Skip to main content

Entre les poteaux : Revirement de situation pour Braden Holtby

Notre chroniqueur Mathieu Garon explique les ajustements apportés par le gardien des Capitals par rapport à sa fin de saison

par Mathieu Garon @OuiOui_32 / Chroniqueur LNH.com

Mathieu Garon a disputé 12 saisons dans la LNH et signé 144 victoires en 341 matchs. Il a porté les couleurs des Canadiens de Montréal, des Kings de Los Angeles, des Oilers d'Edmonton, des Penguins de Pittsburgh, des Blue Jackets de Columbus et du Lightning de Tampa Bay. Il a soulevé la Coupe Stanley en 2009 avec les Penguins. Mathieu a accepté de collaborer avec l'équipe de LNH.com chaque semaine pour nous faire découvrir l'univers des gardiens de la LNH.

Lorsque l'entraîneur des Capitals de Washington Barry Trotz a décidé d'utiliser Philipp Grubauer comme gardien partant devant la cage de son équipe pour affronter les Blue Jackets de Columbus en première ronde plutôt que son gardien numéro un Braden Holtby, les opinions étaient partagées, autant dans les médias que chez les partisans. 

L'entraîneur se doit de gagner immédiatement dans les séries, et il se disait à ce moment précis que l'auxiliaire allemand inspirait davantage confiance que Holtby, méconnaissable depuis quelques semaines, lui qui a terminé la saison sur une note très négative. 

Après moins de deux parties, Trotz en a eu assez et a décidé de renvoyer son partant dans la mêlée. C'est à ce moment que le vent a tourné pour Washington. Probablement mécontent de devoir regarder les matchs du bout du banc, l'ancien gagnant du trophée Vézina n'attendait que ce moment pour reprendre les rênes. Après tout, même s'il avait eu une mauvaise fin de saison, il avait quand même réussi à se tailler une place au Match des étoiles de la LNH cette saison. 

Était-il devenu un mauvais gardien dans l'espace de quelques mois? Évidemment que non, mais pour un gardien la confiance importe énormément, et quand on se questionne ou que l'on se remet en doute, cela se répercute dans nos mouvements, nos décisions et notre positionnement. 

Voici des séquences qui nous révèlent la différence entre le Holtby du dernier droit du calendrier régulier et celui qui se retrouve devant le filet depuis le dernier mois et qui a transporté son équipe à deux victoires de la Finale de la Coupe Stanley.

Positionnement dans son demi-cercle

Un gardien qui joue profondément dans son demi-cercle expose beaucoup d'espace, notamment à l'intérieur des poteaux et plus particulièrement dans la partie supérieure. Sur cette séquence Holtby aurait eu avantage à se positionner au haut de la zone réservée aux gardiens :

Video: WSH@CHI: Anisimov creuse l'écart grâce à Kane

On remarque la différence sur ce jeu pour priver Derick Brassard d'un but en deuxième ronde, en plus de frustrer Jamie Oleksiak sur le retour :

Video: undefined

Décisions

Pour un gardien, il ne suffit parfois pas de simplement glisser pour effectuer l'arrêt, il faut aussi réagir et se repositionner. On le voit ici faire sa poussée latérale et se retrouver hors position à la suite de la feinte de son adversaire:

Video: DET@WSH: Larkin et Tatar unissent leurs efforts

Il s'agit de toute évidence d'un très beau but, mais un gardien en confiance peut réaliser des arrêts très importants comme celui-ci. Il est extrêmement difficile de demeurer en contrôle comme il l'a fait sur ce jeu et rebrousser chemin :

Video: undefined

Mouvements

Quand il doit faire face à un retour, le gardien doit préalablement essayer de se repositionner plutôt que de simplement s'étirer et se jeter a plat ventre :

Video: CAR@WSH: Ryan profite d'un retour près du filet

On voit beaucoup d'aplomb dans les mouvements du gardien lorsqu'il se sent bien. Dans la deuxième rencontre de la finale d'association, il était en très bonne position pour arrêter une deuxième rondelle grâce à un déplacement latéral plutôt que de se contenter d'étirer sa jambière droite :

Video: WSH@TBL, #2: Holtby frustre Point deux fois

Holtby a non seulement retrouvé ses repères et sa confiance, il a également su regagner la confiance de ses coéquipiers. Ces derniers savent maintenant qu'ils peuvent à nouveau miser sur un gardien qui fait la différence derrière eux, et ils semblent déterminés à vouloir faire taire leurs dénigreurs.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.