Skip to main content

Georges Laraque affirme que le Canadien profite de sa présence

LNH.com @NHL

MONTREAL - Georges Laraque n'a pas eu jusqu'ici l'impact souhaité après avoir conclu une entente de trois ans avec le Canadien. Le robuste attaquant a été limité à quatre matchs après avoir raté toutes les rencontres préparatoires en raison d'une blessure à l'aine. Son temps d'utilisation s'établit à moins de huit minutes (7:24) par match. Il affiche aussi un différentiel de moins-2.

Au plan pugilistique, il a livré trois combats guère convaincants, le premier contre Shawn Thornton des Bruins de Boston, le second face à Todd Fedoruk des Coyotes de Phoenix, et le troisième devant Mitchell Fritz des Islanders de New York. Cette dernière bataille a fait jaser bien des gens, Laraque n'ayant pas très bien paru face au géant des Islanders.

"J'ai pas souvent l'occasion d'affronter un gars qui fait 6 pieds huit pouces, a expliqué Laraque en riant. Il est plus grand que moi et sa portée est beaucoup plus longue."

Laraque a jeté les gants à l'invitation de son rival qui, à 27 ans, cherche à se faire un nom dans la ligue.

"Je ne pouvais pas refuser même s'il venait de sauter sur la glace. Quand j'étais jeune, j'ai fait la même demande à Bob Probert qui avait accepté."

Laraque dit s'en être bien tiré malgré les apparences.

"J'ai terminé le combat sans avoir été coupé, je n'ai subi aucun dommage, rappelle-t-il. Lui, il a été touché près d'un oeil et il a dû passer des radiographies."

L'homme fort du Canadien - 6'03, 243 livres - fait valoir que sa valeur dans l'équipe ne se mesure pas seulement au nombre de ses combats.

"Ma présence aide l'équipe, même quand je ne suis pas en uniforme. Les joueurs de l'autre club savent bien que je vais les revoir plus tard dans la saison.

"J'amène le respect par ma présence, a-t-il insisté. Je sais que je peux faire une différence."

Encore quelques matchs

Il reste que l'entraîneur Guy Carbonneau a de la difficulté à l'employer à cinq contre cinq, Laraque ayant beaucoup de mal à suivre le rythme.

"Je n'ai pas eu de camp d'entraînement et je suis encore loin d'avoir atteint ma forme de match. J'aurai encore besoin de quelques entraînements et de quelques matchs. Quatre matchs, c'est pas assez pour retrouver ma confiance. Mais ça va venir avec le temps.

En voir plus