Skip to main content

Giroux se déclare prêt pour la Coupe du monde

L'attaquant des Flyers et d'Équipe Canada dit qu'il s'est complètement remis d'une opération à la hanche en mai

par Adam Kimelman @NHLAdamK / Directeur adjoint de la rédation à NHL.com

PHILADELPHIE -- Le capitaine des Flyers de Philadelphie Claude Giroux a déclaré qu'il s'est complètement remis d'une opération à l'abdomen et à la hanche droite et qu'il est prêt à jouer pour Équipe Canada à la Coupe du monde de hockey 2016.

« Je me sens à 100 pour cent », a déclaré Giroux mercredi alors qu'il présentait le chandail que les Flyers ont dévoilé pour honorer leur 50e anniversaire. « C'était un long chemin. Mais j'étais entre de bonnes mains avec les soigneurs à Philly et aussi avec l'aide que j'ai reçue à Ottawa. J'ai tenté de réunir un petit groupe pour faciliter ma récupération. Je me sens très bien maintenant.

« Je ne me sens plus comme si j'ai la hanche d'un homme ayant 60 ans. C'est très encourageant. »

Giroux a subi l'intervention le 17 mai. On s'attendait à ce qu'il ait besoin de 10 à 12 semaines pour s'en remettre, mais il était de retour sur la glace le 21 juillet, neuf semaines et un jour après l'opération. Il a mené les Flyers avec 67 points en 78 matchs de la saison régulière 2015-16, mais il n'a récolté qu'un seul point en six parties dans une défaite aux mains des Capitals de Washington en première ronde des séries éliminatoires de la Coupe Stanley dans l'Association de l'Est.

Giroux n'a pas voulu révéler quand les blessures commençaient à affecter son jeu.

« C'est difficile à dire, a-t-il répliqué. Je crois que beaucoup de joueurs font face à ces mêmes problèmes. Je n'aime pas regarder en arrière. C'est fini. Je regarde juste en avant. »

Une raison qui explique en partie pourquoi Giroux a poussé pour retourner sur la glace était une participation potentielle à la Coupe du monde. Le camp d'entraînement, qui aura lieu au Centre Canadian Tire à Ottawa, débutera le 5 septembre.

« Je suis passé de ma rééducation presque directement à mon entraînement pour la saison, très intensif, a dit Giroux. C'est sûrement un défi. C'est différent par rapport à ce que nous faisions [dans les années précédentes]. Je suis pas mal sûr que tout le monde sera en bonne forme. »

La Coupe du monde sera présentée du 17 septembre au 1er octobre, chaque match ayant lieu au Air Canada Centre à Toronto. Les matchs seront télédiffusés sur TVA Sports et Sportsnet au Canada et sur ESPN aux États-Unis.

Giroux a admis qu'il savoure le rôle d'Équipe Canada comme favori.

« C'est un tournoi spécial, a lancé Giroux. C'est très important pour nous de remporter le tournoi. [La deuxième place] n'est pas acceptable pour nous. C'est important que nous y allions avec la mentalité que nous voulons gagner. Nous savons que ce ne sera pas facile. Il y a beaucoup de bonnes équipes là. Ce sera un défi éprouvant, mais aussi plaisant.

« Grandissant au Canada, le hockey est très spécial pour nous. Le hockey, c'est presque tout ce que nous connaissons. C'est très spécial de représenter le pays. Chaque joueur qui prendra part au tournoi, peu importe le rôle qu'ils nous donnent, nous allons l'accepter et faire de notre mieux. »

Des 13 attaquants au sein d'Équipe Canada, 12 entre eux sont des joueurs de centre, incluant le droitier Giroux. Sidney Crosby (Penguins de Pittsburgh), Jonathan Toews (Blackhawks de Chicago) et Patrice Bergeron (Bruins de Boston) risquent de pivoter les trois premiers trios, signifiant qu'un rôle à l'aile est une possibilité pour Giroux. L'Ontarien a toutefois indiqué qu'il ne se concentre pas sur cela pour l'instant.

« Je ne sais même pas les trios ou ce qui va se passer, a noté Giroux. Et au cours d'un tournoi, les trios peuvent se modifier beaucoup et quiconque va jouer avec quiconque. Nous devrons y aller avec l'esprit ouvert en ce qui concerne notre position. Et quand nous apprenons quel rôle nous aurons à assumer, c'est important que nous nous concentrions sur ça. »

En voir plus