Skip to main content

Gomez semblait plus déçu que Gionta d'avoir été ignoré par Team USA

LNH.com @NHL

BROSSARD - Au lendemain des choix annoncés par Brian Burke, Scott Gomez semblait plus déçu que Brian Gionta d'avoir été ignoré par le directeur général de l'équipe américaine olympique.

Gomez et Gionta ont tous les deux été appelés à commenter leur exclusion pour la première fois, samedi, après la séance d'entraînement du Canadien à Brossard. A quelques heures d'affronter les Sabres de Buffalo au Centre Bell, dimanche après-midi, Gionta semblait s'être déjà fait à l'idée - mais pas Gomez.

"C'est ça qui est ça, a lancé Gomez à quelques reprises, à court de mots. Je souhaite la meilleure des chances aux gars qui ont été choisis. Ils le méritent.

"J'ai eu l'appel (de Burke), j'ai pris quelque temps pour absorber la nouvelle puis je me suis dit qu'il fallait aller de l'avant. Je vais pouvoir me concentrer encore mieux sur (le Canadien) et sur mes efforts pour continuer à m'améliorer", a ajouté celui qui a un but et huit aides à ses cinq plus récentes rencontres.

Gomez n'a pas voulu révéler les raisons que Burke lui a données pour motiver son refus, affirmant qu'il s'agissait d'une conversation privée. Gionta a toutefois évoqué le désir du d.g. des Maple Leafs de Toronto de présenter une équipe rajeunie, à l'instar des dirigeants des équipes canadienne et tchèque, notamment. Gomez et Gionta ont tous deux 30 ans.

"C'est décevant de ne pas être choisi et quand tu as la chance de représenter ton pays, tu veux toujours être de la partie, a affirmé Gionta. Mais ils recherchaient la jeunesse, ils ont choisi d'excellents joueurs et le moment était venu de leur permettre d'emmagasiner de l'expérience. Ce sera une équipe équilibrée, avec beaucoup d'énergie, qui mise sur un excellent gardien (Ryan Miller).

"Scott (Gomez) est un excellent fabricant de jeu et il aurait été un élément positif (pour l'équipe américaine), a ajouté Gionta. Mais si on regarde la façon dont les choix ont été faits, c'était vraiment dans le but de permettre à de bons jeunes joueurs de prendre un peu d'expérience."

A l'instar de Jaroslav Spacek et Roman Hamrlik, qui ont été ignorés par l'équipe olympique tchèque, Gomez pourra profiter de la pause olympique pour refaire le plein d'énergie. Une pause qui sera un peu moins bienvenue aux yeux de Gionta.

"Je viens d'en avoir sept, des semaines de congé!", a lancé Gionta en faisant allusion à sa fracture au pied, qui lui a fait rater 21 matchs de la mi-novembre à la fin décembre. "Mais ce sera quand même bien de pouvoir passer du bon temps en famille avant de se regrouper en vue du dernier droit."

Gomez, lui, aurait bien aimé participer à ces Jeux en sol canadien après avoir participé aux JO de Turin, en 2006.

"D'après ce que m'ont raconté ceux qui sont allés aux Jeux de Salt Lake City (en 2002), c'est différent quand le tournoi est disputé en Amérique du Nord, parce que le hockey est alors le sport no 1", a-t-il souligné.

Les frères K absents

Les attaquants Andrei et Sergei Kostitsyn ainsi que le défenseur Ryan O'Byrne ont raté la séance d'entraînement de samedi, au Complexe sportif Bell de Brossard. Les frères bélarusses ont tous deux reçu des traitements tandis qu'O'Byrne s'est absenté pour des raisons familiales.

"Ce ne sont pas des blessures graves, mais je qualifierais leur statut de douteux et nous prendrons une décision avant le match (de dimanche)", a dit l'entraîneur Jacques Martin des frangins après l'entraînement.

Andrei Kostitsyn s'est blessé pendant le match du 31 décembre à Sunrise, contre les Panthers de la Floride. Son frère cadet a quant à lui été incapable d'amorcer cette rencontre à cause d'une blessure à la cheville gauche.

Paul Mara, qui a raté les cinq dernières rencontres du Canadien, a pris part à l'entraînement et il y a de "bonnes possibilités" qu'il affronte les Sabres, a indiqué Martin.

Mara a été jumelé à Hal Gill, samedi, pendant qu'Andrei Markov évoluait aux côtés de Josh Gorges, et Jaroslav Spacek avec Roman Hamrlik. Marc-André Bergeron, lui, était à l'attaque aux côtés de Maxim Lapierre et Georges Laraque.

Comme lors du match de jeudi en Floride, Max Pacioretty a comblé l'absence d'Andrei K. aux côtés de Tomas Plekanec et Mike Cammalleri pendant l'entraînement. Benoit Pouliot, qui en sera dimanche à son premier match au Centre Bell dans l'uniforme du Canadien, était de nouveau jumelé à Scott Gomez et Brian Gionta. Matt D'Agostini se retrouvait au sein de la même unité que Glen Metropolit et Travis Moen.

"Je vais probablement ressentir la nervosité un peu plus (dimanche), a déclaré Pouliot. Jouer à la maison ou à l'étranger ne fait pas vraiment une grande différence, mais c'est vrai que ç'aurait été un peu plus difficile si j'avais dû faire mes débuts à Montréal. C'est un peu moins stressant quand ça arrive sur la route."

En voir plus