Skip to main content

Equipe Canada jr: la compétition se corse entre les gardiens à Regina

LNH.com @NHL

REGINA - Les dirigeants d'Equipe Canada junior étaient bien d'accord quant au choix des quatre meilleurs gardiens de 19 ans et moins au Canada, mais une grosse décision est à l'horizon pour ce qui est de réduire ce nombre à deux.

Jake Allen, Matt Hackett, Martin Jones et Olivier Roy se livrent une lutte serrée pour faire partie de l'équipe en vue du championnat mondial de hockey junior à Regina et Saskatoon, du 26 décembre au 5 janvier.

Allen, du Junior de Montréal, a une longueur d'avance car il a plus d'expérience au niveaux national et international, mais les trois autres ne peuvent pas écartés du revers de la main.

"Ils ont montré de la constance tout au long de l'année, et dans un tournoi limité dans le temps comme ça, c'est crucial d'être constant, a dit Ron Tugnutt. Ces gars-là vont lutter jusqu'à la toute fin."

Roy, des Screaming Eagles du Cap-Breton, est le roi de la fusillade. Jones des Hitmen de Calgary, qui mesure six pieds quatre, a la plus longue portée. Et Hackett, des Whalers de Plymouth, a les meilleures statistiques en saison régulière.

"Nous sommes dans une bonne situation, a dit Tugnutt. Nous avons des instructeurs du Québec, de l'Ontario et de l'Ouest, et nous avons eu beaucoup d'occasions de voir ces gardiens à l'oeuvre pendant la saison. Moi même, je les évalue depuis un mois et demi."

Ces quatre individus ont été choisis comme étant les meilleurs, au terme de la dernière saison, et ils ont été les seuls gardiens invités au camp d'entraînement estival. On a surveillé d'autres gardiens depuis ce temps, en particulier lors de la visite de l'équipe russe, mais aucun n'a pu changer la composition du quatuor qui lutte pour les poste au Brandt Centre, cette semaine.

Une note intéressante est que chaque région principale du Canada est représentée. Allen est de Fredericton, Roy est du Bas-Saint-Laurent, Hackett de London et Jones de North Vancouver.

Il serait surprenant qu'Allen ne se taille pas une place. L'espoir des Blues de St. Louis a remporté l'or au championnat mondial des moins de 18 ans en Russie, en 2008, étant même nommé le joueur par excellence du tournoi.

Il est le seul des quatre à avoir été invité au camp de l'an dernier de l'équipe junior, et il était venu prêt d'être retenu sur l'équipe.

"Je me sens un peu plus prêt cette fois-ci, a dit Allen. Le camp ne dure pas longtemps. Vous n'avez pas le temps de faire des erreurs, alors il faut toujours être alerte sur la patinoire."

Roy est le plus jeune du lot, à 18 ans, et aussi le plus petit, à cinq pieds 11. La saison dernière, il a stoppé 14 tirs en autant d'occasions en fusillade, en saison régulière.

"Mon sentiment est qu'Olivier est peut-être celui qui se bat le plus ardemment, a dit Tugnutt. Il n'a pas un style traditionnel, mais sa volonté de vaincre hausse son niveau de jeu."

Hackett est le neveu de l'ancien gardien de la LNH Jeff Hackett, qui l'aide à s'entraîner pendant la saison morte. Avec Plymouth, celui qui a été repêché par le Wild du Minnesota offre un rendement de 16-11-1 avec une moyenne de 2,57 et un pourcentage d'arrêts de ,926 en 28 matches.

Au camp, les quatre ont des relations amicales, mais seulement jusqu'à un certain point. Ils savent que rendus à mercredi, lorsque les derniers joueurs seront retranchés, seulement deux d'entre eux iront à Saskatoon, où se dérouleront les matches du tournoi à la ronde.

"C'est intense, a dit Jones. Vous tentez de ne pas porter votre attention sur les autres gars. Moi, je m'occupe de mon jeu. Mais nous sommes tous ici pour une raison. Nous sommes tous de bons gardiens, et je suis sûr que ce sera une décision difficile."

En voir plus