Skip to main content

Finale LHJMQ: De l'expérience dans les bagages pour deux espoirs

Antoine Crête-Belzile et Joël Teasdale ont connu une finale exigeante contre les Sea Dogs de Saint-Jean

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

BOISBRIAND - La très grande majorité des observateurs s'entendaient pour dire que ce ne serait pas facile pour l'Armada de Blainville-Boisbriand de venir à bout des Sea Dogs de Saint-Jean, la meilleure équipe de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

Mais peut-être pas à ce point.

La formation des Maritimes n'a fait qu'une bouchée de l'Armada en balayant la série finale pour remporter la Coupe du Président et obtenir son billet pour la Coupe Memorial, qui s'amorcera à Windsor dans quelques semaines.

L'adage veut toutefois que l'on apprenne autant dans la victoire que dans la défaite.

Au cours de ce parcours jusqu'en finale, le défenseur Antoine Crête-Belzile et l'attaquant Joël Teasdale, deux espoirs de l'Armada admissibles au prochain repêchage de la LNH, ont appris à la dure ce que ça signifiait de jouer aussi longtemps au printemps.

Les deux avaient déjà vécu l'expérience des séries l'an dernier, alors que la formation des Laurentides avait atteint la deuxième ronde avant de s'incliner face aux Huskies de Rouyn-Noranda, les éventuels champions. Il y a cependant une différence entre les quarts de finale et la grande finale.

Et le parcours pour se rendre jusque-là n'a pas été le plus facile, en particulier pour Crête-Belzile.

Après avoir raté les sept premiers matchs des siens en séries en raison d'une blessure, l'arrière est revenu au jeu en deuxième ronde contre le Titan d'Acadie-Bathurst et a, de son propre aveu, peiné à s'adapter rapidement au rythme effréné des séries.

« C'était frustrant de ne pas pouvoir commencer les séries et d'arriver en plein milieu de la série contre Bathurst, a-t-il expliqué. C'était encore plus difficile de revenir dans la formation et de trouver mon rythme. Ç'a exigé beaucoup de travail. »

Ces efforts lui ont permis de participer à la remarquable remontée des siens contre le Titan. En retard 1-3 dans la série, l'Armada a forcé la tenue d'un match ultime qu'elle a facilement remporté 7-1 notamment grâce à deux buts et deux aides de Teasdale.

« C'est sûr que ça nous a donné confiance, un peu plus d'expérience, a déclaré le héros de ce match. À partir de ce moment-là, nous avons poussé davantage et ça nous a aidé à plus y croire. 

« Ça fait du bien les statistiques, mais l'équipe passe toujours en premier et il faut tout faire pour aider à gagner. Si ça va bien de ce côté-là, les points vont venir automatiquement. »

Propulsés par cet impressionnant revirement de situation, les troupiers de Joël Bouchard ont éliminé les Islanders de Charlottetown - pourtant favoris - en cinq matchs pour mettre la main sur leur laissez-passer pour la première finale de l'histoire de la concession.

C'est à ce moment que les choses se sont corsées pour l'équipe, et par le fait même, pour Crête-Belzile et Teasdale, respectivement les 76e et 84e meilleurs espoirs nord-américains selon la liste finale du Bureau de dépistage de la LNH.

Une grosse machine

La commande était certes imposante contre la deuxième meilleure attaque du circuit - et aussi la deuxième meilleure défensive - et l'Armada l'a vite réalisé en encaissant des revers de 6-3 et de 4-0 lors des deux premiers matchs.

Crête-Belzile a alors connu ses moments les plus difficiles du tournoi printanier tandis que Teasdale a subi une commotion cérébrale en étant sournoisement frappé par Julien Gauthier - ce qui lui a valu deux matchs de suspension - dans le deuxième affrontement.

Résultat, Bouchard a décidé de laisser son jeune défenseur de côté pour le match no 3, une défaite de 2-0, tandis que Teasdale a été contraint de le regarder des gradins.

« Antoine a beaucoup été blessé cette année et en séries, a justifié l'entraîneur. Quand il est revenu, il n'était pas à 100 pour cent. Ce n'est pas contre le joueur, il a manqué beaucoup de hockey, il a 17 ans et il comprend. C'est un professionnel, je crois encore à l'individu et au joueur de hockey.

« De l'autre côté, c'est certain que Joël est déçu. Il veut jouer. C'est un gars de 17 ans qui a eu un gros impact dans notre équipe et qui nous a aidés à nous rendre jusqu'ici. »

Crête-Belzile a réintégré la formation pour le quatrième match, où il a vu la belle épopée de son équipe prendre fin dans un revers de 5-1. Malgré la déception, le défenseur était tout de même conscient de tous les outils que les deux jeunes coéquipiers venaient d'ajouter à leur coffre.

« C'est une bonne expérience pour le futur, a-t-il fait remarquer. Les séries, ça fait de toi un meilleur joueur, tu fais tellement de progrès. Tu grandis en tant qu'individu et en tant que joueur de hockey. »

En voir plus