Skip to main content

Fucale veut continuer son cheminement

Le gardien âgé de 21 ans s'applique à peaufiner sa technique et à se renforcer physiquement

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

BROSSARD - Le jeune gardien Zachary Fucale dresse un bilan positif de sa première saison dans les rangs professionnels. Ce n'est pas la venue chez les Canadiens de Montréal d'un vétéran gardien qui va lui faire perdre son enthousiasme ou changer quoi que ce soit à sa préparation en vue du camp d'entraînement de l'équipe.

« Ce que l'équipe fait, c'est hors de mon contrôle, affirme-t-il au camp de perfectionnement du Tricolore. Tout ce que je contrôle, c'est ma préparation pour le camp. Je m'attends à être fin prêt. Je suis sur la bonne voie. Je suis très fébrile et j'ai très hâte. »


« La façon dont je vois ça, c'est qu'on est allé chercher un gardien expérimenté. Ça ne change rien à ce que je dois faire. »

À l'âge de 21 ans, le Lavallois sait qu'il a beaucoup de temps devant lui avant de se triturer les méninges avec des tribulations semblables.

C'est plutôt Mike Condon qui doit se gratter la tête en voyant Montoya arriver dans le portrait parce qu'il pourrait se faire ravir son poste de second à Carey Price.

L'effet domino de tout ça, c'est que Fucale pourrait être relégué à un poste d'adjoint dans la Ligue américaine. D'autant qu'il devra composer avec Charlie Lindgren, qui a été engagé des rangs universitaires américains vers la fin de la dernière saison. Mais de ça également, il ne s'en préoccupe pas.

Fucale veut simplement poursuivre son cheminement après avoir profité d'une situation favorable à ses débuts chez les pros, la saison dernière.

« Je suis heureux parce que j'ai eu la chance de jouer beaucoup de matchs, a-t-il noté. Plus je joue, plus je peux aider l'équipe et m'améliorer. Plus je m'améliore, plus je me rapproche de mon objectif. Tout ça est positif. »

En 42 sorties chez les IceCaps de St. John's, il a montré une fiche de 16-19-4, avec un jeu blanc. Il a affiché une moyenne de buts alloués de 3,13 et un pourcentage d'arrêts de ,903.

Il s'agit de statistiques respectables, meilleures qu'à sa dernière saison chez les juniors, pour un gardien recrue qui a évolué dans une équipe peu compétitive en raison des nombreux rappels de joueurs par les Canadiens. Fucale a même été de passage à Montréal pour un match afin de suivre l'action du banc des joueurs.

« J'ai travaillé sur tous les aspects techniques et psychologiques et avec les conseillers des gardiens à St. John's Vincent Riendeau et Marco Marciano. Le bilan de fin de saison avec les dirigeants des Canadiens a été très positif, a-t-il confié. J'ai évidemment des choses à travailler, comme ma force physique et mon endurance. La Ligue nationale, c'est une ligue d'hommes. Il faut être capable d'enchaîner les matchs. »

Le choix de deuxième tour de l'équipe en 2013 (36e au total), deux rangs devant Jacob De La Rose, a atteint les 190 livres sur le pèse-personne, du haut de ses 6 pieds 2 pouces. C'est un peu plus d'une dizaine de livres par rapport à l'an dernier.

« Je dois également peaufiner des aspects évidents sur le plan technique, a-t-il ajouté. Je veux être plus rapide dans mes déplacements, plus fort et plus stable. La stabilité, c'est un élément très important pour un gardien. »

Il a dit voir dans le camp de perfectionnement une belle occasion de vérifier où il en est rendu dans le programme estival d'entraînement.

« Nous recevons du "feedback" des entraîneurs et nous pouvons faire les ajustements en vue du grand camp. »

Plus difficile pour Scherbak

Les débuts professionnels de l'attaquant Nikita Scherbak ont été plus éprouvants en 2015-16. Le premier choix du CH en 2014 (26e au total) a été limité à 48 matchs dans la LAH en raison d'une entorse à une cheville.

« Ç'a été une saison difficile sur le plan psychologique, a-t-il reconnu, mais je ne dirais pas que ç'a été une saison perdue pour moi. Des blessures, ça arrive. Ce n'est pas comme si j'avais raté toute la saison. J'ai pu montrer ce que je peux faire. »

Scherbak, âgé de 20 ans, a amassé 20 points, incluant sept buts, tout en montrant un exécrable différentiel de moins-26.

« L'expérience a été profitable parce que je sais à quoi m'attendre maintenant, a-t-il opiné. Je suis en santé et prêt à revenir plus fort cette saison. »

Scherbak, qui mesure 6 pieds 2 pouces, a dit qu'il veut ajouter des livres de muscles à sa charpente, qui en compte actuellement 192. Il envisage de poursuivre l'entraînement estival à Montréal après le camp de perfectionnement.

Il pourrait aussi retourner s'entraîner à Calgary, où habite son conseiller, comme il l'a fait au cours des dernières années.

 

En voir plus