Skip to main content

Grabovski heureux d'obtenir une véritable chance d'évoluer dans la LNH

LNH.com @NHL

TORONTO - Le regard résolument tourné vers l'avenir, Mikhail Grabovski est peu enclin à revenir sur son association avec le Canadien. Le jeune Bélarusse, qui n'est jamais sorti de sa coquille à Montréal, est heureux d'obtenir une véritable chance de montrer son savoir-faire chez les Maple Leafs de Toronto.

"C'est un match comme les autres", a affirmé Grabovski dans un anglais approximatif, samedi, en parlant des retrouvailles avec son ancienne équipe.

Quand même, d'affronter ses amis-compatriotes Andrei et Sergei Kostitsyn doit revêtir un cachet particulier?, a-t-on renchéri.

"Non, a-t-il répondu. Ils viennent du même pays que moi et je les cotoie pendant l'été."

Ayant surtout évolué dans la Ligue américaine et ayant été utilisé sur une base irrégulière dans la LNH, au cours des deux dernières saisons, Grabovski a signé son arrêt de mort avec le Canadien, en mars dernier, en désertant l'équipe à Phoenix, en plein coeur d'un périple sur la côte ouest américaine. Il a perdu l'estime de ses coéquipiers, qui ne lui ont pas pardonné sa volte-face. Ce qu'ils racontent encore à son endroit n'est guère gentil.

Grabovski, âgé de 24 ans, est peu loquace quand on lui demande s'il estime avoir reçu un traitement équitable de la part du Canadien.

"Bob Gainey m'a donné ma chance, pas le Canadien", a-t-il avancé. Et qu'en est-il de l'entraîneur Guy Carbonneau? "Je ne sais pas", a été sa réponse.

Il est vrai que Gainey lui a procuré une deuxième occasion de faire sa marque dans la LNH en l'échangeant aux Maple Leafs, le 3 juillet.

En retour de Grabovski, choix de quatrième tour en 2004 (150e au total), le Tricolore a obtenu Greg Pateryn et un choix de deuxième tour en 2010. Ce choix de deuxième tour a été utilisé afin de mettre la main sur Robert Lang, des Blackhawks de Chicago.

(...)

Les Maple Leafs de l'ère post-Mats Sundin sont méconnaissables cette saison, avec 11 nouveaux joueurs. Mikhail Grabovski est un des quatre joueurs recrues. Nikolai Kulemin, John Mitchell et Luke Schenn sont les autres. Le défenseur suédois Jonas Frogren ne possède pas le statut de recrue, même s'il en est à sa première saison dans la LNH, à l'âge de 28 ans.

Choix de premier tour des Leafs, en juin, Luke Schenn connaît bien Josh Gorges, du Canadien. Tous deux ont évolué pour les Rockets de Kelowna, dans la Ligue junior de l'Ouest, mais ils n'ont pas été coéquipiers. Les Rockets ont développé d'excellents défenseurs ces dernières années. Shea Weber, des Predators de Nashville, et Duncan Keith, des Blackhawks de Chicago, en sont deux autres.

(...)

Guy Carbonneau a fait durer le suspense, mais il n'a finalement apporté aucun changement dans la formation du Canadien. Kyle Chipchura, qui a pris part à la séance de réchauffement d'avant-match, a de nouveau été laissé de côté.

Blessés, Georges Laraque, Chris Higgins et Francis Bouillon sont demeurés à Montréal.

Dans le camp des Maple Leafs, l'attaquant Ryan Hollweg a purgé le deuxième match de la suspension de trois qu'il a écopée vers la fin du calendrier préparatoire. Le défenseur Jeff Finger est l'unique blessé (pied). Ian White et Anton Stralman étaient les éléments en trop.

(...)

Les Maple Leafs ont honoré les médaillés canadiens des Jeux olympiques de Pékin, avant le match. Vingt des 34 médaillés étaient sur place, incluant les Québécois Emilie Heymans (plongeon), Karine Sergerie (taekwondo) et Thomas Hall (canoë-kayak).

En voir plus