Skip to main content

Fleury et Murray partagent des souvenirs à l'aube de leur duel

LNH.com a demandé aux deux gardiens de répondre à trois questions au sujet de leur ancien coéquipier

par Danny Webster / Correspondant NHL.com

LAS VEGAS - Marc-Andre Fleury affrontera son ancienne équipe, et son ancien protégé Matt Murray lorsque les Golden Knights de Vegas vont recevoir la visite des Penguins de Pittsburgh au T-Mobile Arena jeudi (22 h (HE); NHLN, SN, SN360, ATTSN-RM, ATTSN-PT, NHL.TV).

Alors que Murray, âgé de 23 ans, s'imposait à titre de gardien numéro un à Pittsburgh, Fleury, âgé de 32 ans à l'époque, n'a pas été protégé dans le cadre du repêchage d'expansion 2017 de la LNH et a été sélectionné par Vegas. Fleury est revenu au jeu mardi après avoir raté 25 matchs en raison d'une commotion cérébrale. Murray (bas du corps) a été retiré de la liste des blessés mardi et sera devant devant le filet jeudi.

Fleury a été sélectionné par Pittsburgh au tout premier rang du repêchage 2003 de la LNH et a remporté la Coupe Stanley à trois reprises en 13 saisons avec les Penguins. Murray, sélectionné en troisième ronde (83e au total) du repêchage 2012, a été le principal gardien en fonction au cours des conquêtes consécutives de la Coupe Stanley par Pittsburgh en 2016 et 2017, les deux saisons où lui et Fleury ont évolué ensemble avec les Penguins.

LNH.com a demandé à Fleury et Murray de répondre aux trois mêmes questions à propos de leur ancien coéquipier à l'approche de leur première partie à titre d'adversaires.

Qu'est-ce qui fait que l'autre gardien est si difficile à battre?

Fleury à propos de Murray : « Il est patient. Il est grand (6 pieds 4 pouces), et il couvre beaucoup de filet. Il est très calme et il demeure calme. Il est très mature pour un jeune joueur. »

Murray à propos de Fleury : « Ses capacités athlétiques représentent sa plus grande force. Il lit également bien le jeu. Si vous pouvez lire le jeu et être aussi athlétique, vous allez vous donner une très bonne chance de réaliser l'arrêt sur tous les tirs. C'est ce qu'il a fait tout au long de sa carrière. Il a probablement les meilleurs réflexes. Il est difficile de trouver quelqu'un de plus vif que Marc. C'est pourquoi il a réussi autant d'arrêts spectaculaires où vous pensiez qu'il était battu, alors que ce n'était pas le cas. »

Video: CAR@VGK: Fleury fait un arrêt remarquable du bouclier

Quel est votre souvenir préféré à propos de votre ancien coéquipier?

Fleury à propos de Murray : « La victoire. C'est tout ce qui compte, vous savez? De pouvoir partager cela avec un bon jeune gardien, comme lui. Il a un avenir brillant devant lui. J'ai eu la chance de partager cela avec lui. »

Murray à propos de Fleury : « Le souvenir qui ressort s'est produit avant même que je décroche un poste à Pittsburgh. J'avais participé à un camp d'entraînement et j'avais connu une bonne saison à [Wilkes-Barre/Scranton dans la Ligue américaine de hockey]. J'avais remporté le titre de recrue de l'année ou quelque chose comme ça, et Marc m'avait envoyé un message texte. Je ne lui avais pas vraiment parlé auparavant, mais il a obtenu mon numéro, je ne sais pas par qui. J'avais 19 ans à l'époque, peut-être 20. Il était de toute évidence mon idole et quelqu'un que j'admirais. Il m'a écrit, et m'a dit "Félicitations pour ta belle saison, on se voit l'an prochain au camp d'entraînement", ou quelque chose comme ça. C'était court, mais je m'en souviens encore aujourd'hui. »

Video: PHI@PIT: Murray frustre les Flyers à répétition

Comment penses-tu te sentir lorsque tu vas affronter ton ancien coéquipier?

Fleury à propos de Murray : « Comme je l'ai déjà dit, je ne l'affronte pas vraiment. Je dois me soucier des joueurs qui vont tirer vers moi. Mais ce sera agréable de le voir. Ça fait un moment. Je vais lui dire bonjour pendant l'échauffement, ce genre de chose. Ce sera bien. »

Murray à propos de Fleury : « Je ne sais pas encore si je vais jouer, mais si c'est le cas, ce sera différent. Ce sera un sentiment intéressant, un sentiment que je n'ai jamais ressenti encore, de jouer contre un gardien que je connais très bien et avec qui j'ai joué, que j'admirais en grandissant et avec qui j'ai eu la chance de jouer pendant deux ans. Je ne connais pas vraiment la réponse à cette question. Je comprendrai peut-être mieux après la rencontre, mais c'est difficile de bien décrire ce que ce sera sur le plan émotif. Je vais simplement tenter d'entrer rapidement dans mon match et de me soucier de ce que je dois faire. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.