Skip to main content

Elle réalisera son rêve grâce aux Golden Knights

L'équipe a offert deux billets pour le match no 5 de la série face aux Sharks à une grande partisane

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

LAS VEGAS - Kathleen Gifford Craner a dû regarder son téléphone à plusieurs reprises pour s'assurer qu'elle n'avait pas rêvé à ce qui s'était produit la veille.

Sur son téléphone, il y avait bel et bien deux billets pour assister au match no 5 de la série entre les Golden Knights et les Sharks au T-Mobile Arena, vendredi, gracieuseté des Golden Knights.

Inutile de dire qu'elle était aux anges à l'entraînement de l'équipe, en matinée, malgré une courte nuit de sommeil.

Grande partisane de l'équipe d'expansion, elle n'a manqué aucun entraînement depuis le 22 janvier - le jour où sa nièce l'a invitée à se rendre au City National Arena pour la première fois.

« Ce jour-là, je suis tombée en amour avec le hockey », a-t-elle dit.

Depuis ce temps, elle enfile chaque matin le chandail no 89 de son joueur préféré, Alex Tuch, et arrive à l'aréna quelques heures avant le début de l'entraînement pour s'assurer d'avoir son siège : dans la première rangée, non loin du but de Marc-André Fleury.

Le hic, c'est qu'elle n'avait jamais pu s'offrir des billets pour aller voir un match.

Cela a changé quand l'équipe des communications des Golden Knights est tombée sur le gazouillis d'un collègue, qui a eu le plaisir de covoiturer en sa compagnie.

À LIRE: Carnet de bord, Pierre-Édouard Bellemare, match no 4Les Sharks sont revenus à leurs racines

Après lui avoir raconté en long et en large sa passion pour les Golden Knights et son admiration pour ce qu'avait fait l'équipe à la suite de la tragédie du 1er octobre, celle qui réside à Las Vegas depuis plusieurs années a glissé une phrase inspirante dans la conversation.

« Je ne savais pas ce qu'il me manquait avant de trouver le hockey », a-t-elle dit avant de le débarquer à son hôtel.

Il n'en fallait pas plus pour que les Golden Knights lui dénichent une paire de billets et lui permettent de réaliser un rêve, qui lui semblait inaccessible jusque-là.

« C'est phénoménal, a dit Tuch lorsqu'il a été mis au parfum de l'histoire. C'est plus que ce nous espérions en venant dans cette ville. Nous voulions faire du hockey le sport no 1, mais personne n'avait vu venir ça.

« Pour cette dame en particulier, je suis vraiment heureux qu'elle ait la chance de voir son premier match de la LNH. Ce sera quelque chose de très spécial pour elle. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.