Skip to main content

Entre les poteaux : Duel entre finalistes au Vézina

Notre chroniqueur Mathieu Garon analyse le rendement des gardiens Connor Hellebuyck et Pekka Rinne

par Mathieu Garon @OuiOui_32 / Chroniqueur LNH.com

Mathieu Garon a disputé 12 saisons dans la LNH et signé 144 victoires en 341 matchs. Il a porté les couleurs des Canadiens de Montréal, des Kings de Los Angeles, des Oilers d'Edmonton, des Penguins de Pittsburgh, des Blue Jackets de Columbus et du Lightning de Tampa Bay. Il a soulevé la Coupe Stanley en 2009 avec les Penguins. Mathieu a accepté de collaborer avec l'équipe de LNH.com chaque semaine pour nous faire découvrir l'univers des gardiens de la LNH.

La série opposant les Predators de Nashville aux Jets de Winnipeg n'est jeune que de deux parties, mais il est intéressant de voir en action un candidat au trophée Vézina devant chacun des filets.

Avec deux puissances offensives qui croisent le fer, il était normal de se demander comment les hommes masqués impliqués dans ce duel allaient pouvoir tirer leur épingle du jeu.

À LIRE : Myers connait de bonnes séries après une année mouvementée | Fiala se lève pour les Predators dans le match no 2 | Hellebuyck égal à lui-même dans le match no 1

La première rencontre fut l'histoire de Connor Hellebuyck qui a tout simplement volé le match pour la formation manitobaine. En accordant seulement un but et effectuant 47 arrêts, il a totalement éclipsé Pekka Rinne.

Pour ce qui est du deuxième match, aucun des gardiens n'a su faire la différence.

La ligne est mince entre une bonne performance et une performance ordinaire, mais on peut parfois, en analysant le jeu des gardiens, voir la différence entre une bonne soirée et une moins bonne.

Hellebuyck

Voici une séquence de Connor Hellebuyck lors du premier affrontement alors qu'il semblait intraitable, suivie d'un jeu similaire le match suivant alors qu'il semblait moins en contrôle :

Video: WPG@NSH, #1: Hellebuyck capte le tir de Josi

Avec une position au haut de son demi-cercle il couvre beaucoup d'espace avec son impressionnant gabarit.

Même si la prochaine séquence est totalement différente et que la vue du gardien des Jets est complètement voilée, il se retrouve très creux devant son filet et considérablement bas dans son papillon. Parfois lorsque l'on ne peut trouver le disque, on doit essayer d'être gros et espérer se faire frapper par la rondelle.

Video: WPG@NSH, #2: Johansen bat Hellebuyck tôt en 1re

À quelques reprises durant le second match, on a vu le jeune Américain essayer de harponner ses adversaires. Bien que ce puisse être un outil efficace à certaines occasions, comme dans la deuxième séquence ci-dessous, il est très risqué d'utiliser cette manoeuvre lorsque le tireur est un droitier s'amenant du côté droit, parce que celui-ci bénéficie d'une plus longue portée s'il décide d'aller à contresens :

Video: WPG @NSH, #2: Johansen sert une tasse de café

Video: WPG@NSH, #2: Hellebuyck repousse Arvidsson de près

Rinne

Fort d'une impressionnante saison régulière, le Finlandais n'a su faire la différence depuis le début des séries. Les Predators devront compter sur un gardien plus en contrôle s'ils espèrent retourner en Finale de la Coupe Stanley comme l'an dernier.

En donnant un but entre les jambes et surtout d'un mauvais angle comme celui-ci, on peut rapidement briser le rythme d'un match :

Video: WPG@NSH, #2: Byfuglien profite d'une mince ouverture

À plusieurs reprises, on a vu Rinne être en difficulté après avoir donné un retour. Il perd l'équilibre, tombe sur son derrière et devient ainsi vulnérable dans la partie supérieure :

Video: WPG@NSH, #1: Stastny enfonce un retour devant le but

En première ronde contre l'Avalanche, il a eu de bons et de moins bons moments. Dans le match au cours duquel il a été remplacé par son adjoint, il a souvent semblé être en déséquilibre soit en tombant vers l'avant ou l'arrière comme sur ces deux vidéos :

Video: COL@NSH, #1: Comeau bat Rinne d'une redirection

Video: NSH@COL, #3: MacKinnon marque son deuxième but

Je crois fermement que cette série sera longue et qu'elle se décidera entre les poteaux. Le gardien qui parviendra le mieux à faire honneur à son titre de finaliste au trophée Vézina transportera son équipe en troisième ronde.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.