Skip to main content

Eller brille pour les Capitals en l'absence de Backstrom

Le Danois montre à nouveau qu'il peut assumer des responsabilités accrues en séries

par Hugues Marcil / Réviseur LNH.com

Peu importe le rôle qui lui est confié, le joueur de centre des Capitals de Washington Lars Eller ne change pas son approche et il se fait un devoir de s'impliquer pour contribuer aux succès de son équipe.

En l'absence du centre Nicklas Backstrom, qui a raté les deux derniers matchs des siens en raison d'une blessure à la main droite, Eller a de gros souliers à chausser - ceux de deuxième centre des Capitals - et force est d'admettre qu'il relève le défi avec brio.

Sans Backstrom, les Capitals ont éliminé les Penguins dans le match no 6 de la série de deuxième ronde dans l'Association de l'Est et ils ont pris les devants 1-0 dans la finale de l'Est contre le Lightning de Tampa Bay en vertu d'un gain de 4-2 vendredi. Eller a d'ailleurs trouvé le fond du filet dans le premier affrontement contre Tampa Bay.

À LIRE : Backstrom encore évalué quotidiennement chez les Capitals | Les Capitals n'ont pas perdu de temps pour faire payer le Lightning

« Quand je saute sur la glace, je veux jouer en territoire adverse, je veux marquer des buts et créer de l'offensive », a affirmé Eller, qui cumule huit points (quatre buts, quatre assistances) en 13 matchs depuis le début des séries. « Mon approche ne change pas. Je sais que je devrai jouer plus de minutes, mais toute l'équipe doit élever son jeu d'un cran. Moi ainsi que d'autres joueurs obtenons de plus grands rôles quand un gars comme Nicky est à l'écart du jeu. »

Le temps de jeu d'Eller grimpe en flèche depuis deux rencontres. Avant la blessure de Backstrom, le centre de 29 ans était le 12e joueur le plus utilisé chez les Capitals avec un temps de glace moyen de 16 :08 par match. Lors des deux dernières parties, Eller a passé en moyenne 21 :23 sur la patinoire, bon pour le quatrième rang de l'équipe, et le premier chez les attaquants.

« Il a été excellent toute l'année, a dit l'attaquant T.J. Oshie à propos d'Eller. « Il est un peu dans l'ombre de nos deux joueurs de centre élite Backstrom et Kuznetsov, mais Lars a été une partie importante des succès de l'équipe cette année. Il a l'occasion d'élever son jeu et de jouer plus souvent et il saisit sa chance. »

Naturellement, Eller est appelé à évoluer plus régulièrement en avantage numérique. Il est quatrième chez les Capitals au chapitre du temps de glace total avec l'avantage d'un homme (4 :33) depuis deux matchs, derrière Alex Ovechkin (6 :13), Evgeny Kuznetsov (5 :02) et John Carlson (4 :55), une situation qui contraste avec l'an dernier.

« J'ai passé beaucoup de temps à tenter de contenir cette unité (à l'entraînement) la saison dernière », a dit Eller en riant. « On forme une unité de cinq et je ne fais que jouer mon rôle. Voir Kuznetsov et Backstrom à l'œuvre dans les deux dernières années, ça m'a beaucoup aidé. »

Si Eller connait du succès en séries éliminatoires et reçoit la confiance de son entraîneur, ce n'est que la suite logique d'une saison lors de laquelle il a vraiment fait sa niche à Washington. Ses 38 points et ses 18 buts amassés en saison régulière constituent des sommets personnels dans la LNH.

Video: WSH@TBL, #1: Eller saute sur le retour en A.N.

On peut dire qu'il aura attendu le bon moment pour réussir sa meilleure campagne dans la Ligue. Eller aurait pu devenir joueur autonome sans compensation à la fin de la présente saison, mais le 10 février dernier, les Capitals l'ont récompensé avec un contrat de cinq ans.

« J'ai tenté de mettre ça de côté », a expliqué Eller en parlant de sa situation contractuelle en début de saison. « J'ai juste profité de cette année et essayé d'en tirer le plus de positif possible. Beaucoup de choses sont tombées en place pour moi. À ma deuxième année ici, je suis plus à l'aise avec le système et mes coéquipiers. J'ai commencé avec une longueur d'avance et j'ai obtenu un rôle accru, car nous avons perdu des joueurs pendant la saison morte. »

Mine de rien, Eller pourra commencer à se targuer d'être un joueur qui se lève en séries éliminatoires. En 2014, alors qu'il faisait partie des Canadiens de Montréal, Eller avait amassé 13 points (cinq buts, huit aides) en 17 rencontres, alors que le Tricolore s'était rendu jusqu'en finale de l'Association de l'Est contre les Rangers de New York.

« Il est très talentueux et il a beaucoup à offrir, a mentionné l'attaquant des Capitals Jay Beagle au sujet de son coéquipier. En ce moment, il joue un rôle dans lequel il doit affronter les meilleures lignes adverses et il le fait de brillante façon. Ce n'est pas une surprise pour nous. Nous savons quel genre de joueur il est. »

« J'ai assurément trouvé mon identité comme joueur, ce que j'avais peut-être perdu à certains moments à Montréal. Je joue plus de minutes, car Nicky est absent, mais je joue de la même façon. Je pense que je suis un bon joueur dans les deux sens de la patinoire. Je peux jouer en avantage numérique, écouler des pénalités, je peux jouer dans toutes sortes de situations. » 

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.