Skip to main content

Encore de l'incertitude quant au statut de Ryan Ellis pour le match no 6

Le défenseur des Predators s'est blessé en deuxième période de la défaite encaissée contre les Penguins jeudi

par Robby Stanley / Correspondant LNH.com

NASHVILLE - Le défenseur Ryan Ellis n'a pas pris part à l'entraînement optionnel des Predators de Nashville samedi au Bridgestone Arena.

Ellis a quitté le match no 5 de la Finale de la Coupe Stanley, perdu 6-0 contre les Penguins de Pittsburgh, en deuxième période en raison d'une blessure dont la nature n'a pas été divulguée, et il n'est pas revenu au jeu par la suite. Son statut en vue du match no 6 dimanche (20 h (HE); TVA Sports, NBC, CBC, SN) est incertain.

Les Penguins mènent cette série quatre de sept 3-2.

Ellis a été un joueur d'impact pour les Predators au cours des séries de la Coupe Stanley. Lui et son partenaire Roman Josi ont été opposés au trio de Sidney Crosby pendant la majeure partie de Finale. Ellis est à égalité au troisième rang chez les Predators avec 13 points (cinq buts, huit passes) en 21 matchs.

« Il est de toute évidence un élément important de notre défensive, a noté Josi. Il a été incroyable tout au long de la saison. Il a été excellent en séries. […] Son sens du jeu est très bon. Il effectue les bons jeux, il prend toujours les bonnes décisions et il est un bon leader de notre équipe. »

Le défenseur Matt Irwin a vu son rôle augmenter lorsqu'Ellis a quitté le match no 5, et il a fait partie du premier quatuor de défenseurs de Nashville quand P.K. Subban, Roman Josi ou Ellis ont été blessés au cours de la saison régulière. Anthony Bitetto ou Brad Hunt pourraient être en uniforme si Ellis ne peut jouer.

« Nous nous préparons simplement pour un autre match, a indiqué Irwin. [Ellis se] prépare pour un autre match, nous nous préparons pour un autre match, et nous serons prêts, peu importe ce qui va se produire. »

Les Predators vont faire face à l'élimination pour la première fois des présentes séries éliminatoires, mais la plupart des joueurs se sont déjà retrouvés dans cette situation par le passé. Nashville tirait de l'arrière 3-2 contre les Ducks d'Anaheim et les Sharks de San Jose pendant les séries 2016. Les Predators ont remporté le match no 6 chaque fois. Ils ont éliminé Anaheim dans le match no 7, mais ont baissé pavillon contre San Jose. 

« Le désespoir permet habituellement de remporter des matchs, a déclaré l'attaquant Colin Wilson. Je crois que nous formons une équipe désespérée. Ils le sont également, alors ce sera un match intéressant. Nous nous sommes déjà retrouvés dans cette situation auparavant, l'an dernier, avec un groupe relativement identique, alors ce n'est rien de nouveau pour nous. » 

La confiance des Predators n'a pas été ébranlée par la défaite à sens unique encaissée dans le match no 5. Les joueurs croient que s'ils adoptent le même style qui les a menés jusque-là, ils vont pouvoir venir de l'arrière et remporter la série.

« Je sais que nos joueurs ne demeurent pas les bras croisés à se demander comment ils vont s'y prendre pour l'emporter, a indiqué l'entraîneur Peter Laviolette. « Nous formons un groupe extrêmement confiant, et nous avons connu beaucoup de succès, surtout en fin de saison et en séries. Nous avons trouvé une certaine manière de jouer et une certaine identité, et lorsque nous respectons ce style de jeu et cette identité, nous signons habituellement la victoire.

« Vous pouvez regarder tous les duels de cette série, il n'y a qu'un match sur les cinq que nous n'avons pas aimé, et c'est le match no 5. Je dirais même plus que lorsque nous disputons un match qui ne respecte pas nos attentes, nos joueurs rebondissent habituellement avec un effort dont ils peuvent être fiers. Je m'attends donc à ce que les gars offrent une solide performance [dans le match no 6]. »

En voir plus