Skip to main content

En Phillip Danault, les Canadiens acquièrent un jeune joueur qui a du cœur

Les partisans ne doivent pas entretenir d'attentes démesurées à son endroit

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

Marc Bergevin a tenu mordicus à ce que Phillip Danault soit inclus dans la transaction envoyant Dale Weise et Tomas Fleischmann aux Blackhawks de Chicago.

Le directeur général des Canadiens de Montréal a eu raison d'insister parce qu'au final, on peut qualifier l'échange de bon coup pour lui.

 

Bergevin connaît fort bien Danault parce qu'il faisait partie de l'organisation des Blackhawks quand le jeune Québécois a été le premier choix de l'équipe au repêchage 2011 de la LNH (26e au total).

Les Blackhawks ont certainement dû se résoudre à laisser aller Danault à contrecœur parce qu'ils l'appréciaient énormément.

C'est en tout cas ce que le directeur général Stan Bowman lui a dit de vive voix, en lui annonçant son départ vendredi soir.

L'ancienne grande vedette des Blackhawks Denis Savard, qui s'acquitte de tâches d'ambassadeur pour l'équipe, ne ratait jamais une occasion de louanger les qualités du « p'tit Danault ».

Le patineur natif de Victoriaville s'attire les éloges en raison de son attitude et de ses habitudes de travail exemplaires. Il met du cœur à l'ouvrage dans tout ce qu'il fait. Il avait saisi sa chance chez les champions de la Coupe Stanley cette saison, à la suite de la perte du joueur de centre Marcus Kruger avant les Fêtes.

Cela dit, les partisans des Canadiens ne doivent pas croire que Danault, qui vient de célébrer son 23e anniversaire de naissance, va s'amener en sauveur.

L'attaquant se spécialise particulièrement dans des missions en défense, avec une touche à l'attaque. Il sait déjà que son principal défi, comme Québécois porte-couleurs des Canadiens, sera de gérer les attentes à son endroit.

Danault a été très ébranlé de quitter les Blackhawks. C'est compréhensible : il se voyait gagner la Coupe Stanley avec eux.

La saison dernière, il a été un témoin privilégié de la conquête des Blackhawks en étant dans l'entourage de l'équipe à titre de membres du groupe des réservistes.

Il a pris part aux célébrations et au défilé des champions, les Blackhawks le voyaient lutter pour l'obtention d'un poste à l'automne. Les plans de Danault ont été chamboulés en raison d'une opération à une hanche. Mais la blessure de Kruger lui a ouvert la porte et il a bien répondu à l'appel.

En 30 matchs, il a réussi un but, en plus d'amasser quatre passes et de présenter un différentiel de moins-3 en défense.

L'entraîneur Michel Therrien l'a dit voué à un bel avenir, mais comme avec tous les jeunes joueurs la patience est de mise.

Mais une chose est assurée avec Danault, on ne pourra jamais le blâmer pour un manque d'effort.

 

En voir plus