Skip to main content

Foi de l'attaquant du CH Beno?t Pouliot, tirer sur r?ception a ses avantages

LNH.com @NHL

MONTR?AL - Andrei Kostitsyn devrait en prendre bonne note: tirer sur r?ception a ses avantages. Beno?t Pouliot pourrait en t?moigner, lui qui a marqu? de cette mani?re ? l'occasion des deux derniers matchs du Canadien.

??'a toujours ?t? une de mes forces. C'est arriv? comme comme ?a ? mes deux derniers matchs, et la saison derni?re aussi c'?tait un peu comme ?a?, a dit Pouliot, samedi, apr?s avoir enfil? le but gagnant dans la victoire de 3-0 contre les Maple Leafs de Toronto.

Pouliot en ?tait d'ailleurs ? son quatri?me filet vainqueur de la campagne, lui qui a 12 buts en 54 matchs. L'hiver dernier, il avait r?ussi 15 buts en 39 rencontres avec le Canadien, apr?s que le Wild du Minnesota l'eut ?chang? en retour de Guillaume Latendresse.

Les deux r?cents filets de l'attaquant franco-ontarien de 24 ans lui ont permis de stopper ? sept sa s?rie de matchs sans but. Il a marqu? de la m?me mani?re ? chaque fois. Samedi, il a profit? d'un relais de David Desharnais depuis l'arri?re du filet pour s'amener dans l'enclave d?j? pr?t ?? d??gainer. M??me chose jeudi face aux Islanders, alors que c'est Ryan White qui l'a aliment?? depuis l'arri??re de la cage new-yorkaise.

??Quand il y a quelqu'un derri??re le filet et que la rondelle s'en vient devant, je me place et j'y vais aussit??t, je ne perd pas de temps ?? regarder le jeu se d??velopper??, a expliqu?? Pouliot.

??Il s'agit de trouver un endroit libre sur la glace et dans ce contexte-l??, les joueurs adverses ont ?? peine le temps de venir ?? ta rencontre que le tir est d??j?? parti, a ajout?? le hockeyeur d'Alfred, en Ontario. Mais le m??rite ne revient pas qu'?? moi, il faut aussi que je profite de belles passes de mes co??quipiers et ??'a ??t?? le cas.??

La recette de Bossy

Kostitsyn a 13 buts, un de plus que Pouliot cette saison, mais aucun ?? ses neuf derniers matchs. Derni??rement, le B??larusse de 26 ans a tendance ?? trop chercher ?? contr??ler la rondelle, une approche qui ne lui sied pas puisqu'il est un franc-tireur et non un fabricant de jeu. Comme Pouliot, il a un excellent tir et il aurait avantage ?? mieux l'exploiter.

D'autant plus que Kostitsyn semble l'un des rares joueurs du Tricolore ?? n'avoir pas compris les avantages d'une approche qui a fait le succ??s d'aussi grands joueurs que Michael Bossy, par exemple. C'est ainsi que samedi, Brian Gionta a marqu?? de la m??me mani??re que Pouliot. Plus t??t dans le match, Roman Hamrlik a failli marquer de cette fa??on en filant vers l'enclave au moment o?? Tomas Plekanec lui remettait la rondelle depuis le fond de la zone des Islanders.

Et jeudi, Max Pacioretty a marqu?? d'un tir sur r??ception, ?? la suite d'une passe transversale de Desharnais. Il ??tait loin du but, mais sa rapidit?? d'ex??cution lui a permis de faire mouche avant que Mikko Koskinen ne puisse compl??ter son d??placement lat??ral.

Bossy avait aid?? les Islanders ?? remporter la coupe Stanley quatre fois d'affil??e, au d??but des ann??es 1980, en tirant plus vite que son ombre. Il pr??f??rait la rapidit?? ?? la pr??cision et ??a lui a permis d'atteindre le cap des 50 buts neuf fois en 10 saisons avec New York, et d'en marquer au moins 60 ?? cinq reprises.

Bossy disait toujours que s'il ne savait pas lui-m??me o?? la rondelle se dirigeait en d??cochant son tir, imaginez dans quel p??trin se trouvait le gardien adverse...

En voir plus