Skip to main content

Gauthier réclamé par les Hurricanes au 21e échelon

L'imposant ailier droit des Foreurs de Val-d'Or se retrouve en Caroline

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

BUFFALO - Julien Gauthier a été le deuxième Québécois réclamé au cours de la séance de repêchage 2016 de la LNH, vendredi. L'ailier droit des Foreurs de Val-d'Or a été sélectionné par les Hurricanes de la Caroline au 21e échelon. 

Gauthier, qui mesure 6 pieds 4 pouces et qui pèse 231 livres, était classé au 12e rang des espoirs nord-américains par le Bureau central de dépistage de la LNH.

En 54 matchs cette saison, le neveu de l'ancien hockeyeur Denis Gauthier, un défenseur qui a évolué pendant 10 saisons dans la LNH, s'est forgé une fiche de 41 buts et de 16 passes pour 57 points.

Jeudi, Gauthier disait ne pas trop se bercer d'illusions, s'attendant à être appelé sur la tribune au First Niagara Center entre les huitième et 25e positions.

« Je ne commençais pas à être inquiet parce que j'avais eu de bonnes rencontres avec toutes les équipes suivantes qui allaient parler », a mentionné Gauthier.

Video: Les Hurricanes choisissent Julien Gauthier

En ce sens, il s'est dit surpris que les Hurricanes prononcent son nom parce qu'ils n'avaient pas ressenti un intérêt particulier de leur part.

« Ça s'était bien passé en entrevue, mais il n'y avait rien eu de plus emballant par rapport à d'autres équipes. »

Se disant heureux pour Pierre-Luc Dubois, qui a été le premier Québécois choisi au 3e échelon par les Blue Jackets de Columbus, il a dit retirer une grande fierté d'être le deuxième.

« Je suis content pour Pierre-Luc, il le mérite. Pour moi, c'est une fierté. Le hockey est très suivi au Québec. Aujourd'hui, j'ai reçu des centaines de messages. Ce n'est pas une pression additionnelle, mais tu ne veux pas décevoir les gens. C'est quand tu réalises que tu es choisi en première ronde que tu te rends compte que tu as fait du bon travail », a ajouté le Montréalais natif de Pointe-aux-Trembles.

Les Hurricanes ne sont pas les Penguins de Pittsburgh ou les Kings de Los Angeles, mais il joint les rangs d'une équipe évoluant dans un petit marché avec beaucoup de plaisir.

« Ce n'est peut-être pas une destination soleil comme la Californie, mais c'est toute de même mieux que le soleil de Val-d'Or, a-t-il lancé à la blague. Ça ne me dérange aucunement. Je voulais juste être choisi par une équipe qui va s'occuper de moi. Je ne suis pas réellement un chiâleux. Je vais là où on veut de moi. »

Il a dissipé tous les doutes en faisant l'éloge de son association avec les Foreurs, avec lesquels il évolue depuis trois saisons.

« Ça prouve que tu peux réussir même en évoluant dans un petit marché de hockey. Je sais qu'il y a des préjugés à l'endroit des Foreurs. Il faut essayer d'éliminer ça. Dans le fond, dans la vie tu ne choisis pas. Tu vas où tu es choisis. Les Foreurs sont une équipe gagnante. Ils ont fait de moi un gagnant. Je les remercie pour ça. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.