Skip to main content

Gerard Gallant prend une longueur d'avance pour le trophée Jack Adams

Le pilote des Golden Knights a été le meilleur entraîneur en première moitié de saison selon LNH.com

par Marc Tougas / Collaborateur LNH.com

Alors que nous avons complété la première moitié de la saison 2017-18, LNH.com publie une série d'articles sur ceux qui mériteraient de remporter les différents trophées individuels à ce stade-ci de la campagne. Aujourd'hui, le trophée Jack Adams, décerné à l'entraîneur de l'année dans la LNH.

Se retrouver avec des joueurs provenant des autres équipes de la LNH et en faire un tout cohérent sur le plan collectif, voilà un défi qui requiert un savoir-faire que seuls les entraîneurs les plus compétents possèdent. Et c'est pourquoi l'équipe de LNH.com a désigné Gerard Gallant meilleur entraîneur de la première moitié de la saison dans la ligue.

Oui, les Golden Knights de Vegas ont réédité tous les records associés aux équipes d'expansion et de première année dans la LNH. Mais oubliez tout ça. Ce que les Golden Knights réalisent en ce moment est remarquable, point à la ligne, qu'il s'agisse d'une équipe d'expansion, de deuxième année ou de 10e année.

La séquence de huit victoires que les Golden Knights viennent de connaître est un record pour une équipe de première année, effectivement, mais toutes les autres équipes dans la LNH, même celles qui sont établies, accepteraient bien volontiers une séquence du genre, elles aussi. Tout comme elles seraient prêtes à changer de place avec Vegas afin d'occuper le premier rang dans l'Association de l'Ouest.

Ce niveau de performance, les Golden Knights l'ont atteint, entre autres, grâce au bon travail de Gallant. Dont la recette est loin d'être révolutionnaire, mais celle-ci est appliquée avec conviction et confiance, ce qui fait qu'il s'est installé un climat où tout le monde veut travailler pour tout le monde. Et ça fonctionne.

Video: VGK@CHI: Eakin déjoue Glass d'un tir sur réception

« Tout le monde connaît son rôle et personne n'essaie de trop en faire, a fait remarquer l'attaquant Alex Tuch dans un reportage du Las Vegas Review-Journal publié au début du mois de janvier. Tout le monde a confiance en ses coéquipiers et fait confiance au système. »

« Tu veux que les joueurs travaillent fort et maintiennent le même niveau d'effort, a pour sa part déclaré Gallant au Las Vegas Review-Journal. Nous parlons de la nécessité d'avoir 20 gars qui jouent à fond à chaque match et la plupart des matchs, c'est ça que nous avons. »

Ce qui aide aussi, c'est que Gallant a maintenant assez d'expérience pour avoir une foi inébranlable en son approche.

« J'ai beaucoup plus confiance en mes moyens, a souligné Gallant dans un reportage publié sur NHL.com lors de son embauche par les Golden Knights, au mois d'avril dernier. Mes deux années et demie à Columbus (au milieu des années 2000), étais-je prêt à ce moment-là pour diriger une équipe? Je n'en suis pas certain. Tu prends des décisions, mais tu n'es pas certain à 100 pour cent que ce sont les bonnes. À ma deuxième expérience comme entraîneur (dans la LNH, avec les Panthers de la Floride en 2014), dès le premier jour de mon embauche, je me sentais dans une position de force. J'avais confiance en chacune des décisions que je prenais. »

Et ça semble être de nouveau le cas à Vegas pour celui qui a été finaliste au trophée Jack Adams au printemps 2016.

Un jury composé de 10 membres du personnel et collaborateurs de LNH.com a voté pour déterminer l'identité de l'entraîneur qui mériterait le plus de remporter le trophée Jack Adams à ce stade-ci de la saison. Gallant a obtenu neuf des 10 votes de première place, ce qui lui a valu un total de 49 points au scrutin, soit 13 points de plus que Jon Cooper, le pilote du Lightning de Tampa Bay (qui a reçu l'autre vote de première place) et 22 points de plus que John Hynes, des Devils du New Jersey.

Cooper réussit aussi, de son côté, un tour de force en ce sens que le Lightning n'a pas vraiment connu de creux de vague jusqu'ici cette saison, si bien que Tampa Bay est bien installé au premier rang du classement général depuis pas mal le début de la saison. Ce n'est pas évident, ça non plus, de faire en sorte que des joueurs à qui tout sourit ne se satisfassent pas de demi-mesures à la longue.

Quant à Hynes, les Devils continuent de lutter avec les ténors de la section Métropolitaine, au-delà de ce qu'on pourrait attendre de la part d'une équipe qui a été la pire dans l'Association de l'Est la saison dernière. Il ne faut plus parler de saveur du mois, mais d'un travail de fond qui rapporte déjà des dividendes.

Résultat du scrutin (points accordés sur une base 5-4-3-2-1) : Gerard Gallant, Golden Knights de Vegas, 49 points; Jon Cooper, Lightning de Tampa Bay, 36 points; John Hynes, Devils du New Jersey, 27 points; Paul Maurice, Jets de Winnipeg, 19 points; Bruce Cassidy, Bruins de Boston, 6 points; John Stevens, Kings de Los Angeles, 5 points; Mike Yeo, Blues de St. Louis, 3 points; Mike Babcock, Maple Leafs de Toronto, 2 points; Barry Trotz, Capitals de Washington, 2 points; Bill Peters, Hurricanes de la Caroline, 1 point.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.