Skip to main content

Fleury ou Murray pour le match no 4?

L'entraîneur des Penguins Mike Sullivan a fait son choix, mais il ne le dévoilera que vendredi matin

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

OTTAWA - L'idée de Mike Sullivan est faite, mais il n'a pas voulu la partager publiquement, jeudi. L'entraîneur des Penguins de Pittsburgh a indiqué qu'il fera connaître l'identité du gardien partant vendredi matin en vue du match no 4 de la finale de l'Association de l'Est en soirée contre les Sénateurs d'Ottawa au Centre Canadian Tire (20h HE; TVA Sports, CBC, NBCSN).

« Ç'a été notre mode de fonctionnement pendant toute la saison régulière. Nous n'y dérogerons pas », a précisé Sullivan à l'issue de la séance d'entraînement de l'équipe à l'Université d'Ottawa.

Marc-Andre Fleury et Matt Murray ont sans doute été informés de la décision, mais ils ont tous deux affirmé ne rien savoir en présence des journalistes.

« Je n'ai pas eu de discussion avec l'entraîneur. J'espère être de retour devant le but », a mentionné Fleury.

« Même si le savais, je ne vous dirais pas », a réagi Murray.

Fleury avait retrouvé le sourire au lendemain de la cinglante défaite de 5-1 des Penguins, dans le match no 3 mercredi, au cours de laquelle il a été retiré de l'action après avoir cédé quatre buts sur neuf lancers.

Les Penguins se retrouvent dans une position inconfortable, en retard 2-1 dans la série.

Tant Fleury que ses coéquipiers étaient en mode perte de mémoire immédiate, jeudi.

« Vous devez avoir le dos large et la mémoire courte quand vous êtes gardien. Vous ne devez pas prêter l'oreille à ce que les gens disent sur vous. Je me suis habitué avec le temps », a rigolé le Sorelois.

À la fin de la séance d'entraînement, on a vu un des adjoints de Sullivan, Jacques Martin, avoir une bonne discussion avec Fleury.

« C'est toujours bien de pouvoir parler avec des personnes ressources qui vous rappellent l'importance de vite passer par-dessus un moins bon match et de rester positif. »

On lui a rappelé qu'il s'était bien ressaisi en blanchissant les Capitals de Washington dans le match no 7 de la série précédente, après avoir connu une sixième rencontre ordinaire.

« C'est l'équipe qui s'est bien ressaisie. Je n'ai pas tout fait seul, a-t-il précisé. Comme équipe, nous sommes souvent revenus plus forts cette saison après une mauvaise performance comme celle que nous avons connue mercredi. »

Si on recule d'un an, en finale d'association contre le Lightning de Tampa Bay, Sullivan avait été confrontée à une décision semblable après avoir remplacé le gardien de confiance Murray par Fleury dans la quatrième rencontre.

Il avait fait confiance à Fleury pour le match no 5 que les Penguins avaient perdu 4-3 en prolongation. En retard 3-2 dans la série, il était revenu avec Murray pour le match suivant que l'équipe avait gagné afin de provoquer la présentation d'un septième match. Les Penguins l'avaient emporté afin d'accéder à la Finale de la Coupe Stanley.

Le jeune Murray a été le gardien de confiance en saison régulière et il est le gardien d'avenir de l'organisation. Le vétéran Fleury, qu'on voit quitter l'été prochain, a pris la relève avec brio à la suite de la blessure de Murray quelques minutes avant le premier match de l'équipe en séries éliminatoires.

Sullivan a précisé que l'aspect de loyauté à l'endroit de l'un ou de l'autre n'est pas pris en considération dans le processus décisionnel, à ce stade des séries.

« La loyauté c'est une affaire d'équipe parce que nous sommes reconnaissants de ce que tous et chacun ont apporté comme contribution aux succès de l'équipe jusqu'à maintenant. »

Sans Rust, Hornqvist et Schultz?

Les Penguins devraient être de nouveau privés des services des attaquants Bryan Rust et Patric Hornqvist ainsi que du défenseur Justin Schultz dans la quatrième rencontre. Rust et Hornqvist ont chaussé les patins avant leurs coéquipiers tandis que Schultz n'a pas patiné.

Réitérant que leur état de santé est revu sur une base quotidienne Sullivan a qualifié d'improbable le retour dans la formation de l'un d'entre eux.

« Nous souhaitons les revoir, mais c'est peu probable puisqu'aucun ne s'entraîne encore avec le groupe. »

L'attaquant de soutien Tom Kuhnhackl ne s'est pas entraîné jeudi, en raison d'une légère blessure au bas du corps. Kuhnhackl n'a pas pris part aux quatre derniers matchs de l'équipe.

En voir plus