Skip to main content

Giroux heureux de rebondir cette saison

Muté à l'aile et en santé, le capitaine des Flyers est en route vers une saison record

par Adam Kimelman @NHLAdamK / Directeur de la rédaction NHL.com

À la suite d'une saison décevante lors de laquelle l'attaquant des Flyers de Philadelphie Claude Giroux a récolté ses plus bas chiffres en carrière au chapitre des buts et des points, le directeur général Ron Hextall a dû répondre à des questions concernant le futur de son capitaine lors de sa dernière conférence de presse la saison dernière.

« Je serai très surpris en janvier l'an prochain si vous ne me demandez pas comment [Giroux] a fait pour renverser la vapeur », avait dit Hextall en avril.

En janvier, Giroux a continué de jouer pratiquement le meilleur hockey de sa carrière de 11 saisons dans la LNH. Ses 52 points, 14 buts et 38 assistances, en 42 matchs le placent à égalité au deuxième rang des marqueurs de la Ligue avec l'attaquant de l'Avalanche du Colorado Nathan MacKinnon, sept derrière l'attaquant du Lightning de Tampa Bay Nikita Kucherov (59), alors que les Flyers entament leur congé de cinq jours.

Giroux est en route vers une récolte de 102 points, ce qui constituerait son plus haut total en carrière, surpassant les 93 qu'il avait amassés en 2011-12. Il n'a cumulé que 58 points, 14 buts et 44 passes, en 82 rencontres, l'an passé.

« Tu ne veux pas trop y penser, tu veux simplement jouer de la bonne manière pour ton équipe, a commenté Giroux. Tu veux juste essayer de faire ce que tu fais de mieux. »

L'entraîneur-chef des Flyers Dave Hakstol ne fait pas partie des gens surpris de la relance de Giroux.

« Rien ne me surprend dans ce que Giroux fait, a-t-il expliqué. Vous connaissez le joueur de hockey et la personne un peu. Pour bien connaître la personne, je sais à quel point le désir de vaincre brûle en lui et je ne suis pas surpris. »

Donc, comment Giroux a-t-il fait? Une meilleure santé et un changement de position sont les principales raisons.

Les problèmes de santé de Giroux remontent à la saison 2015-16. Il a subi une intervention chirurgicale pour réparer des muscles des abdominaux et de la hanche, le 17 mai 2016, mais les séquelles ont persisté. Même s'il a pris part à la Coupe du monde de hockey 2016 avec le Canada et aux 82 matchs de la saison dernière, il ne s'est jamais totalement senti comme il l'aurait voulu.

Le fait que les Flyers ratent les séries éliminatoires de la Coupe Stanley a toutefois permis à Giroux de se reposer et de s'entraîner, et il est arrivé au camp d'entraînement en se sentant plus comme le joueur qui a terminé troisième au vote du gagnant du trophée Hart en 2013-14.

Durant le camp, Giroux a été muté du centre à l'aile gauche pour permettre à la recrue Nolan Patrick de rester au centre. Le résultat : moins de responsabilités en zone défensive tout en demeurant la force de frappe de son unité, qui inclut le centre Sean Couturier depuis le début de la saison et l'ailier droit Travis Konecny depuis le 23 décembre. En sept matchs ensemble, ils ont récolté un total combiné de 27 points, neuf buts et 18 mentions d'aide.

« Le fait qu'il soit à l'aile, je pense que ça lui donne plus de temps pour effectuer des jeux en entrant en zone offensive, a expliqué Couturier, qui a atteint un sommet personnel en marquant 23 buts jusqu'à maintenant. C'est lui qui transporte la rondelle et qui fait les jeux au lieu d'attaquer du milieu et d'essayer de créer de l'espace pour ses ailiers. Il a plus de temps et d'espace pour créer des occasions. Il a l'air en santé, il semble en forme et c'est génial. »

Video: BUF@PHI: Giroux met la table pour Couturier

Giroux a avoué avoir entamé la saison en essayant de prouver qu'il appartient encore à l'élite de la Ligue, même si son 30e anniversaire arrive le 12 janvier.

« En vieillissant, tu apprends à prendre soin de ton corps et ce qui fera en sorte que tu seras le meilleur joueur durant un match, a mentionné Giroux. Tu apprends de tout ça et tu dois construire là-dessus. »

La prochaine étape du processus est d'aider les Flyers à être plus constants. Ils montrent un dossier de 11-9-6 depuis le 11 novembre, mais cela inclut une séquence de 10 défaites (0-5-5) suivie de sept gains en huit rencontres (7-1-0), trois revers d'affilée (0-2-1) et quatre triomphes en cinq occasions (4-1-0) avant la pause de cinq jours.

Si cette constance implique que Giroux continuera de récolter en moyenne 1,24 point par match, tant mieux. Sinon, il se contentera des victoires.

« Je suis à un stade de ma carrière où ces choses sont moins importantes, a-t-il affirmé. La priorité est de faire les séries pour l'instant. Si je marque, que [Jakub Voracek] en fait autant et que tout le monde fait son travail, ça nous donnera de meilleures chances de faire les séries. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.