Skip to main content

Ference croit que sa carrière touche à sa fin

Le défenseur des Oilers considérerait la retraite, déclare que Connor McDavid devrait être le prochain capitaine

par LNH.com @NHL / LNH.com

Le défenseur des Oilers d'Edmonton Andrew Ference pense que sa carrière de hockey pourrait être terminée, a-t-il confié au Edmonton Sun mercredi.

Ference a subi une intervention chirurgicale à la hanche droite le 31 mars pour réparer ce qu'il appelait des microfractures.

« Quelle est la terminologie? J'ai une blessure qui met un terme à ma carrière, a dit Ference. C'est ma vue de la situation.

« J'ai joué pendant 16 ans. Je ne crois pas que j'ai laissé passer des opportunités. Les personnes proches de moi marchent sur des œufs jusqu'à ce que je leur dise que c'est correct. J'ai mentionné à mon épouse que c'est comme si j'ai obtenu mon diplôme de l'école secondaire. Tu vas à l'école, tu t'amuses beaucoup, tu assistes à beaucoup de fêtes, mais lorsque tu obtiens ton diplôme, tu te dis, "Bon, je suis prêt à passer à autre chose." Tu as de beaux souvenirs. Si je n'avais pas remporté la Coupe Stanley (avec les Bruins de Boston en 2011), cela aurait été plus difficile à avaler maintenant. »

Il reste un an sur un contrat de quatre ans de 13 millions $ de Ference, 37 ans. Il nage et fait du vélo, mais il n'a pas patiné ni couru depuis son opération.

« Je tente d'introduire plus de poids au gymnase pour améliore ma flexibilité, mais je ne fais même pas du jogging... de toute évidence, il faut être capable de le faire avant de patiner », a-t-il noté.

Ference a également mentionné au Sun qu'il pensait que ses troubles de la hanche ont amorcé il y a six ans, pendant son séjour avec les Bruins.

« Il y avait une série éliminatoire où j'ai déchiré un adducteur à l'aine et j'ai dû subir une opération pour réparer une hernie sportive, a expliqué Ference. Il y avait une déchirure à l'abdomen... Je le fais remarquer parce que dès cette année-là, des douleurs allaient toujours se déclarer à la hanche. »

Ference a totalisé 43 buts et 225 points en 907 matchs de la saison régulière dans la LNH avec les Penguins de Pittsburgh, les Flames de Calgary, les Bruins et les Oilers. Il a été nommé capitaine d'Edmonton en 2013 après avoir rejoint l'équipe à titre de joueur autonome, mais l'équipe a retiré son « C » la saison dernière. Il a plutôt été nommé un de quatre capitaines adjoints avec les attaquants Taylor Hall, Jordan Eberle et Ryan Nugent-Hopkins.

Quand les Oilers, qui ont terminé au septième rang dans la section Pacifique (31-43-8) la saison dernière, commençaient à déployer de plus jeunes joueurs, Ference a compris que le sort en était jeté.

« Je ne jouais pas et je suis arrivé au camp en bonne santé. Le message était assez clair, a affirmé Ference. Nous avons voyagé à Boston (en mi-décembre) et je n'ai pas eu l'occasion d'y jouer. Si j'allais jouer quelque part... c'était dur à avaler. »

Ference a appuyé la candidature du joueur de centre de deuxième année Connor McDavid, le choix no 1 du repêchage 2015 de la LNH, pour devenir le prochain capitaine des Oilers.

« Absolument, a dit Ference. Sans aucun doute.

« Il est si mûr et il est qui il est. Il ne fait pas semblant. Il est un travailleur ultra-compétitif. C'est vrai. Il ne bluffe pas. Peu importe l'âge d'un joueur, si tu possèdes ces caractéristiques, tu es prêt à 100 pour cent.

« Ça représentera également un nouveau départ pour la culture dans le vestiaire. Ça va l'aider énormément. C'est sa culture. »

En voir plus