Skip to main content

Evgeni Malkin et Sidney Crosby font encore la paire avec les Penguins

Les centres de Pittsburgh ont amassé un total de 55 points en séries éliminatoires et remportent un troisième championnat ensemble

par Tim Campbell @TimNHL / Journaliste NHL.com

NASHVILLE - Le centre des Penguins de Pittsburgh Evgeni Malkin, le meilleur pointeur des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2017, pensait d'abord à célébrer cette troisième conquête de la Coupe, plutôt qu'à en expliquer le contexte historique. Il faut dire que les Penguins venaient tout juste de signer une victoire de 2-0 dans le match no 6 contre les Predators de Nashville dimanche.

Malkin trône au sommet des pointeurs en séries avec 28 points (10 buts, 18 passes) en 25 matchs, un de plus que le capitaine des Penguins Sidney Crosby (8 buts, 19 passes). Un monstre à deux têtes dont tout le monde parle dans la LNH.

« C'est dur à dire, » a répondu Malkin, quand on lui a demandé où se classait le duo qu'il forme avec Crosby à l'échelle de la ligue. « Excellente organisation, excellente équipe, excellents joueurs. Je ne pense pas à ça, parce que je pense qu'on va jouer ensemble encore longtemps, et peut-être gagner.

« Peut-être que quand nous serons à la retraite, nous penserons à ça. Mais pour le moment, on est encore jeunes et affamés, et bien sûr, nous en voulons plus. »

Crosby a mis la main sur le trophée Conn Smythe, remis au joueur le plus utile des séries, pour une deuxième saison consécutive. Avec sa production, Malkin s'est sûrement retrouvé au cœur des discussions.

Au cours des séries de cette année, il est devenu le 29e joueur de l'histoire de la LNH à atteindre le plateau des 150 points, un exploit réalisé grâce aux trois mentions d'aide récoltées face aux Sénateurs d'Ottawa dans le match no 5 de la finale de l'Association de l'Est.

En séries, Malkin a accumulé 157 points (58 buts, 99 passes) en 149 matchs.

L'athlète de 30 ans originaire de Magnitogorsk en Russie a mentionné que cette dernière conquête de la Coupe prouve à quel point il est difficile de remporter les grands honneurs.

« C'est tellement difficile, a lancé Malkin. Il y a toujours de nouveaux joueurs, de nouvelles équipes, comme Edmonton, Toronto. La ligue est incroyable. Chaque équipe a une chance d'aller jusqu'au bout.

Nous comprenons à quel point c'est difficile chaque année. Si vous vous rendez en Finale, c'est peut-être votre dernière chance de gagner, et il faut jouer chaque match à 100 pour cent. »

Il a ajouté que le sprint des séries de cette année, les 25 rencontres disputées par les Penguins, avait été rempli de grands défis. Les champions ont éliminé les Blue Jackets de Columbus en cinq matchs, les Capitals de Washington en sept matchs et les Sénateurs d'Ottawa à nouveau en sept, avant d'affronter six fois les Predators en Finale de la Coupe Stanley.

« Les séries ont été longues, a admis Malkin. Nous avons joué deux prolongations contre Ottawa, puis nous avons marqué un but incroyable. Nous avons aussi affronté Washington lors d'un match no 7. Nous sommes fatigués, croyez-moi, mais le sentiment est indescriptible. Nous vivons beaucoup d'émotions.

« Demain, nous allons nous réveiller, et ce sera une nouvelle journée, une journée exceptionnelle. Et nos familles sont ici, et ce sera un superbe été, c'est sûr. »

En voir plus