Skip to main content

Lars Eller prend un nouveau départ à Washington

L'attaquant des Capitals a hâte d'assumer un rôle plus défini après son acquisition des Canadiens

par Katie Brown / Correspondante LNH.com

ARLINGTON, Virginie -- L'attaquant Lars Eller n'a passé que quelques semaines à Washington, mais il a déjà retrouvé l'enthousiasme pour sa carrière dans la LNH..

« Ça m'inspire de nouveau », a dit Eller après être arrivé au camp d'entraînement des Capitals de Washington la semaine dernière. « Tout est nouveau. Je crois que ce changement vient au bon moment pour moi et j'ai hâte de m'y mettre. Je me sens très dynamisé. »

Eller a été acquis par les Canadiens dans une transaction avec les Canadiens de Montréal le 24 juin en retour de choix de deuxième tour au repêchage 2017 et 2018 de la LNH.

Eller a indiqué qu'il n'avait pas de rôle défini chez les Canadiens et qu'il n'était jamais vraiment à l'aise par conséquent. Il n'aura pas cette incertitude à Washington, car les Capitals ont souligné dès le début que le Danois servira à titre de centre de troisième trio.

Pour une équipe qui espère s'améliorer au centre, Eller semble être une bonne solution. Il peut bien jouer à chaque bout de la patinoire et il espère rapporter une touche offensive à un alignement qui manquait des buts de ses deux derniers trios la saison dernière.

« Je pense que les meilleures équipes de la ligue, afin de se battre pour la Coupe, il faut avoir de la profondeur au centre et dans les derniers trios, a expliqué Eller. Il faut avoir trois, peut-être quatre trios productifs. »

La production d'Eller à Montréal était parfois inconstante, peut-être en raison de son incertitude chez le Tricolore. En 79 matchs la saison dernière, Eller a amassé 26 points, tous à forces égales.

Eller est un peu soulagé de se distancier de l'examen minutieux auquel il a été soumis à Montréal, mais la pression que d'autres personnes font sur lui n'est rien par rapport à celle qu'il fait sur lui-même, a-t-il dit. Son arrivée à Washington lui permettra de voler sous le radar et de se concentrer sur son travail.

« Je sais qui je suis, je sais pourquoi je suis ici et ce que j'ai à faire, a dit Eller. Parfois à Montréal, j'étais muté beaucoup dans l'alignement. Je ne suis jamais parvenu à m'installer dans un seul poste là, je suis donc très, très heureux de m'y remettre ici. »

Les Capitals ont quelques semaines pour déterminer la composition de leur alignement avant le match d'ouverture contre les Penguins de Pittsburgh le 13 octobre. Eller a côtoyé Justin Williams et Marcus Johansson à l'entraînement et s'attend à jouer aux côtés de plusieurs coéquipiers différents pendant la présaison avant que l'équipe ne finalise l'alignement.

« Je ne le savais pas, mais il est un patineur très puissant, plus rapide que je l'aurais imaginé, a dit Williams. Il est très fort avec la rondelle, il la protège très bien. Il semble qu'il est toujours au bon endroit. Si nous jouons ensemble au début de la saison, super. Je suis sûr que nous allons côtoyer beaucoup de joueurs. »

Neuf joueurs des Capitals, ainsi que l'entraîneur-chef Barry Trotz, participaient à la Coupe du monde de hockey 2016, c'était donc un peu bizarre d'entamer le camp d'entraînement en l'absence de l'entraîneur et presque une moitié de l'alignement.

« Beaucoup de nouveaux visages, mais je ne suis nécessairement pas un homme qui doit se faire entendre dans le vestiaire, a noté Eller. C'est agréable qu'il y ait quelques Suédois dans notre équipe. J'ai joué quelques saisons en Suède, je parle suédois. Jusqu'ici, il semble y avoir un très bon groupe de gars ici. Je suis content. »

En voir plus