Skip to main content

En cinq points: Sharks vs Avalanche, match no 4

San Jose a la chance de prendre les devants 3-1 dans la série; le Colorado doit mieux gérer la rondelle

par Nicholas J. Cotsonika @cotsonika / Chroniqueur NHL.com

SHARKS vs AVALANCHE
22 h (HE); NBCSN, CBC, SN, TVAS
San Jose mène la série quatre de sept 2-1

 

Les Sharks de San Jose vont tenter de prendre une avance de 3-1 dans leur série de deuxième ronde de l'Association de l'Ouest contre l'Avalanche du Colorado alors que le match no 4 aura lieu au Pepsi Center jeudi.

À LIRE AUSSI: MacKinnon utilise les conseils de Crosby pour poursuivre sur sa lancéeNyquist a vécu une semaine tumultueuse chez les Sharks

Les équipes qui détiennent une avance de 3-1 dans une série quatre de sept des séries éliminatoires de la Coupe Stanley ont emporté cette série 90,5 pour cent du temps (277-29).

Les Sharks montrent un dossier de 10-1 dans les séries où ils ont pris les devants 3-1. L'Avalanche n'a jamais gagné une série au cours des quatre occasions où elle a tiré de l'arrière 3-1.

Voici les cinq éléments à surveiller en vue du match no 4:


1. Contrer la contre-attaque


Les Sharks n'ont pas accordé beaucoup de chances sur des contre-attaques dans leur gain de 4-2 dans le match no 3. Il y a toutefois une importante exception, un but de la part du centre de l'Avalanche Nathan MacKinnon à la suite d'une longue passe du défenseur des Sharks Brent Burns interceptée en zone neutre.

Video: SJS@COL, Gm3: MacKinnon décoche un tir exceptionnel

Non seulement les Sharks veulent-ils empêcher les joueurs de l'Avalanche d'utiliser leur vitesse, ils veulent aussi les forcer à commettre des erreurs. 


2. Gérer la rondelle
 

Lorsque les Sharks ont embouteillé la zone neutre dans le match no 3, l'Avalanche n'a pas bien répondu au cours des deux premières périodes. L'entraîneur Jared Bednar n'a pas mâché ses mots quand il a décrit la manière dont son équipe a géré la rondelle.

« C'était mauvais, a affirmé Bednar. Notre exécution était mauvaise, et notre soutien au porteur du disque était mauvais. Nous n'avons simplement pas pris les bonnes décisions avec la rondelle en zone neutre. »

L'Avalanche a fait du bien meilleur travail afin de composer avec ce qui leur était offert à partir de la troisième période.

« Nous ne pouvons pas nous fier uniquement à notre contre-attaque, a souligné l'attaquant Alexander Kerfoot. Ils font de l'excellent travail pour placer un joueur près de la rondelle afin de limiter nos chances de marquer. Nous ne pouvons pas être trop têtus avec le disque. Nous devons l'envoyer en fond de territoire. »


3. Échec-avant


Les Sharks misent sur Burns, Erik Karlsson et Marc-Édouard Vlasic à la ligne bleue. L'Avalanche compte sur Tyson Barrie, Samuel Girard et Cale Makar.

« Nous devons appliquer de l'échec-avant sur ces défenseurs et les forcer à passer du temps dans leur zone, a noté l'attaquant des Sharks Logan Couture. Je suis persuadé que si vous allez dans leur vestiaire, ils vont vous donner la même réponse. »

En effet.

« Si vous forcez Burns ou Karlsson à se retourner afin de récupérer des rondelles, ça devient plus difficile pour eux de soutenir l'attaque et de générer de l'offensive, a analysé Kerfoot. En troisième période [du match no 3], ils semblaient un peu fatigués. Ils se contentaient de rejeter le disque en zone neutre. »


4. Mettre Makar au défi


Makar a fait étalage de son talent en séries et a amassé quatre points (un but, trois passes) en six matchs. Il demeure toutefois un jeune joueur de 20 ans qui mesure 5 pieds 11 pouces et qui pèse 187 livres, et qui fait le saut en séries éliminatoires immédiatement après avoir terminé sa carrière universitaire.

Il a encore beaucoup de choses à apprendre contre une équipe comme les Sharks, composée de vétérans qui peuvent être difficiles à contenir physiquement.

Video: SJS@COL, #3: Couture ouvre la marque du revers

« Il a été sur la glace pour quelques buts qui ont été le résultat de batailles devant le filet, a souligné Bednar. Il tente encore de comprendre ce qu'il peut faire sans être pénalisé devant le filet lorsqu'il doit se défendre. Nous tentons de lui donner le plus de conseils possible, car vous pouvez vous en tirer avec bien des choses à ce moment-ci de l'année. »


5. Garder la pédale au plancher


Il s'agit d'un match qui est plus important que cela pourrait le sembler pour les Sharks, dans l'optique où ils tentent de remporter quatre rondes.

Ils ont survécu à un match no 7 dans leur série de premier tour contre les Golden Knights de Vegas, et ils sont amochés. Ils ont maintenant la chance de mettre la table à une série assez courte qui pourrait se terminer devant leurs partisans dans le match no 5 samedi.

Une série de courte durée leur serait d'une grande aide. L'attaquant Joe Pavelski, leur capitaine, n'a pas joué depuis qu'il s'est blessé dans le match no 7 contre Vegas, mais il vient de recommencer à patiner en solitaire.

« Ce sont des matchs que j'appelle les matchs carrefours, où vous pouvez vraiment prendre le contrôle de la série si vous pouvez maintenir le rythme et ne pas lever le pied de sur l'accélérateur, a imagé l'entraîneur des Sharks Peter DeBoer. Ce sera à nous de le faire. »

Formation prévue des Sharks
Timo Meier -- Logan Couture - Gustav Nyquist 
Evander Kane -- Tomas Hertl -- Lukas Radil
Marcus Sorensen -- Joe Thornton -- Kevin Labanc
Michael Haley -- Barclay Goodrow -- Melker Karlsson

Marc-Édouard Vlasic -- Brent Burns
Brenden Dillon -- Erik Karlsson
Joakim Ryan -- Justin Braun

Martin Jones
Aaron Dell

Retranchés: Dylan Gambrell, Tim Heed, Radim Simek, Antti Suomela.
Blessés: Joe Pavelski (non divulgué), Joonas Donskoi (non divulgué)

Formation prévue de l'Avalanche
Gabriel Landeskog -- Nathan MacKinnon - Alexander Kerfoot
Colin Wilson -- Carl Soderberg - Mikko Rantanen
Matt Calvert -- J.T. Compher -- Matt Nieto
Gabriel Bourque -- Tyson Jost -- Derick Brassard

Samuel Girard -- Cale Makar
Nikita Zadorov -- Tyson Barrie
Ian Cole -- Erik Johnson

Philipp Grubauer
Semyon Varlamov

Retranchés: Sven Andrighetto, Mark Barberio, Ryan Graves, Vladislav Kamenev, Patrik Nemeth
Blessés: Aucun

Dans le calepin

L'entraîneur des Sharks Peter DeBoer a indiqué avoir « entendu de bonnes nouvelles, des nouvelles positives » au sujet de Pavelski, mais n'avait pas de détails à partager à son sujet, alors qu'il devait patiner à San Jose mercredi. Pavelski et Donskoi vont tous deux rater un quatrième match de suite. … Calvert devrait jouer après avoir raté le match no 3 en raison d'une blessure au haut du corps. 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.