Skip to main content

Giordano a hâte d'entamer la nouvelle saison

Le capitaine des Flames croit que les nouveaux visages aideront l'équipe à rebondir d'une saison décevante

par Aaron Vickers / Correspondant LNH.com

CALGARY -- De nouveaux visages, incluant celui de l'entraîneur Glen Gulutzan, permettent au capitaine des Flames Mark Giordano d'espérer qu'il verra une étincelle ravivée chez son équipe cette saison.

Les Flames se sont qualifiés pour les séries éliminatoires de la Coupe Stanley et ont atteint la deuxième ronde dans l'Association de l'Ouest en 2015, mais ils n'ont pas su répondre aux attentes élevées la saison dernière. Calgary a eu une fiche de 35-40-7 en 2015-16, finissant au cinquième rang de la section Pacifique, à 10 points du Wild du Minnesota pour la deuxième place de quatrième as donnant accès aux séries éliminatoires dans l'Association de l'Ouest.

« Selon mon expérience, quand un nouvel entraîneur ou un nouveau personnel d'entraîneurs arrive, il y a des joueurs qui veulent faire table rase et tout recommencer à neuf, a dit Giordano. Il y a d'autres joueurs qui ont à faire leurs preuves devant une autre paire d'yeux. Ça crée une certaine énergie qui perdure.

« Pour nous tous, ce sera un nouveau départ. Il y aura de l'enthousiasme au camp avec l'arrivée de nouveaux entraîneurs et joueurs. J'espère que nous pourrons transporter cette énergie jusqu'à la saison régulière. »

Gulutzan a été embauché le 17 juin afin de remplacer Bob Hartley, qui a gagné le trophée Jack Adams à titre de meilleur entraîneur de la LNH en 2015 - après que les Flames eurent remporté leur première série éliminatoire depuis 2004. Hartley a été congédié le 3 mai après avoir compilé une fiche de 134-135-25 en quatre saisons avec les Flames.

« J'ai rencontré [Gulutzan] quelques fois, a mentionné Giordano. Nous avons eu de très bonnes conversations. Il a plein de nouvelles idées et une belle perspicacité. Nos discussions ont été positives. »

L'arrivée du nouvel entraîneur n'est qu'une des nombreuses raisons de l'optimisme de Giordano. Les nouveaux gardiens en représentent une autre.

Calgary a décidé de ne retenir aucun des quatre gardiens qui ont joué pour les Flames la saison dernière. Karri Ramo, Jonas Hiller, Niklas Backstrom et Joni Ortio ont présenté le pire pourcentage d'arrêts dans la LNH (0,898) la saison dernière en allouant 257 buts - le plus grand nombre dans la ligue.

Les Flames ont plutôt acquis Brian Elliott des Blues de St. Louis en juin, avant d'accorder un contrat d'un an à Chad Johnson en juillet.

Parmi les gardiens de la LNH ayant disputé au moins 50 matchs depuis 2011-12, Elliott figure au premier rang au chapitre de la moyenne de buts alloués (2,01) et deuxième quant au pourcentage d'arrêts (0,925; Cory Schneider des Devils du New Jersey mène la LNH avec un pourcentage de 0,926) et des blanchissages (25; Jonathan Quick des Kings de Los Angeles mène la LNH avec 28).

« Ce n'est pas un secret... La performance des gardiens est cruciale dans la ligue, a relevé Giordano. Pour avoir affronté [Elliott], c'est un gardien très mésestimé. On ne lui accorde pas le mérite qui lui revient. Il connaît une excellente carrière. Il a été brillant à St. Louis la saison dernière. Il va beaucoup nous aider. »

Calgary a également accordé à l'ailier droit Troy Brouwer un contrat de quatre ans en juillet. Dès la saison 2009-10, il a marqué entre 17 et 25 buts et récolté entre 33 et 43 points à chacune des saisons. En 613 matchs dans la LNH, Brouwer a amassé 150 buts et 294 points.

« Il est fort physiquement, a noté Giordano. Il impose le respect. Il fait sa marque dans la ligue depuis plusieurs années. C'est ce qui le distingue de d'autres joueurs... Je l'ai vu jouer en séries éliminatoires plusieurs fois et il s'illustre toujours. »

Avec la venue de tous les nouveaux visages dans l'entourage de l'équipe, Giordano a hâte d'entamer le camp d'entraînement afin d'essayer de mettre derrière toutes les frustrations de la dernière saison.

« Je suis fébrile, a avoué Giordano. La déception était forte à l'issue de la dernière saison. Nous voulions retourner en séries et être compétitifs, mais nous avons échoué. J'ai vraiment hâte de recommencer. »

En voir plus