Skip to main content

Eric Staal se sent mieux après sa commotion cérébrale

Le centre du Wild s'estime « chanceux » quelques jours après avoir été contraint de quitter le match no 5 de sa série de première ronde de l'Association de l'Ouest

par Jessi Pierce / Correspondante LNH.com

ST. PAUL, Minnesota - Le centre du Wild du Minnesota Eric Staal se remet d'une commotion cérébrale subie dans le match no 5 de la série de première ronde de l'Association de l'Ouest contre les Blues de St. Louis samedi dernier.

« Mon état s'est amélioré graduellement chaque jour depuis l'incident, a indiqué Staal mardi. Je ne suis pas encore remis, mais je me sens très bien. J'ai beaucoup dormi, mais je me sens mieux chaque jour, alors c'est une bonne sensation. »

Staal, âgé de 32 ans, s'est blessé en deuxième période lorsqu'il a trébuché sur le patin du gardien des Blues Jake Allen à la suite d'un contact avec le défenseur Carl Gunnarsson alors qu'il se dirigeait au filet. Il a perdu l'équilibre et a foncé tête première dans la rampe. Il est resté allongé pendant quelques minutes avant de retraiter au vestiaire avec l'aide de ses coéquipiers et des soigneurs. Il a été conduit à l'hôpital avant d'obtenir son congé un peu plus tard. 

« Je n'ai pas vraiment pu me protéger, a expliqué Staal. Lorsque ça vous arrive, tout va très vite et tout le monde se précipite sur la glace pour vous poser une multitude de questions, et vous tentez simplement de saisir tout ce qui se passe et de répondre aux questions le plus honnêtement possible en fonction des sensations du moment.

« Je crois que j'ai fait un peu peur à mon épouse. Elle est venue me voir immédiatement après l'incident, et je me suis en quelque sorte excusé, car ce ne devait pas être agréable à regarder. Elle a regardé énormément de matchs de hockey au fil du temps, et je suis persuadé que lorsque vous voyez votre mari dans cet état, ça doit vous ébranler. Mais elle a été à mes côtés à partir de ce moment tout au long du processus à l'hôpital, alors nous avons vraiment été chanceux. »

Le Wild a perdu 4-3 en prolongation et a été éliminé des séries éliminatoires de la Coupe Stanley. Staal a récolté une mention d'aide dans cette série et 65 points (28 buts, 37 passes) en 82 matchs à sa première saison avec le Wild. 

« Je suis néanmoins très déçu, a affirmé Staal. Sur le plan personnel, j'aurais préféré m'améliorer tout au long de la série. Nous avions besoin d'offensive, nous avions besoin de buts. J'ai été un joueur important dans cet aspect du jeu pour notre équipe cette année, et je n'ai pas livré la marchandise… J'ai le sentiment d'avoir créé des chances de marquer tout au long de la série, mais pour une raison ou pour une autre, les rondelles ne se sont pas retrouvées au fond du filet comme ce fut le cas durant la saison. Je suis donc déçu de bien des manières par rapport à la manière dont les choses se sont terminées. »

L'attaquant du Wild Mikael Granlund a disputé la série avec une fracture à la main subie en bloquant un lancer dans le match no 1. Le directeur général Chuck Fletcher a indiqué que sa période de récupération serait de quatre à six semaines.

« Cette blessure va guérir d'elle-même, a déclaré Granlund. Nous en étions à un moment de la saison où je me suis dit que j'allais jouer malgré cela. Je pouvais jouer malgré ma blessure. Je n'avais pas de problème, c'était simplement un peu douloureux. Tout le monde joue malgré un petit quelque chose. Cela fait simplement partie du jeu. Je ne veux pas me donner des excuses. » 

Granlund, âgé de 25 ans, a récolté deux passes et a mené les attaquants du Wild au chapitre du temps d'utilisation moyen avec 20:32 malgré sa blessure. Il a récolté 69 points (26 buts, 43 passes), un sommet pour lui en carrière dans la LNH, en saison régulière. Il pourra devenir joueur autonome avec compensation le 1er juillet.

En voir plus