Skip to main content

Elliott rebondit et mène les Blues à la victoire

Une discussion avec Brodeur a aidé le gardien à rebondir après avoir accordé trois buts et avoir été retiré du match no 6

par Louie Korac / Correspondant LNH.com

DALLAS - Une discussion avec le gardien comptant le plus de victoires dans l'histoire de la LNH était exactement ce dont avait besoin le gardien des Blues de St. Louis Brian Elliott avant le match no 7 de la série de deuxième ronde de l'Association de l'Ouest contre les Stars de Dallas.

Elliott a été retiré de la rencontre dans le match no 6 après avoir accordé trois buts en première période sur sept lancers. Jake Allen a disputé les deux dernières périodes dans un revers de 3-2 qui a empêché les Blues de mettre un terme à la série.

 

Elliott a cependant discuté avec le directeur général adjoint des Blues Martin Brodeur après la sixième rencontre, avant de rebondir avec une performance de 31 arrêts dans le match ultime mercredi, aidant les Blues à l'emporter 6-1 et ainsi passer en finale de l'Association de l'Ouest pour la première fois depuis 2001.

« Je lui ai simplement dit qu'il allait s'en tirer, a confié Brodeur au LNH.com. Nous voulions simplement être certains qu'il le sache. Je suis passé par là. [...] Jake [Allen] et [Elliott] faisaient du vélo stationnaire ensemble, et je suis simplement arrêt pour discuter un peu avec eux. J'ai dit [à Elliott] d'effectuer le travail dans le match no 7. Une simple conversation, rien d'important, mais j'espère que cela l'a aidé. »

Video: STL@DAL, #7: Arrêt du bout de la jambière d'Elliott

Brodeur, qui a mené les Devils du New Jersey à trois conquêtes de la Coupe Stanley, a bel et bien vécu la même chose qu'Elliott. Il a été retiré du match no 6 de la Finale de la Coupe Stanley 2003 contre les Ducks d'Anaheim, mais il a rebondi avec un gain de 3-0 dans le match ultime.

« Tout ce que ce gars-là te dit, tu t'efforces de l'absorber, a mentionné Elliott en parlant de sa conversation avec Brodeur. Ce sont des choses dont on va se souvenir jusqu'à notre mort. »

Personne à l'extérieur du vestiaire ne savait qui l'entraîneur Ken Hitchcock allait envoyer devant le filet pour le match no 7, à l'exception de ceux pour qui cette décision importait le plus : les coéquipiers d'Elliott. Aucun d'entre eux ne doutait qu'Elliott fasse oublier son rendement du match no 6.

« Je sais qu'il y a eu un peu de spéculation dans les médias concernant le gardien partant pour le match de ce soir, mais il n'y a jamais eu de doute dans notre vestiaire », a affirmé l'attaquant Troy Brouwer, qui a récolté un but et deux passes, lui qui a disputé un match no 7 dans une huitième série de suite. « Nous savions que ce filet appartient à [Elliott] en ce moment, et qu'il allait nous faire avancer à la prochaine ronde. Il nous a permis de nous trouver dans cette situation, et ç'aurait été un crime de ne pas l'envoyer dans la mêlée ce soir. »

Hitchcock a indiqué qu'il souhaitait parler à Elliott afin de s'assurer que sa concentration était toujours fixée sur les bonnes choses, mais qu'après l'avoir vu affronter des tirs sur la glace mardi, il n'avait plus besoin d'être convaincu.

« Je le savais depuis hier, quand il s'est présenté à l'aréna et qu'il a stoppé quelques tirs, a évoqué Hitchcock en parlant d'Elliott. Nous avons ensuite discuté. […] Je savais ce que nous allions obtenir de sa part aujourd'hui. C'est ce que j'avais besoin de voir. Je voulais simplement savoir comment il se sentait.

« Nous l'avons utilisé à outrance, et il a vraiment élevé son jeu d'un cran. Je voulais simplement m'assurer qu'il était reposé et prêt à jouer. Lorsqu'il a sauté sur la glace et qu'il a repoussé des rondelles [mardi], c'était le signe dont j'avais besoin, je savais déjà qu'il était prêt à jouer. »

Elliott a dû composer avec l'adversité au cours de ses cinq saisons avec les Blues. Il a été à l'écart du jeu en raison de blessures et a été contraint d'agir comme spectateurs alors que d'autres gardiens se faisaient confier le filet en séries éliminatoires. Elliott a toutefois amorcé les 14 matchs des Blues ce printemps, et il va mener l'équipe à sa première finale d'association depuis 2001.

Video: STL@DAL, #7: Elliott se dresse devant les Stars en 2e

« Ce fut un superbe effort de la part de tout le monde, a noté Elliott. Nous avons joué le type de hockey que les Blues doivent jouer sur la route. Nous avons pris les devants rapidement et nous n'avons pas vraiment regardé en arrière.

« Je n'ai évidemment pas beaucoup joué dans [le match no 6]. Je voulais simplement retourner devant le filet et recommencer à zéro. Il ne faut pas grand-chose pour retrouver la zone où vous êtes à l'aise. »

 

En voir plus