Skip to main content

Gagné : Changer d'entraîneur avant qu'il ne soit trop tard

Les Predators ont remplacé Laviolette par Hynes dans l'espoir que ce dernier profite d'assez de temps pour redresser la barre

par Simon Gagné / Chroniqueur LNH.com

Simon Gagné a disputé 14 saisons dans la LNH et il a réussi 291 buts et totalisé 601 points en 822 matchs, connaissant notamment deux saisons de 40 buts et plus. Il a remporté la Coupe Stanley dans l'uniforme des Kings de Los Angeles en 2012. Sur la scène internationale avec le Canada, il a savouré la conquête de la médaille d'or aux Jeux olympiques de 2002 à Salt Lake City et la conquête de la Coupe du monde en 2004. L'attaquant sélectionné au 22e rang du repêchage 1998 a successivement porté les couleurs des Flyers de Philadelphie, du Lightning de Tampa Bay, des Kings et des Bruins de Boston. Simon a accepté de collaborer avec l'équipe de LNH.com chaque semaine afin de discuter de l'actualité de la LNH.

Un autre entraîneur, un sixième déjà cette saison, a perdu son emploi alors que les Predators de Nashville ont décidé de montrer la porte à Peter Laviolette lundi, avant de le remplacer par John Hynes.

À LIRE AUSSI : Laviolette congédié par les PredatorsHynes embauché comme entraîneur des Predators | Gagné : Le CMJ une expérience unique

Pour avoir joué sous les ordres de Laviolette avec les Flyers de Philadelphie, je ne suis absolument pas inquiet pour lui. J'ai beaucoup aimé jouer pour lui, et je suis persuadé qu'il sera de retour derrière un banc de la LNH, tôt ou tard. 

Il m'avait grandement impressionné quand il avait remplacé John Stevens à Philadelphie en décembre 2009. L'une des raisons qui avaient mené au congédiement de Stevens était que nous ne marquions pas assez de buts. On dit souvent que les systèmes de jeu finissent tous par se ressembler dans la LNH, mais pour la première fois de ma carrière, un entraîneur était débarqué avec des schémas offensifs qui étaient plus poussés et qui nous ont permis de générer plus d'attaque. Nous sommes devenus une meilleure équipe, et nous avons atteint la Finale de la Coupe Stanley cette saison-là.

Attention, il nous avait fallu plusieurs matchs, peut-être un mois, avant que les changements soient bien intégrés. C'est monnaie courante de voir un nouvel entraîneur avoir besoin d'un certain temps pour implanter sa structure, même si son équipe peut connaître un léger rebond à son arrivée derrière le banc.

C'est pourquoi les équipes qui n'ont pas encore jeté l'éponge en vue des séries éliminatoires choisissent d'apporter des changements derrière le banc dès maintenant. Elles savent que les résultats ne seront pas immédiats, alors elles doivent laisser assez de temps à leur nouveau pilote pour apporter les correctifs nécessaires.

Souvenez-vous que l'an dernier, Craig Berube a été nommé entraîneur par intérim des Blues de St. Louis le 19 novembre. Le 1er janvier, les Blues occupaient toujours le dernier rang du classement général de la LNH. C'est en deuxième moitié de saison que les changements apportés ont porté leurs fruits, et on connaît tous la suite. Si Berube avait obtenu le poste deux mois plus tard, St. Louis aurait probablement raté les séries.

Jusqu'ici, ce genre de décision a souri aux Maple Leafs de Toronto et aux Stars de Dallas, même si les circonstances ne sont pas les mêmes dans le cas de Dallas.

À Toronto, après une courte lune de miel de trois victoires de suite, le nouvel entraîneur Sheldon Keefe et sa troupe ont frappé un mur en perdant quatre de leurs six parties suivantes. Toronto joue toutefois du hockey inspiré depuis quelques semaines, et on voit à quel point les joueurs avaient besoin de ce changement. Ils semblent avoir beaucoup plus de plaisir lorsqu'ils se présentent à l'aréna, et ça paraît sur la glace.

Du côté de Nashville, l'équipe ne devrait pas se retrouver à la position qu'elle occupe présentement au classement, et l'équipe a pris la décision de remplacer l'entraîneur dans l'espoir que son remplaçant profite d'assez de temps pour opérer pareil revirement de situation.

Retour en force de Tampa Bay

L'une des équipes qui auraient pu tenter de brasser la soupe en changeant d'entraîneur à la suite d'un début de saison décevant est le Lightning de Tampa Bay. La suite des choses a montré que l'équipe a eu raison de prendre son temps et de faire confiance au pilote Jon Cooper.

Video: TBL@CAR: Point tire du revers dans la lucarne

Cooper a joué gros, prenant même la décision de clouer Nikita Kucherov au banc pour une période au mois de décembre. Lorsqu'un entraîneur décide de faire passer son message en s'en prenant au temps de glace de ses vedettes, ça peut parfois se retourner contre lui. Cooper est toutefois parvenu à redresser la barre, et le Lightning joue enfin comme une équipe qui aspire aux grands honneurs.

Je trouvais qu'on ne parlait pas beaucoup des déboires de Tampa Bay avant la pause de Noël, car c'était vraiment difficile pour le Lightning. En fin de compte, ces difficultés rencontrées en début de saison pourraient être bénéfiques pour l'équipe en séries éliminatoires. On a pu constater la saison dernière que le fait de ne pas avoir rencontré d'adversité pendant la saison régulière a joué un tour au Lightning une fois arrivé en séries éliminatoires. C'est différent cette saison, alors que l'équipe devra encore se battre pendant un bon moment pour assurer sa place en séries, ce qui fera en sorte qu'elle sera fort probablement mieux outillée pour faire un bout de chemin beaucoup plus long au cours du tournoi printanier.

À défaut de Marchand, Pageau

Chaque année, il semble y avoir quelques oubliés quand les formations de chacune des sections pour le Match des étoiles de la LNH sont annoncées. Le processus est difficile, alors que chacune des équipes doit être représentée. Il est donc un peu normal que des choix en apparence logiques soient exclus.

J'aurais par exemple bien aimé voir Brad Marchand prendre part à cette classique annuelle. Marchand, en compagnie de David Pastrnak, a traîné les Bruins sur ses épaules en début de saison, surtout lorsque Patrice Bergeron s'est blessé pendant quelques semaines. Comme Pastrnak a été élu capitaine, et que Tuukka Rask a été sélectionné devant les buts, Marchand a écopé.

Video: BUF@OTT : Pageau marque d'un tir vif du cercle

Comme c'est le nom de Bergeron qui a été inscrit pour les Bruins sur le bulletin vote de la Sélection ultime, grâce à laquelle les partisans peuvent envoyer un joueur de plus par section au Match des étoiles, et non celui de Marchand, j'aimerais bien voir Jean-Gabriel Pageau être le joueur repêché dans la section Atlantique.

Il y a de nombreux joueurs, à commencer par Patrice, qui représenteraient d'excellents choix. Mais quand un joueur du calibre de Pageau connaît la saison de sa carrière, une saison qu'il risque fort de ne jamais répéter par la suite, j'aimerais qu'il ait la chance de vivre l'expérience du Match des étoiles au cours de cette saison.

*Propos recueillis par Sébastien Deschambault, directeur de la rédaction LNH.com

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.