore a une fiche de 2-0 jusqu'ici au cours de sa série de sept matchs à l'étranger qui se terminera le 31 décembre à Miami contre les Panthers. Les hommes de Martin disputeront un dernier match avant la pause de Noël, mercredi, au domicile des Hurricanes de la Caroline.

Timide départ du CH

Le Canadien a connu un timide début de match et ça s'est traduit par un avantage de 18-3 au chapitre des tirs pour les Thrashers, au premier engagement.

Solide, Halak a failli permettre à ses coéquipiers de s'en tirer sans dommages. L'équipe locale a toutefois fait mouche à 19:43 quand Ron Hainsey s'est avancé depuis la ligne bleue et a tiré dans la circulation lourde. La rondelle a dévié sur Kovalchuk, qui se trouvait au poteau éloigné.

Un but un peu chanceux, mais que les Thrashers méritaient pour l'ensemble de leurs efforts. Vyacheslav Kozlov et Maxim Afinogenov avaient tour à tour vu leur tir frapper le poteau.

Les joueurs montréalais ont mieux fait en deuxième, ce qui leur a valu une priorité de 2-1 même s'ils ont été dominés 18-10 au chapitre des lancers.

Cammalleri a préparé le filet de Plekanec à 1:32 quand il a intercepté une tentative de dégagement, foncé avec ses compagnons de trio à trois contre deux et repéré son joueur de centre à l'autre aile. Plekanec a bien maîtrisé le disque avant de décocher un tir sec.

Cammalleri a ensuite profité d'un jeu de puissance pour refiler à Kostitsyn dans l'enclave à 10:23. Celui-ci a récupéré son retour après avoir vu son tir initial heurter le poteau.

Pendant ce temps, Halak s'illustrait devant Kovalchuk, Afinogenov et Marty Reasoner.

Il aurait toutefois fallu qu'il ait des réflexes surhumains pour empêcher les Thrashers de reprendre les devants en troisième, sur les buts de Antropov à 0:22 et 1:42.

Une pénalité imposée aux Thrashers avec 2:09 à jouer a ouvert la porte au Tricolore. Bergeron a sauvé les meubles d'un boulet de la ligne bleue à 18:15.

Le défenseur du Canadien a complété le travail en période supplémentaire après avoir accepté un relais de Plekanec en filant à toute vitesse vers Hedberg.

En voir plus