Skip to main content

Équipe Russie passera probablement par une cure de rajeunissement

Panarin, Kucherov et Kuznetsov devraient se greffer à Ovechkin et Malkin à la Coupe du monde

par Vassili Ossipov / Correspondant LNH.com

Aux Jeux olympiques de 2014 à Sotchi, la Russie a été éliminée avant la ronde des médailles, s'inclinant 3-1 devant la Finlande en quarts de finale. Les Russes avaient davantage l'air d'un assemblage d'individus que d'un groupe solidaire, et les grands espoirs qui avaient été fondés en eux en tant qu'équipe hôte ont été déçus. Leur élimination hâtive a amené toutes les personnes impliquées dans le programme à faire un examen de conscience.

À la Coupe du monde de hockey 2016 qui aura lieu à Toronto en septembre, Alex Ovechkin, Evgeni Malkin, Vladimir Tarasenko et d'autres chercheront à se racheter.

 

Le noyau de l'équipe de Sotchi devrait être de retour à la Coupe du monde. Artemi Panarin, Nikita Kucherov et Evgeny Kuznetsov, des attaquants plus jeunes qui ont gagné en maturité et sont devenus des joueurs dominants, pourraient quant à eux fournir un peu de sang neuf.

Équipe Russie devrait aligner une formation solide et travaillante, qui affiche une belle profondeur et devrait se comparer avantageusement aux autres équipes de premier plan. Elle aura donc des chances légitimes de remporter le tournoi.

Voici l'allure que pourrait prendre la formation d'Équipe Russie à Toronto (en ordre alphabétique par position) :

ATTAQUANTS

Artem Anisimov, Blackhawks de Chicago, C - Un solide joueur de centre qui excelle dans les deux sens de la patinoire, et qui donnera de la profondeur à Équipe Russie au centre. Anisimov est quelque peu susceptible aux blessures. Quand il est en santé, il peut être utile des deux côtés de la patinoire; il s'est énormément amélioré en défensive. L'athlète de 27 ans originaire de Yaroslavl est fiable, il affiche une belle discipline et il a beaucoup d'expérience à l'échelle internationale, ayant participé deux fois au Championnat mondial junior de la FIHG, trois fois au Championnat du monde de la FIHG ainsi qu'aux Jeux olympiques de 2014 à Sotchi.

Pavel Datsyuk, Red Wings de Detroit, C - Âgé de 37 ans, celui qui a peut-être les meilleures mains dans le hockey depuis une décennie a dû composer avec les blessures ces dernières années, mais il continue d'être un magicien dans sa façon de manier la rondelle tout en ayant un instinct défensif remarquable. S'il est en santé, il sera une des principales armes de la puissante attaque russe.

Evgeny Kuznetsov, Capitals de Washington, C - L'athlète de 23 ans s'est énormément amélioré cette saison et il peut être tout simplement éblouissant par moments en tant que manieur de rondelle et fabricant de jeux. Doté d'un dynamique ensemble d'habiletés, il aidera à faire d'Équipe Russie une équipe dangereuse à l'attaque. Il représente peut-être la clé qui pourrait permettre à Ovechkin, son coéquipier chez les Capitals, d'exceller sur la scène internationale.

Evgeni Malkin, Penguins de Pittsburgh, C - Il a été ennuyé par les blessures ces dernières saisons, mais Malkin continue d'être considéré comme un des meilleurs joueurs de la LNH en raison de la combinaison d'atouts qu'il offre - sa taille intimidante (six pieds trois pouces, 195 livres), ses étincelantes habiletés en tant que manieur de rondelle et sa vision du jeu hors du commun. Âgé de 29 ans, il sera sans aucun doute un des chefs de file d'Équipe Russie à Toronto.

Ilya Kovalchuk, SKA Saint-Pétersbourg (KHL), AG - Kovalchuk est un pur franc-tireur qui peut exploser à tout moment. Rare mélange de talent, de vitesse et de force physique, cet athlète de 32 ans a représenté la Russie aux Jeux olympiques à trois reprises, notamment lorsque ce pays a décroché la médaille de bronze en 2002; il a par ailleurs participé au Championnat du monde neuf fois, au Championnat mondial junior ainsi qu'à la Coupe du monde 2004. Il cherchera à avoir un impact important sur les succès de l'équipe et à effacer les mauvais souvenirs des Jeux de 2010 à Vancouver et ceux de 2014 à Sotchi.

Nikolay Kulemin, Islanders de New York, AG - Un attaquant solide et polyvalent qui aime mettre l'accent sur la défensive, Kulemin, 29 ans, est un patineur très mobile qui a un excellent sens de l'anticipation. Il affiche un bon sens des responsabilités dans ses prises de décision avec la rondelle, affiche beaucoup d'énergie dans les coins et a de très bonnes habitudes de travail. On lui confiera des responsabilités importantes en défensive contre les meilleurs joueurs adverses.

Alex Ovechkin, Capitals de Washington, AG - Un des joueurs les plus dominants de la LNH au cours de la dernière décennie et nouveau membre du club des marqueurs de 500 buts, Ovechkin n'a pas connu beaucoup de succès sur la scène internationale. Le capitaine des Capitals et le meilleur buteur russe dans l'histoire de la LNH aura bien des choses à prouver au mois de septembre. Il reviendra à l'entraîneur d'Équipe Russie Oleg Znarok de déterminer qui seront les compagnons de trio les plus susceptibles de l'amener à produire.

Artemi Panarin, Blackhawks de Chicago, AG - Le joueur recrue s'est ajusté au style de la LNH plus rapidement que prévu et il est devenu une menace importante à l'attaque. Ses qualités de passeur et de manieur de rondelle ainsi que sa vision du jeu sont phénoménales. Il est le favori pour remporter le trophée Calder remis à la recrue de l'année dans la LNH.

Nikita Kucherov, Lightning de Tampa Bay, AD - L'ailier de 22 ans originaire de Moscou est une véritable dynamo alors qu'il est doté d'une bonne vitesse, de belles habiletés et d'un bon sens du hockey. La progression affichée par Kucherov au cours de la dernière année a été remarquable. Il est vite devenu un des six meilleurs attaquants du Lightning, et un joueur auquel on se fie dans les moments cruciaux.

Valeri Nichushkin, Stars de Dallas, AD - Doté d'un bon physique (six pieds quatre pouces, 210 livres) et de bonnes habiletés, Nichushkin, 20 ans, se fait comparer à Ovechkin et Malkin. C'est un excellent patineur qui est rapide, a un tir dangereux et a de belles qualités de fabricant de jeux. Il a pris part à seulement huit matchs en 2014-15 parce qu'il a dû subir une opération à la hanche, mais il commence à retrouver sa touche et il a le potentiel pour jouer au sein d'un des deux premiers trios.

Alexander Radulov, CSKA Moscou (KHL), AD - Quand on parle des hockeyeurs professionnels qui jouent ailleurs que dans la LNH, Radulov, 29 ans, est un des meilleurs. C'est un vétéran de la scène internationale depuis les rangs juniors, alors qu'il a remporté une médaille d'argent au Championnat mondial junior en 2005 et 2006. Son style robuste et explosif, combiné à sa vitesse et ses talents de marqueur, font de lui un joueur que ses opposants devront craindre.

Vladimir Tarasenko, Blues de St. Louis Blues, AD - Tarasenko a un tir incroyable qu'il décoche très rapidement et avec beaucoup de précision. Depuis qu'il a signé un contrat de huit ans avec les Blues en juin, il n'a pas succombé à la pression de produire et il continue de bien faire. Tarasenko, 24 ans, pourrait se révéler comme étant un des meilleurs joueurs de la Coupe du monde.

DÉFENSEURS

Anton Belov, SKA Saint-Pétersbourg (KHL) - L'ancien défenseur des Oilers d'Edmonton permettra à l'équipe de miser sur sa taille (six pieds quatre pouces, 218 livres) et sa robustesse. Considéré comme un des meilleurs défenseurs à ne pas jouer dans la LNH, il est en mesure de freiner les meilleurs attaquants adverses et il peut donner à Équipe Russie de la profondeur en désavantage numérique. La saison dernière, il a aidé son équipe à remporter la Coupe Gagarine, remise aux champions de la KHL, pour la première fois.

Alexei Emelin, Canadiens de Montréal - Emelin est reconnu pour son style robuste, qui pourrait certes s'avérer utile à Équipe Russie. Il a fait sa place au sein de la brigade défensive des Canadiens, ayant souvent joué par le passé avec son compatriote Andrei Markov. L'athlète de 29 ans est susceptible aux blessures parce qu'il sacrifie beaucoup son corps pour effectuer des mises en échec et bloquer des tirs. S'il reste en santé, il sera un atout utile.

Dmitry Kulikov, Panthers de la Floride - La principale qualité de Kulikov, 25 ans, est son puissant tir. C'est aussi un patineur doué qui est très mobile. Il aime s'impliquer à l'attaque. Il apportera profondeur et talent à la ligne bleue russe.

Alexey Marchenko, Red Wings de Detroit - Marchenko est enfin en voie de devenir un défenseur à temps plein chez les Red Wings après avoir dû composer avec de graves blessures et avoir affiché beaucoup de patience lorsqu'il a été ballotté entre la LNH et la Ligue américaine de hockey. Il joue avec confiance, est capable de faire une excellente première passe pour sortir de sa zone et parvient régulièrement à trouver les couloirs pour bloquer des tirs.

Andrei Markov, Canadiens de Montréal - Un des adjoints au capitaine chez les Canadiens, Markov sera un élément-clé du jeu de puissance d'Équipe Russie; il prend souvent en charge les responsabilités de fabricant de jeux en avantage numérique. Il a fait fi de plusieurs blessures au genou et, à l'âge de 37 ans, il continue d'être un des deux meilleurs défenseurs du club montréalais.

Nikita Nesterov, Lightning de Tampa Bay - Très bon pour faire circuler la rondelle, Nesterov, 22 ans, a un très bon sens du hockey et il peut soutenir l'attaque. Il peut aussi être utile en avantage numérique et fournir une présence combative et robuste à l'arrière. Sa principale carence à ce stade-ci de sa carrière est son manque de constance, mais cela devrait se corriger à mesure qu'il gagne en expérience.

Dmitry Orlov, Capitals de Washington - Mobile et combatif, Orlov est habile dans tous les aspects du jeu. Il peut produire à l'attaque et également afficher de la robustesse. Il n'hésite pas à effectuer des mises en échec au milieu de la patinoire. Orlov est capable de jouer un rôle-clé avec Équipe Russie.

GARDIENS

Sergei Bobrovsky, Blue Jackets de Columbus - Seul Russe à avoir remporté le trophée Vézina, Bobrovsky, 27 ans, a gagné sa place à titre de gardien no 1 au pays. Des blessures lui ont rendu la vie difficile cette saison, mais il est reconnu comme un gardien qui est capable de vite retrouver la forme. Il y a des chances que Bobrovsky soit de retour au sommet de son art d'ici le début du tournoi.

Semyon Varlamov, Avalanche du Colorado - Après avoir connu une excellente saison 2013-14, alors qu'il avait établi un record d'équipe de l'Avalanche pour le nombre de victoires (41), Varlamov, 27 ans, a connu des difficultés par moments la saison dernière, et le Colorado a raté les séries éliminatoires de la Coupe Stanley. Il a toutefois rebondi et connaît présentement une bonne campagne, alors qu'il tente d'aider l'Avalanche à rester au plus fort de la course pour une place en séries.

Andrei Vasilevskiy, Lightning de Tampa Bay - Considéré comme le plus talentueux des jeunes gardiens de la Russie, l'athlète de 21 ans a disputé sa part de matchs importants à l'échelle internationale, surtout au Championnat mondial junior. Cette saison, Vasilevskiy a été solide dans le rôle de réserviste de Ben Bishop. Il sera le gardien no 3 à Toronto, où il vivra une expérience utile pour son développement.

 

En voir plus