Skip to main content

Ekman-Larsson bénéficie de l'ajout de Housley comme adjoint

« Je suis emballé de l'avoir ici », dit le défenseur à propos de membre du Temple de la renommée

par Tim Campbell @TimNHL / Journaliste NHL.com

Oliver Ekman-Larsson et les Coyotes ont un nouveau mentor pour les aider à devenir une équipe à considérer dans l'Association de l'Ouest.

Phil Housley, ancien entraîneur des Sabres de Buffalo et meilleur marqueur dans l'histoire de la LNH pour les défenseurs américains, en est à sa première saison comme adjoint en Arizona et il travaille de près avec la brigade défensive des Coyotes.

« Je suis très heureux de l'avoir ici et d'avoir la chance de travailler avec lui, a mentionné Ekman-Larsson. C'est une nouvelle approche, mais en même temps il veut nous apprendre des choses pour que l'on s'améliore. J'adore ça. C'est simplement que nous devons nous faire à des aspects auxquels nous ne sommes pas habitués. »

À LIRE AUSSI : Huberdeau doit être plus égoïsteLa semaine des francophones sous la loupe

Housley, congédié par les Sabres de Buffalo le 7 avril 2019 après avoir mené l'équipe à une fiche de 58-84-22 en deux saisons, mentionne que les Coyotes se sont montrés très ouverts à ses façons de faire. 

« Ils veulent apprendre. Ils sont très ouverts aux nouvelles idées, c'est génial, a-t-il dit. De mon côté, je désire voir plus de calme dans les situations où il y a de la pression. Ils ont fait un excellent travail l'année dernière pour se faire remarquer, et maintenant les attentes sont différentes envers cette équipe. »

Les changements apportés par Housley ont été subtils, selon Ekman-Larsson. 

« Évidemment, nous possédons un système de jeu que nous essayons de respecter alors il a tenté de seulement apporter des correctifs sur des détails, a relaté Ekman-Larsson. Je crois qu'il y a toujours place à l'amélioration avec le jeu défensif. »

Housley a été embauché par les Coyotes le 23 juin dernier, lui qui avait aussi été adjoint avec les Predators pendant quatre saisons avant de prendre la barre des Sabres.

Il a impressionné Rick Tocchet, qui est derrière le banc des Coyotes pour une deuxième saison, avec les idées différentes qu'il apporte régulièrement.

« Quand j'étais avec Pittsburgh et que nous avions affronté les Predators en Finale [Coupe Stanley 2017], j'avais fait beaucoup de recherches sur leur équipe, a raconté Tocchet. J'aimais la façon dont il avait su développer sa brigade défensive. P.K. Subban connaissait sa meilleure saison, [Mattias] Ekholm et [Ryan] Ellis atteignaient un autre niveau. [Roman] Josi était un joueur vedette. J'admirais comment leur défensive se comportait, et certaines personnes m'ont dit que Phil Housley y était pour quelque chose. »

Ekman-Larsson joue sa 10e saison avec les Coyotes et sa deuxième en tant que capitaine. Il a amassé 343 points (118 buts, 225 passes) en 678 matchs. Il avait été le choix no 6 du Repêchage 2009 de la LNH. À sa deuxième saison, il avait aidé les Coyotes à atteindre la finale de l'Association de l'Ouest, s'inclinant en cinq rencontres face aux éventuels champions de la Coupe Stanley, les Kings de Los Angeles.

Ekam-Larsson et les Coyotes n'ont pas participé aux séries depuis. Toutefois, ils ont franchi un pas important l'année dernière, et ils pointent actuellement au deuxième rang de la division Pacifique avec un dossier de 12-7-2.

Pour le capitaine, l'ajout de Housley aide le groupe de défenseurs à avancer. Les effets sont positifs jusqu'à maintenant.  

« J'ai joué avec des gars qui l'ont côtoyé à Nashville ou à Buffalo et je n'entends que de bonnes choses à son sujet, a dit Ekman-Larsson. Il connaît les besoins de ses joueurs. »

Video: ARI@NJD: Ekman-Larsson réplique rapidement

Housley dit vouloir prioriser les relations et la communication avec les joueurs, ce qui est beaucoup plus important à court terme que de vouloir tout réorganiser. 

« Je ne réinventerai pas la roue ici », a-t-il dit.

L'entraîneur adjoint sait bien qu'Ekman-Larsson est la pierre angulaire de ce groupe de défenseurs. L'Arizona a accordé 220 buts la saison dernière, à égalité au cinquième rang pour le meilleur rendement de buts contre, et avait la meilleure défensive parmi les équipes qui n'ont pas participé aux séries éliminatoires. 

Les Coyotes démontrent une fois de plus que leur défensive est à prendre au sérieux cette année, ce qui pourrait faire d'eux des prétendants. Le groupe inclut des vétérans comme Niklas Hjalmarsson, Alex Goligoski et Ekman-Larsson, et un excellent jeune en Jakob Chychrun. Ils ont accordé 49 buts en 21 matchs et leur moyenne de buts alloués de 2,33 par rencontre est bonne pour le premier rang dans la Ligue à égalité avec les Islanders de New York. 

Housley préfère s'en tenir à comprendre ce que ses joueurs pensent. À comprendre ce qui les a menés à prendre telle ou telle décision. Il croit que c'est beaucoup plus efficace que de tenir de longues sessions techniques où l'on déplace les X et les O sur le tableau.

Lui-même ayant été un joueur vedette durant sa carrière, Housley pense que c'est la meilleure approche pour entraîner des joueurs d'élite. Mais il dit qu'il n'y a pas d'approche parfaite, et que son approche envers Ekman-Larsson lui est adaptée. 

Video: ARI@COL: Ekman-Larsson fait 2-2 avec son 2e but

« [Oliver] est une personne incroyable, a admis Housley. Il y a une raison pourquoi il est capitaine. Il prêche par l'exemple. Tu ne peux pas essayer de changer son jeu d'un bout à l'autre. Tu tentes de lui donner des petits conseils. 

« Il est un bon patineur. Il peut se sortir de l'échec-avant. Il utilise bien son bâton. Il défend bien. Il fait tout de la bonne façon. Il peut se porter à l'attaque et il fait partie de toutes les situations. Qu'est-ce que je peux faire pour l'aider? Les petits détails. »

Parmi ceux-ci, on parle de jeu de pieds, de positionnement quand on défend une contre-attaque, et de quelques idées pour l'avantage numérique. 

Housley mentionne qu'il a fait attention pour ne pas surcharger d'informations Ekman-Larsson et les autres défenseurs des Coyotes, voulant améliorer et non pas encombrer leurs pensées. 

Housley se dit encouragé par ce qui se passe en Arizona jusqu'ici. 

« Il y a de bons vétérans. Nous n'avons pas été épargnés par les blessures alors ce fut difficile. Nos quatre meilleurs défenseurs n'ont pas été dans l'alignement simultanément depuis un bon moment, a-t-il dit. Hjalmarsson sera à l'écart encore quelque temps. Les autres gars ont eu l'occasion de démontrer ce qu'ils peuvent faire et ils ont fait un excellent travail. La progression de Jakob Chychrun se déroule très bien. Goligoski représente un solide vétéran. Ces joueurs font un travail remarquable. »

Les journalistes de NHL.com Tom Gulitti, Mike G. Morreale et le correspondant indépendant Robby Stanley ont contribué à ce reportage.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.