Skip to main content

Francis Bouillon de retour dans le giron des Canadiens

L'ancien défenseur joint le personnel d'encadrement de l'équipe

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Francis Bouillon est officiellement de retour dans le giron des Canadiens de Montréal à titre de membre du personnel d'encadrement des joueurs.

L'ancien défenseur du Tricolore, qui ne s'est jamais trop éloigné de l'organisation depuis qu'il a accroché ses patins à l'issue de la saison 2014-15, occupera le poste d'entraîneur du développement des joueurs, au sein du nouvel organigramme annoncé par le directeur général Marc Bergevin.

« C'est un honneur de faire partie de nouveau de l'organisation », a affirmé Bouillon au terme du camp de perfectionnement de l'équipe, mercredi. « J'ai touché au développement des joueurs avec les Canadiens depuis ma retraite et j'ai adoré. C'est ce que je préfère, travailler avec les jeunes. J'ai eu des offres pour aller dans le 'coaching' au cours des dernières années, mais je tenais à avoir de la stabilité sur le plan familial. »

L'implantation de l'équipe-école du Tricolore à Laval, où Bouillon a évolué dans les rangs juniors, lui permettra de demeurer proche de la famille.

Bouillon succède à Rob Ramage, qui accède au poste de directeur du développement des joueurs.

Video: Francis Bouillon sur sa nomination

Il a indiqué qu'il s'occupera exclusivement des défenseurs. Ramage, également un ancien défenseur dans la LNH, fera du mentorat auprès des attaquants.

« C'est un poste qui me va bien. Je vois ça comme un rôle de mentor, de grand frère, a élaboré Bouillon. Je serai là pour aider les jeunes à devenir des professionnels, pour leur donner des outils. C'est une 'job' qui touche à beaucoup d'aspects, incluant l'aspect psychologique. J'estime qu'avec mon histoire et mon vécu de joueur, ce sera facile pour moi d'aller voir les jeunes et de leur parler de mon expérience. »

S'il en est un qui peut être une source d'inspiration pour les espoirs, c'est bien Bouillon qui a connu une carrière de 776 matchs dans la LNH même s'il n'a jamais été repêché dans les rangs juniors et dans la LNH. 

Dans le remaniement de Bergevin, Martin Lapointe est monté en grade, passant du poste de directeur du développement des joueurs à celui de directeur du personnel des joueurs. 

« Je serai appelé à faire du dépistage professionnel et amateur, a expliqué Lapointe, mercredi. J'irai épier les meilleurs espoirs en vue du repêchage. J'irai assister également aux Championnats du monde des moins de 18 et de 20 ans. »

Essentiellement, son rôle consistera à aller voir à l'œuvre les espoirs ou les joueurs que les groupes de recruteurs amateurs ou professionnels ont ciblés et de rendre compte de ses impressions à ses supérieurs.

« Je serai plus impliqué dans les décisions », a-t-il ajouté.

Trevor Timmins, qui occupait le poste de vice-président du personnel des joueurs, a été promu adjoint au directeur général Bergevin. Il se trouve à remplacer Larry Carrière qui a dernièrement été nommé directeur général de l'équipe-école de la Ligue américaine de hockey (LAH), le Rocket de Laval.

Timmins conserve tous ses pouvoirs au sommet de la pyramide du recrutement au sein de l'organisation.

Finalement, Vincent Riendeau, qui était l'adjoint au directeur général de l'équipe-école (Bergevin), s'acquittera des tâches de directeur du développement des gardiens de l'organisation, en plus d'agir comme recruteur professionnel.

En voir plus